TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


"Entry/Exit System" : l'aérien et les EDV demandent un report

courrier commun à Gérald Darmanin



Les organisations représentatives du secteur aérien : IATA, BAR, FNAM, Scara et Les Entreprises du Voyage demandent un report de la mise en place du "Entry/Exit System" qui va occasionner dès l'automne des temps d'attente plus long aux passages aux frontières. Ils ont écrit à Gérald Darmanin, Ministre de l'Intérieur.


Rédigé par le Jeudi 17 Mars 2022

Entry/Exit System : la mise en place du nouveau règlement pourrait engendrer des temps d'attente plus longs aux frontières de l'espace Schengen.Depositphotos.com Auteur packshot
Entry/Exit System : la mise en place du nouveau règlement pourrait engendrer des temps d'attente plus longs aux frontières de l'espace Schengen.Depositphotos.com Auteur packshot
Dans un courrier commun, IATA, les Entreprises du Voyage, le BAR, la FNAM et Scara demandent à Gérald Darmanin Ministre de l'Intérieur demande un nouveau report de la mise en place du "Entry/Exit System" (EES) qui concerne l’enregistrement des données d’entrée, de sortie et de refus d’entrée des ressortissants des pays tiers de l’Union Européenne entrant dans un de ses Etats Membre. (Règlementations (EU) 2017/2226 et (EU) 2017/2225)

Dans une interview accordée à TourMaG.Com, Nicolas Paulissen, Délégué Général de l'Union des Aéroports Français (UAF) alertait sur les conséquences de l'entrée en vigueur de ce nouveau règlement qui pourrait engendrer des temps d'attente plus longs aux frontières de l'espace Schengen.

"Bien que l’entrée en vigueur ait été récemment repoussée au mois de septembre prochain, nous considérons que cette date continue de menacer sa bonne mise en œuvre.

En effet, cette période proche de la haute saison, synonyme de très forte activité pour les compagnies aériennes, les aéroports et autorités de contrôle aux frontières en France, rendra très difficile la gestion et l’allocation des ressources nécessaires en amont pour la mise en place optimale du système comme la formation et les essais."
indique les organisations dans leur courrier.

"Les études montrent que l’EES va également doubler ce temps de prise en charge, ce qui, tandis que nous envisageons une reprise tant attendue de notre secteur en 2022, occasionnera de nouveaux retards inacceptables aux frontières françaises, avec un très fort impact sur l’expérience passager, et renverra une image négative de notre pays." ajoute encore les 5 signataires.

Ces derniers souhaiteraient un nouveau report de la mise en place du "Entry/Exit System". "L’objectif serait ainsi également de permettre une reprise significative du trafic du secteur aérien en France au bénéfice de son économie."

Lu 1173 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >






































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias