TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


FUTUROSCOPIE - "Health to wealth", les spas de l’esprit gagnent du terrain 🔑

Le décryptage de Josette Sicsic (Futuroscopie)



La dĂ©ferlante « bien-ĂȘtre » est loin de refluer. Au contraire, aux lendemains d’une pandĂ©mie qui a laissĂ© bon nombre d’entre nous K.O, inquiets, stressĂ©s et parfois carrĂ©ment malades, le recours Ă  l’une des innombrables offres de la planĂšte « wellness » est de plus en plus courant et pressant. A cĂŽtĂ© de chez soi ou en sĂ©jour de vacances. Parmi les protagonistes de cette course au bonheur, les acteurs touristiques mettent les bouchĂ©es doubles. En tĂȘte, le groupe Accor qui annonce le lancement de son programme « Health to Wealth ». Rien de rĂ©volutionnaire, mais la confirmation que le groupe hĂŽtelier a compris l’intĂ©rĂȘt de ce positionnement et de la production d’une offre originale et diverse. Tandis que les stations de montagne, elles aussi, multiplient les offres capables de « faire du bien » et que les destinations du monde entier peaufinent leurs brochures, c’est le monde entier qui est dĂ©sormais touchĂ© par ce que l’on aurait tort de prendre pour une mode.


Rédigé par le Mardi 10 Mai 2022

Les Ă©tablissements de Canyonranch, aux Etats-Unis, se présentent comme des « spas spirituels » et affichent un programme faisant planer peu de doutes sur leurs objectifs de réparation active de l’être - DR : Canyonranch
Les Ă©tablissements de Canyonranch, aux Etats-Unis, se présentent comme des « spas spirituels » et affichent un programme faisant planer peu de doutes sur leurs objectifs de réparation active de l’être - DR : Canyonranch
Emlyn Brown, directeur bien-ĂȘtre international du groupe Accor, s’est exprimĂ© ainsi : « Nous sommes ravis de lancer le programme « Health to Wealth » et de donner une nouvelle dimension Ă  notre mission, en rĂ©unissant un groupe de penseurs venus d’horizons trĂšs divers, porteurs de changement, qui, nous l’espĂ©rons, contribueront Ă  la plĂ©nitude mentale et physique et Ă  plus de bien-ĂȘtre pour nos hĂŽtes ». 

Conscient de l’intĂ©rĂȘt d’intĂ©grer le bien-ĂȘtre mental conjuguĂ© au bien-ĂȘtre physique dans tous les aspects de la vie quotidienne, le groupe dirigĂ© par SĂ©bastien Bazin rĂ©flĂ©chissait au sujet depuis plusieurs annĂ©es.

DĂšs 2017, une Ă©tude Ă©tait lancĂ©e et en 2018, le PDG confirmait sa volontĂ© d’agir sur ce crĂ©neau.

Mais, pour lui, il ne s’agissait pas seulement de multiplier les spas et autres Ă©quipements de remise en forme.

Partisan d’une approche holistique du bien-ĂȘtre, Accor a trĂšs tĂŽt mis en Ɠuvre une stratĂ©gie axĂ©e Ă©galement sur ces complĂ©ments indispensables Ă  la « zen attitude » : le design, la nutrition, la qualitĂ© du sommeil, la dĂ©couverte de l’environnement local...


Dans les quatre premiers Ă©pisodes du podcast « Health to Wealth » lancĂ© par le groupe Accor et qui sont d’ores et dĂ©jĂ  disponibles :

- Wim Hof parle de l’accĂšs Ă  la santĂ© pour tous et du pouvoir de la respiration (Putting Mind Over Matter) ;

- Kate Cook explique pour sa part les bienfaits de la santĂ© nutritionnelle sur les performances de l’entreprise (Super Powered Through Strategic Nutrition) ;

- Saasha Celestial-One met en avant sa réponse, locale et concrÚte, à la problématique des déchets alimentaires (Sharing A Recipe To Reduce Food Waste) ;

- Manuel Muñiz dĂ©veloppe le thĂšme des technologies, de leurs impacts et des opportunitĂ©s stratĂ©giques qu’elles prĂ©sentent.

Une palette infinie d’activitĂ©s

Si, en France, les grands du tourisme se rallient Ă  l’étendard du « wellness », ils ont cependant bien tardĂ© Ă  le faire.

Outre la thalassothĂ©rapie qui dĂ©veloppait ses Ă©quipements coĂ»teux avec succĂšs et quelques spots de balnĂ©othĂ©rapie traitant du corps plutĂŽt que de l’esprit, le champ Ă©tait libre pour que toute une mouvance « New age » s’installe sur le crĂ©neau et multiplie les offres de sĂ©jours incluant yoga, tai-chi, mĂ©ditation, jeĂ»ne, marche tibĂ©taine, diĂ©tĂ©tique, naturopathie
 rassemblĂ©s sous des intitulĂ©s trĂšs gĂ©nĂ©ralistes et pluriels : remise en forme, dĂ©tox, lĂącher-prise, ressourcement, dĂ©veloppement personnel, reconnexion
 et spiritualitĂ©.

Parmi cette mouvance, Ă  tout seigneur, tout honneur, « l’espace des possibles » créé en 1977 en Charente-Maritime par des adeptes français des techniques orientales introduisait l’idée que les vacances n’étaient pas qu’un moment de reconstruction pour le corps, mais également un moment de reconstruction pour l’esprit.

Fréquenté par une clientèle de fidèles de la première heure mais aussi par de nouvelles générations de jeunes tentés par une expérience de vacances ouvertes sur une centaine de disciplines différentes permettant de se relaxer, lâcher prise, se déconnecter tout en donnant à sa vie un brin de spiritualité et, en se réinventant, l’Espace n’a toujours pas pris une ride.

Au contraire, il a diversifié sa palette d’activités et ses clientèles tout en servant d’éclaireur à bon nombre de nouveaux établissements du même style, mais loin d’atteindre ses capacitĂ©s d’accueil.

Esalen en Californie : le pionnier

Mais, c’est de l’autre côté de l’Atlantique qu’un site historique donnait le ton de cette nouvelle gĂ©nĂ©ration d’établissements.

Il s’agit d’Esalen en Californie qui, sur le bord des somptueuses falaises de Big Sur, accuse la cinquantaine et n’en finit pas de réaffirmer ses valeurs et ses objectifs : se régénérer soi-même pour régénérer l’humanité !

Mais Esalen a également compris l’évolution des clientèles et l’opportunité d’intégrer dans un même site un hébergement en sacs de couchage et un autre en chambres de luxe, avec, entre les deux, toute la gamme d’hébergements possibles.

Des différences de standard qui se traduisent par une grille tarifaire allant de 900$ pour une semaine et une personne à 4 500$, et par la présence d’une population très mélangée composée de cadres supérieurs de la Silicon Valley et de « blue collars » venus de partout.

En fait, sur le continent américain miné par ses problèmes existentiels et une quĂȘte de bonheur inscrite dans la constitution, les lieux consacrés à la santé globale font florès.

Il serait certes prétentieux de vouloir les recenser tant ils sont nombreux, dans toutes les gammes hôtelières et dans tous les registres de la thérapie, néanmoins certains autres qu’Esalen illustrent notre propos.

C’est le cas, par exemple, des 5 établissements de Canyonranch, situés entre Arizona, Colorado et Massachussets.

Créés vers la fin des années soixante-dix, ces sites annoncent d’emblée la couleur. Ils se présentent comme des « spas spirituels » et affichent un programme faisant planer peu de doutes sur leurs objectifs de réparation active de l’être !

Un peu plus au sud, en Amérique centrale, le Costa Rica compte une centaine d’établissements de retraites spirituelles dont quelques-uns de luxe.

Il s’est fait ainsi une spécialité de ces fabuleux resorts, écologiques, intégrés dans la forêt tropicale, offrant non seulement un contact avec une nature exceptionnellement préservée mais une palette de soins et d’activité. On y note même un hébergement du groupe Four Seasons.

L’Inde : au paradis de l’ayurveda

Découverts par les jeunes Occidentaux dans les années soixante, les lieux consacrĂ©s aux pratiques spirituelles et thérapeutiques liées à l’hindouisme et Ă  ses multiples mouvances, constituent cependant les vĂ©ritables pionniĂšres.

Attirant des centaines de milliers de vacanciers de courte ou longue durée, dans toutes sortes de lieux dédiés, baptisés à tort ou à raison ashrams, l’Inde a rapidement compris l’opportunité d’exploiter ses savoir-faire ancestraux dans une hôtellerie haut de gamme, notamment dans le Kérala, berceau de l’Ayurveda et l’état de Goa.

On a vu ainsi s’ouvrir des resorts de grand luxe le long de l’Océan indien, près de la station de Kovalam, offrant un site inégalable, des habitations façon lodges de luxe, intégrées dans une flore somptueuse, et surtout des activités de grande qualité dirigées par des « maîtres locaux » à la compétence incontestable et incontestée. Voir par exemple : manaltheeram.com/.

Dans l’Himalaya, l’Ananda resort en fait tout autant dans un autre décor. Mais, attention, il ne faut pas les confondre avec de simples « spa », aussi luxueux soient-ils, offrant simplement massages et autres soins esthétiques, jouvence, relaxation !

Toujours en Asie, la Thaïlande, destination de tourisme de masse, a bien compris la nĂ©cessitĂ© d’inscrire à son offre des établissements comparables.

Mais, moins crédible que l’Inde, elle attire une clientèle plus tentée par des soins esthétiques et régénérants, qu’enrichissants sur le plan personnel.

Quant Ă  la CorĂ©e du Sud, le Japon, le NĂ©pal, le Bouthan, le Tibet, forts de leurs traditions millĂ©naires, ils sont en mesure aujourd’hui de proposer une hĂŽtellerie de luxe aux enseignes prestigieuses comme Como ou Six Senses ou encore Hilton, totalement aguerris aux pratiques de relaxation.

MĂȘme les Philippines et leurs « guérisseurs de la foi » pratiquant la médecine « quantique » commencent à attirer une élite trĂšs avertie


Journaliste, consultante, confĂ©renciĂšre, Josette Sicsic observe depuis plus de 25 ans, les mutations du monde afin d’en analyser les consĂ©quences sur le secteur du tourisme.

AprĂšs avoir dĂ©veloppĂ© pendant plus de 20 ans le journal Touriscopie, elle est toujours sur le pont de l’actualitĂ© oĂč elle dĂ©code le prĂ©sent pour prĂ©voir le futur. Sur le site www.tourmag.com, rubrique Futuroscopie, elle publie plusieurs fois par semaine les articles prospectifs et analytiques.

Contact : 06 14 47 99 04
Mail : touriscopie@gmail.com

Lu 882 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitÎt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus







































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Nos MĂ©dias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias