TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Guyane : la contestation se poursuit, les professionnels du tourisme s'inquiètent

Les négociations au point mort



Alors que les négociations entre le gouvernement et les négociateurs guyanais semblent au point mort, les professionnels du tourisme se retrouvent dans une situation complexe.


Rédigé par La Rédaction le Jeudi 30 Mars 2017

Pour les professionnels du tourisme, la situation sur place est également tendue, malgré le soutien qu'ils portent au mouvement - Copie écran MAP
Pour les professionnels du tourisme, la situation sur place est également tendue, malgré le soutien qu'ils portent au mouvement - Copie écran MAP
Le mouvement de protestation, notamment contre l'insécurité, qui dure depuis une dizaine de jours en Guyane, se poursuit.

Alors que des négociations se tenaient, ce jeudi 30 mars 2017, entre une vingtaine de négociateurs issus de la société civile guyanaise et les ministres Matthias Fekl et Ericka Bareigts, le collectif guyanais a quitté la table des négociations, moins d'une demi-heure après le début de la rencontre, selon Europe 1 qui cite l'AFP.

Pour les professionnels du tourisme, la situation sur place est également tendue, malgré le soutien qu'ils portent au mouvement.

Déjà lundi, Jean-Louis Antoine, le patron de l'agence réceptive JAL Voyages, nous expliquait les enjeux de ce mouvement et de la situation touristique de la Guyane.

Un manque à gagner pour les professionnels du tourisme

Nathalie Prudent, directrice de l'agence Guyane Evasion, parle aussi de la difficulté de gérer les touristes sur place ou qui doivent arriver. "J’avais des clients qui auraient dû partir dimanche, mais qui n’ont pu partir - via les Antilles - que mercredi. D’autres qui devaient venir ont carrément annulé leur séjour.

Un bateau de croisière avec presque 200 personnes à bord devait faire un stop en Guyane mercredi, pour faire la visite du centre spatial, mais nous avons dû annuler leur venue. Ce ne sont que quelques exemples.
"

Au-delà de la gestion des dossiers se pose aussi celle du manque à gagner pour les professionnels du tourisme guyanais. "C'est déjà un secteur très fragile, mais qui commençait un peu plus à se développer. Ça va prendre du temps avant de redémarrer et d’ici-là, combien d’opérateurs auront les reins assez solides pour tenir le coup de cette grève qui paralyse l’économie du pays ?", s'interroge Nathalie Prudent.

"Je ne cesserai de le répéter, le tourisme est l'un des secteurs les plus importants dans le monde, créateur de nombreux emplois directs et indirects. Développer ce secteur en Guyane contribuerait à créer de nombreux emplois…".

Lu 917 fois

Tags : Guyane
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.










QUARTIER LIBRE
vous offre




























  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • CampingMag
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance