Nos bureaux sont fermés du 01/08 au 21/08. Retour de la newsletter quotidienne le 22/08/2022. Bel été !
TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


Bruxelles : de Ixelles à Saint-Gilles, entre Histoire et élans urbains

Deux communes de Bruxelles-Capitale où les touristes sont rares



Ces deux communes de Bruxelles-Capitale incarnent une métropole en mouvement. Berceau de l’Art Nouveau, Ixelles déploie ses galeries d’art, ses communautés ethniques et une profusion d’adresses branchées. Limitrophe, Saint-Gilles personnifie la mixité urbaine avec son cœur populaire et sa ville haute gentrifiée. Rares sont pourtant les touristes à s’y rendre…


Rédigé par Jean-François RUST le Mercredi 27 Juillet 2022

Le bâtiment Flagey abritait jadis la Maison de la Radio belge. C’est aujourd’hui un espace culturel renommé - DR : J.-F.R.
Le bâtiment Flagey abritait jadis la Maison de la Radio belge. C’est aujourd’hui un espace culturel renommé - DR : J.-F.R.
Et si l’on sortait du sempiternel circuit « Grand-Place, Manneken-Pis, Palais Royal, institutions européennes » ?

On a beau dire, difficile pour le touriste grégaire de dépasser ce poncif, alors que Bruxelles, capitale de l’Union Européenne et creuset de nationalités, regorge de quartiers vivants et de lieux insolites.

Une seule façon de s’en rendre compte : prendre le tram. Le 92 conduit au sud-est vers une commune en tous points remarquable : Ixelles.

Née dans les années 1860 avec l’ouverture de l’avenue Louise, tracée au-delà des remparts pour accueillir la haute bourgeoisie, elle a vu naître l’Art Nouveau.

C’est ici, précisément en 1893, qu’est construit l’hôtel Tassel. Le premier bâtiment au monde de ce nouveau style (n°6, rue Paul-Emile Janson) est réalisé par l’architecte Victor Horta, qui en sera le chef de file.

Révolutionnaire, il incorpore du fer sur les façades, un matériau jusqu’alors réservé aux bâtiments industriels et aux gares.

Les arabesques extérieures (grandes ouvertures, bow-windows…) soulignent la volonté de faire entrer la lumière et de rendre les pièces confortables.

Une quinzaine d’édifices sont à découvrir au fil d’un circuit pédestre. Les plus beaux se trouvent dans le secteur de Chatelain, telles la Maison Ciamberlani et ses sgraffites (enduits décoratifs ; 48, rue Defacqz) et la maison-atelier de Victor Horta (musée : 23-25, rue Américaine).

SDF, Sans Difficultés Financières…

Chatelain est aussi intéressant socialement. Véritable village au cœur d’Ixelles, il incarne la boboïsation chic habituelle des quartiers « nouveaux riches ».

Ici vivent les SDF, les Sans Difficultés Financières, comme disent avec humour les Bruxellois. Dont beaucoup de Français, à l’image de Christian Clavier et de l’ancien cycliste Richard Virenque - fisc avantageux oblige.

On retrouve ce beau monde le mercredi au marché de la place du Chatelain, entourée de restaurants tendance : Tan, Un jour à Peyrassol, plus loin La Quincaillerie et l’étonnant café Declercq, un restaurant-garage Peugeot communicant avec l’atelier de réparation automobile.

L’animation commerciale de la rue de Bailli, et son populaire café Supra Bailly (ouvert de 9h à 5h du matin), côtoie les galeries d’art.

La plus spectaculaire est la Patinoire Royale, rue Veydt. Cette ancienne piste couverte de patinage à roulettes, édifiée en 1877 pour les enfants de la famille royale, est devenue un garage, avant d’abriter désormais des expositions d’art contemporain.

Boutiques tendance et ultra luxe

Le haut de l’avenue Louise mélange allégrement adresses tendance et ultra luxe. La cantine chic Louise Factory (place Stéphanie), l’hôtel Vintage et le restaurant hype de viandes Colonel (rue Dejoncker), sont à deux pas du boulevard de Waterloo et de l’avenue de la Toison d’Or.

Les boutiques Dior, Chopard, Vuitton, Hermès… y ont pignon sur rue.

Changement de décor dans le secteur de Flagey. Cet autre quartier d’Ixelles, mi-populaire, mi-opulent, vibre autour de sa place centrale, où se tient chaque samedi un grand marché.

Ambiance bruxelloise bon enfant au Café Belga, merveille d’Art Déco qui accueille jeunes familles à poussettes et figures du quartier.

Le bâtiment Flagey, dont il occupe le rez-de-chaussée, abritait jadis la Maison de la Radio belge. C’est aujourd’hui un espace culturel renommé.

Il fait face à des étangs qui donnent à ce secteur d’Ixelles un aspect nature et résidentiel. Edifices Art Nouveau et Art Déco se jaugent dans ce périmètre (avenue du Général de Gaulle, rue Vilain XIII, rue du Lac…) qui mène au sud jusqu’à l’Abbaye Notre-Dame-de-la-Cambre et ses jardins, poumon vert au cœur de la densité urbaine.

Là se trouve l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Visuels, une des plus réputées écoles d’art et de design de Belgique.

Matonge, l’Afrique à Bruxelles

De Flagey, les plus curieux pourront pousser à pied par la Chaussée d’Ixelles et la rue de la Paix jusqu’à Matonge.

Ce secteur porte le nom d’un quartier de… Kinshasa, la capitale du Congo. Autant dire que vous êtes au cœur de la communauté africaine de Bruxelles, un quartier 100% ethnique et coloré.

La galerie marchande ouverte entre les Chaussées de Wavre et d’Ixelles vous transporte sans crier gare au cœur du continent noir.

Retour à Chatelain et cap sur la Chaussée de Charleroi. Cette longue avenue marque la frontière entre Ixelles et Saint-Gilles, la commune voisine.

Fans d’adresses décalées et tendance, vous êtes au bon endroit ! Sur cette chaussée se succèdent un nombre incalculable de lieux branchés : restaurant Tero, pâtisserie portugaise Forcado, Coco Donuts, café Hinterland, market bio The Barn, produits recyclés et éco-conçus Yuman… Jusqu’à la boutique BShirt et ses vêtements siglés « United States of Belgium » !

Quartiers « hauts » chics, quartiers « bas » populaires

Côté ouest de la chaussée, Saint-Gilles illustre un précepte bruxellois intangible : les quartiers « hauts » sont nécessairement chics, les quartiers « bas », populaires.

Malgré la présence de deux prisons dans sa partie haute (dont une à l’allure de château), le secteur de l’avenue Ducpétiaux et de la rue de Lombardie, résidentiels, ne fait pas mentir la règle.

La césure s’opère à hauteur de la place de la Barrière de Saint-Gilles. En tenant à la main un cornet de frites (la Friterie de la Barrière, avenue du Parc, est réputée comme l’une des trois meilleures de Bruxelles !), l’ambiance change.

A mesure que l’on dévale la Chaussée de Waterloo, l’atmosphère faubourienne envahit l’espace.

Commerces basiques ou ethniques, habitat standard, trottoirs moins soignés… le parvis Saint-Gilles, même rénové, confirme le changement de style.

Reste à mettre le pied dans l’une des institutions phares des produits d’Outre-Quiévrain : Le Comptoir Belge (72, av. Jean Volders, à l’angle de la place). C’est une petite caverne d’Ali Baba des douceurs culinaires belges. Du pur authentique, loin des boutiques pseudo-belges disséminées autour de Grand-Place.

POUR ALLER PLUS LOIN :

- Voyages Vert Vous – Bruxelles culturelle et gourmande

- Voyages Vert Vous - Belgique : escapade durable à Gand

Pratique

Train
Avec le Thalys, nombreux trains chaque jour entre Paris et Bruxelles. Temps de parcours : 1h30.

Avion
Vols depuis la province avec Brussels Airlines, Air France, Ryanair.

Hôtel Made in Louise
Boutique-hôtel de charme à Ixelles. Cosy et chaleureux, belle déco.
madeinlouise.com

Office de tourisme de Bruxelles : visit.brussels


Lu 1601 fois

Tags : Bruxelles, rust
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus








































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias