TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


E-commerce : le piratage, la géolocalisation et le stockage des données effraient les Français

Infographie du cabinet PwC



Le cabinet PwC présente les résultats de sa 4ème étude internationale sur le e-commerce, menée dans 19 pays auprès de 19 000 cyberacheteurs. Bien que cette étude parle de l’e-commerce en général (sans évoquer le cas de l’e-tourisme), elle présente quelques conclusions intéressantes.


Rédigé par Mathilde Khlat le Vendredi 28 Novembre 2014

Les chiffres de la Fevad l’ont déjà annoncé l’e-tourisme poursuit sa chute et les internautes privilégient toujours la boutique physique.

Un résultat corroboré, au niveau plus général de l'e-commerce, par cette étude du cabinet PwC.

24,6% des internautes interrogés achètent au moins une fois par semaine sur le web en 2014 vs 16,8% en 2013 (+7,8 points).

Cette proportion demeure cependant faible par rapport à l'Allemagne (36%), le Royaume-Uni (41%) ou encore la Chine (76%).

Le retard de la France est également constaté pour les achats réalisés sur les devices mobiles : 33% des web-acheteurs français ont fait au moins un achat sur smartphone vs 48% dans le monde.

Sur tablette, la proportion est de 38% vs la moyenne mondiale à 46%.

Les principales réticences des Français au paiement sur mobile concernent le piratage (70%), la géolocalisation (63%) et le stockage des données (54%).


Lu 3101 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus









































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias