TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


Entrepreneurs pour la Planète, l'asso qui veut faciliter la transition écologique du monde touristique

Mettre en relation de porteurs de projets avec des chefs d'entreprise



Fondée à Marseille, l'association Entrepreneurs pour la Planète étend peu à peu son maillage partout en France. Son objectif ? Mettre en relation des porteurs de projets environnementaux avec des chefs d'entreprise sur chaque territoire où elle est implantée. Basée sur un principe de mentorat bénévole, la relation qui va se tisser entre les deux parties doit à la fois permettre aux porteurs de projets de bénéficier de compétences business et stratégiques, mais aussi aux entrepreneurs d'être initiés, formés et accompagnés dans la transition écologique de leur business.


Rédigé par le Jeudi 16 Décembre 2021

Entrepreneurs pour la Planète met en relation des porteurs de projets environnementaux avec des chefs d'entreprise - DR : EPLP
Entrepreneurs pour la Planète met en relation des porteurs de projets environnementaux avec des chefs d'entreprise - DR : EPLP
A l'heure où le « développement durable » et la « RSE » ont été intégrés à la stratégie de nombreuses entreprises, pour d'autres, en revanche, il est parfois compliqué de savoir par quel bout commencer...

Dans le secteur du tourisme, nombre d'agences indépendantes ou de mini-réseaux ont bien intégré l'importance de mettre en place des actions durables, sans pour autant avoir élaboré un plan bien défini.

Alors, comment se lancer ? En faisant appel à un expert ? En intégrant un label ? Aujourd'hui, TourMaG.com a choisi de mettre en lumière une piste alternative...

Il s'agit de l'association Entrepreneurs pour la Planète, née à Marseille en novembre 2019, et qui a pour mission de « mettre en relation et de faire travailler bénévolement le monde de l'entreprise et le monde de l'environnement », résume Hortense Bataille, la directrice générale et co-fondatrice d'Entrepreneurs pour la planète.

Et ce, en mettant en relation des porteurs de projets environnementaux avec des chefs d'entreprise.

Près de 300 projets déjà en ligne

L'association va donc aller chercher, territoire par territoire, des porteurs de projets de toutes typologies, formations ou structurations (espaces naturels, parcs nationaux, parcs régionaux, start-up hébergées dans des accélérateurs ou des pépinières, grandes écoles et universités).

Car l'accompagnement proposé par Entrepreneurs pour la Planète se fait uniquement par territoire spécifique (Marseille et la Provence, Paris et l'Île-de-France, Lyon et la région Rhône-Alpes, Bretagne et Pays de Loire).

Elle va ensuite les inciter à rentrer leur projet sur la plateforme nationale Entrepreneurs pour la planète, dans des cases bien spécifiques : catégorie de projets, spécificités, attentes vis-à-vis du mentor et localisation.

A l'heure actuelle, 295 projets sont en ligne, dont une centaine déjà mentorés par des chefs d'entreprise. L'objectif étant d'en avoir 1 000 mentorés en 2023.

En parallèle, Entrepreneurs pour la Planète va solliciter toutes les entreprises du territoire pour leur proposer de faire bouger et transformer leur entreprise, avec un projet correspondant à leurs attentes, leur business, leurs problématiques (RSE, RH, business).

« Certaines entreprises, et pas seulement dans la tech, vont aller chercher de l'innovation. Je pense au monde du tourisme qui pourrait chercher de nouvelles solutions afin de voyager de manière plus écoresponsable », explique Hortense Bataille.

Une relation qui passe par un mentorat bénévole

Hortense Bataille est la directrice générale et co-fondatrice d'Entrepreneurs pour la planète - DR : EPLP
Hortense Bataille est la directrice générale et co-fondatrice d'Entrepreneurs pour la planète - DR : EPLP
L'association va ensuite créer des binômes qui vont pouvoir travailler ensemble. « Nous créons des mariages et nous les suivons ».

Cette démarche a deux objectifs principaux : tout d'abord, accompagner les porteurs de projets environnementaux sur des compétences business et stratégiques qu'ils n'ont pas nécessairement et dont ils vont pouvoir bénéficier en étant accompagnés par un chef d'entreprise. « Ce chef d'entreprise va leur apporter une vision, lui permettre de voir ses capacités à créer un modèle économique pérenne, de travailler sur la vision marketing, commerciale et business ».

Et dans l'autre sens, « le porteur de projets va initier, former et accompagner le chef d'entreprise et tous les collaborateurs sur la transition écologique de l'entreprise et sur les enjeux environnementaux de son territoire », poursuit Hortense Bataille.

La relation qui va se tisser passe par un mentorat bénévole, « dans le sens où il s'agit d'une relation donnant-donnant, sans flux financier », ajoute Hortense Bataille.

Le but ? Créer des enjeux communs pour que ces deux mondes puissent aller dans le même sens, au lieu de travailler chacun de leur côté.

« Nous sommes dans l'éveil des consciences et la transformation du monde économique par des solutions très concrètes, notamment le mentorat, résume Hortense Bataille. Mais nous organisons également des conférences, nous participons à des événements, nous communiquons beaucoup, bientôt avec une newsletter ».

Des « mariages » qui portent leurs fruits

Créée il y a deux ans, l'association commence à voir ses « mariages » porter leurs fruits.

L'un des plus emblématiques reste celui du Parc National des Calanques avec la société Interxion (voir vidéo ci-dessus). « En les associant, nous avons réussi à trouver un nouveau modèle économique qui va permettre de financer des mouillages écologiques pour les bateaux sur tout le pourtour du Parc des Calanques.

Un modèle qui va pouvoir être dupliqué sur tout le pourtour français et aussi méditerranéen
 », explique Hortense Bataille.

L'idée derrière ces nouveaux systèmes de mouillage ? Protéger la posidonie, une plante sous-marine que l'on ne trouve qu'en Méditerranée et qui a un rôle majeur dans l'écosystème, mais qui ne se régénère que tous les... cent ans !

Sa photosynthèse permet notamment d'oxygéner l'eau de la mer, ses racines participent à la stabilité des fonds marins et empêche l'érosion des plages, et elle est fait office de « nurserie » pour de nombreuses espèces de poissons.

Or, il se trouve que depuis une vingtaine d'années, le pourtour méditerranéen est détruit par l'ancrage des bateaux de croisières, yachts comme mégaships, qui arrache des hectares entiers de posidonie. « C'est une plante qui est au cœur de toute la régénération de la Méditerranée et je la compare souvent à l'Amazonie que l'on détruit, car elle pousse uniquement entre 0 et 300 mètres au large, donc là où les bateaux mouillent », ajoute Hortense Bataille.

Ainsi, en mettant en relation le Parc National des Calanques avec Interxion, Entrepreneurs pour la Planète a contribué à créer un modèle financier basé sur « la compensation bas carbone de la posidonie », nous précise la DG de l'association.

L'assimilant au fait de replanter des arbres pour contribuer à la compensation carbone, le projet porté par l'association et son binôme serait de « mettre en place un dispositif, avec l'aide de scientifiques, qui permette d'évaluer quelle quantité maximum de carbone peut être captée sur un mètre carré de posidonie - et je précise qu'elle en absorbe 7 fois plus que les arbres - pour ensuite le chiffrer et permettre à toutes les entreprises qui veulent faire de la compensation bas carbone de reverser une somme au Parc National des Calanques, qui est une structure qui agit en faveur de la protection des espaces où pousse de la posidonie, et donc de financer des mouillages écologiques », résume Hortense Bataille.

Une cinquantaine de projets liés aux loisirs

Une méthodologie est d'ailleurs en train d'être élaborée à partir de ce label bas carbone qui doit être validé prochainement - certainement en janvier 2022 - par le Ministère de la Transition Écologique.

« Ce projet est le résultat de l'association de deux structures qui travaillent ensemble, qui mettent en place un nouveau modèle économique, qui va permettre de protéger la posidonie et de financer sa protection », conclut Hortense Bataille.

Entrepreneurs pour la Planète a également favorisé d'autres success stories, comme la transformation de moteurs de moto en moteurs pour bateaux de plaisance pouvant fonctionner à la fois au fuel classique, mais aussi au bioéthanol, et permettant d'émettre moins de carbone.

Un projet né du mariage entre la start-up Green Systems Automotives et le concessionnaire Sud Plaisance, auquel s'est greffé la société Mercury, et qui sera présenté au CES Las Vegas en janvier prochain.

Entrepreneurs pour la Planète dispose d'une cinquantaine de projets liés aux loisirs (voir des exemples dans la liste ci-dessous) qui recherchent des mentors/chefs d'entreprise.

Parmi les exemples, citons World Friends Trip, SnugTrack, Ethik'Hotels, Dolphin Personal Watercraft...

Mais d'autres domaines peuvent intéresser les chefs d'entreprise ou les sociétés du tourisme : énergies propres, gestion des déchets, préservation de l'eau.

Si le mentorat est totalement gratuit, les entreprises peuvent tout de même contribuer à faire vivre l'association Entrepreneurs pour la Planète en devenant mécène. Les dons sont en partie défiscalisés.

Des porteurs de projets environnementaux... qui cherchent encore leur mentor

ACTIVITÉS ET LIEUX

- Watch the sea pour faire du sea trekking

- Vaïba : des séjours immersifs pour se ressourcer et protéger les océans

- Yaf Keru Coral restoration

- Le Loubatas, un ecogîte qui fait aussi de la sensibilisation

- Benjamin de Molliens donne l’exemple en faisant des expéditions Zéro, où il tente au maximum de faire zéro matériel neuf, zéro carbone et zéro déchet. Il s'est rendu à la Cop26 de Glasgow en vélo et voilier

- Design d’informations du parc de Port-Cros

- Cosmogol, Maison des terroirs, des services et du tourisme durable en Camargue, à Arles

CONSTRUIRE/TRANSFORMER SON CENTRE TOURISTIQUE

- Agence Citrus : un annuaire des solutions RSE pour l’hôtellerie-restauration

BATEAUX

- One concept : des pontons d’amarrage éco-conçus, qui captent les énergies renouvelables pour charger les bateaux à moteur électrique

- Okdocky, une plateforme pour faire du Airbnb sur des places de port

- Stop-ancre permet de stabiliser une ancre qui est décrochée

- Mooring solutions : un capteur pour envoyer une notification au plaisancier quand l’ancre est décrochée et que le bateau se balade.

Césars du Voyage Responsable : Prenez rendez-vous pour devenir partenaire de l'opération






Anaïs Borios Publié par Anaïs Borios Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Anaïs Borios
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 11073 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par ANNE Chéné le 17/12/2021 09:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci à Entrepreneurs pour la Planète pour leur action, leur accompagnement et de mettre Ethik Hotels à l'honneur dans cet article

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus






































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias