TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Futuroscopie : pourquoi vous abonner à la nouvelle "verticale" de TourMaG.com ?

Entretien avec Josette Sicsic



Depuis quelques mois, Futuroscopie a pris une place grandissante sur vos écrans. Consacrée à un décryptage des évolutions sociétales en cours, cette publication a pour objectif de lever un pan de voile sur ce que pourrait être l’avenir du tourisme. Succédant à Touriscopie qui pendant 22 ans, a été publié sous la forme d’une newsletter mensuelle, Futuroscopie, va résolument chercher à débusquer le futur à travers les signaux observés dans notre quotidien. Une tâche considérable mais indispensable, à laquelle tous les abonnés actuels et futurs sont invités à participer, en nous faisant part de leurs observations et réflexions. Josette Sicsic, nous explique le pourquoi du comment...


Rédigé par La Rédaction le Vendredi 17 Septembre 2021

TourMaG.com - Tout d’abord, pourquoi explorez-vous le futur ?

Josette Sicsic :
"J’ai fait cet exercice depuis plus de 20 ans à travers un mensuel intitulé Touriscopie. Mon propos était alors d’anticiper l’avenir en détectant les signaux forts et faibles émis par la société et en les analysant.

A ce moment, rares étaient ceux qui se préoccupaient du futur. Le tourisme était promis à un avenir radieux avec des progressions de l’ordre de 5% par an, il n’y avait donc pas lieu de s’inquiéter.

Mais, la pandémie est arrivée et la catastrophe a eu lieu. Le secteur touristique a découvert sa vulnérabilité et les conséquences désastreuses et inattendues qu’un petit virus pouvait provoquer sur une économie en pleine expansion !

Tout le monde a alors voulu en savoir plus sur le futur et le monde de demain est devenu une préoccupation majeure pour tous les secteurs d’activité. Il en était grand temps. Et je m’en réjouis..."

"Je suis obsédée par l’urgence climatique..."

TourMaG.com - La prospection est une démarche hasardeuse... Comment procédez-vous ?

Josette Sicsic
 : "Ma démarche consiste à observer les évolutions de plusieurs indicateurs : l’économie, la géopolitique, la technologie et les sciences, la démographie, l’environnement et surtout les évolutions sociétales dont l’impact sur l’offre est déterminant.

Je regarde aussi avec attention comment évolue le secteur touristique. Mais TourMaG.com fait très bien son travail et je m’abstiens de publier des articles sur l’aérien ou la croisière ou le tour operating au profit d’alertes sur de nouveaux comportements et pratiques.

Les nouvelles façons de dormir, manger, faire ses courses, travailler, se divertir ont toutes une incidence sur l’offre touristique. Il convient donc de se mettre en veille sur absolument tous les sujets si l’on veut avoir un temps d’avance et adapter son offre à une demande qui, je le souligne, est à la fois, changeante mais en même temps figée sur ce que l’on nomme des « invariants ».

Je donne souvent l’exemple des pratiques balnéaires. La plage d’hier et celle d’aujourd’hui ne changent pas beaucoup, sauf à la marge : on y passe moins de temps, on protège plus et mieux les enfants du soleil, on y va en vélo, on y pique-nique le soir plutôt qu’à midi… "

TourMaG.com - Quels sont selon vous les grands sujets de prospective ?

Josette Sicsic :
"Je suis obsédée par l’urgence climatique. Il n’est pas une journée sans que des scientifiques dont les travaux sont abondamment relayés par les médias, alertent. Nous vivons un drame planétaire dont l’humanité ne sortira pas victorieuse si elle ne réagit pas.

Le tourisme durable n’est donc pas un gadget marketing, c’est un objectif qu’il faut atteindre rapidement car, comme je l’ai souvent dit, « le tourisme sera durable ou ne sera plus ». Il faut donc se dépêcher et multiplier les sites protégés, les contingentements de flux, limiter l’aérien, équiper le pays de bornes électriques, chasser énergiquement le plastique et les mégots et surtout éduquer toutes les générations à se mettre en mode écolo économie !

La biodiversité doit être sauvée, les animaux comme les arbres et l’ensemble du végétal font partie du vivant, il faut les protéger comme tous ces sites emblématiques du tourisme international dont certains sont en péril. Quand un président de la république disait « la planète brûle et l’on regarde ailleurs ». Il avait mille fois raison."

"Il n’y a pas un futur. Il y en a plusieurs..."

Nous savions que nous aurions des canicules et des pandémies. Nous avons attendu que les catastrophes surviennent pour agir… et nous le payons au prix fort. La démographie mérite aussi une très grande attention car elle nous offre une lecture fiable de l’état du monde."

TourMaG.com - Plus globalement, comment voyez-vous le futur ?

Josette Sicsic 
: "Il n’y a pas un futur. Il y en a plusieurs. Celui de demain matin, celui à 10 ou 15 ans et celui à 2050. Il faut donc fixer une échéance pour être plus ou moins précis, et se pencher sur les indicateurs relativement fiables comme la démographie, le climat ou l’évolution technologique… pour formuler des hypothèses crédibles.

Mais, en prospective, il convient surtout de prévoir des accélérations, des pauses, des retours en arrière et des scénarii de rupture. « L’avenir n’est pas linéaire » disait Edgar Morin. A raison.

Par ailleurs, il me semble important de ne pas céder à la facilité et aux idées toutes faites répétées inlassablement par des médias en quête de spectaculaire qui, souvent, ignorent l’histoire du tourisme et se plaisent à coller l’étiquette de nouveauté sur des phénomènes historiques.

C’est le cas de cet article mille fois refait sur « les Français qui restent en France » alors qu’ils sont toujours restés majoritairement en France. Ne cherchons pas à faire de la nouveauté à tout prix. La nouveauté est rare. Il faut savoir la débusquer pour éclairer l’avenir avec pertinence.

C’est un travail lent, parfois fastidieux, mais passionnant car il permettra de sauver une activité indispensable au bien-être et à l’équilibre de chacun, la découverte de l’ailleurs.

TourMaG.com - Envisagez-vous des dossiers spéciaux dans le cadre de l'abonnement payant ?

Josette Sicsic :
"Oui, en effet. Je reprendrai rapidement une esquisse détaillée de la clientèle touristique qui, vous le savez, est loin d’être homogène. Le touriste est pluriel. Ses comportements ne dépendent pas que de la conjoncture, ils dépendent d’une histoire individuelle particulière, de relations singulières avec l’ailleurs, la santé, le temps, l’argent…

Ce numéro devrait être offert aux nouveaux abonnés."

Propos recueillis par la Rédaction

S'ABONNER A LA VERTICALE "FUTUROSCOPIE"

En vous abonnant à "Futuroscopie", vous bénéficiez d'environ 8 articles de fond mensuels, enquêtes, accès archives, ebooks...

CLIQUER ICI pour vous abonner

Lu 3758 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus








































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias