TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo LuxuryTravelMaG  



Hôtellerie de luxe : l’épée de Damoclès du recrutement

"Sans un personnel très motivé, le secteur risque de ne pas réaliser son potentiel de croissance"


Selon une étude mondiale réalisée par l’institut de recherche indépendant Pure Profile, 90% des cadres supérieurs des hôtels de luxe ou haut de gamme sont « très »  ou « assez » préoccupés par la difficulté à fidéliser leurs collaborateurs et à en embaucher de nouveaux.


Rédigé par le Vendredi 25 Août 2023

Les perspectives de croissance très favorables de l’hôtellerie de luxe ne cessent de se confirmer. La frénésie d’ouverture de nouveaux cinq étoiles est un signe qui ne trompe pas -elle ne témoigne plus seulement d’un effet de rattrapage post Covid.

Une étude mondiale réalisée auprès d’un échantillon significatif de cadres supérieurs d’hôtels de luxe à la demande de Communications Spécialiste Ltd, leader mondial des technologies de communication, vient fort à propos le confirmer.

Selon Kevin Buchler, directeur du marketing chez Communications Spécialist Ltd, « les cadres supérieurs du marché de l’hôtellerie de luxe sont optimistes quant à la croissance future. Dans notre enquête, la moitié prévoit une croissance comprise entre 10 et 30 % et 28 % s’attendent à ce qu’elle soit supérieure ».

Malheureusement, une ombre plane sur ce joli tableau et elle concerne les ressources humaines.

En effet, toujours selon Kevin Buchler, « sans un personnel motivé ou suffisamment motivé, le secteur risque de ne pas réaliser son potentiel de croissance... » Compte tenu du périmètre -mondial- de l’étude, ce diagnostic va bien au delà des frontières de la France et de l’Europe.

Des managers majoritairement inquiets

Même les hôtels de luxe sont préoccupés par les difficultés à fidéliser leur personnel (photo Kalinovsky/deposit photos)
Même les hôtels de luxe sont préoccupés par les difficultés à fidéliser leur personnel (photo Kalinovsky/deposit photos)
Juste après le Covid, l’ensemble du secteur de l’hôtellerie-restauration a connu de grosses difficultés pour recruter. Ces derniers mois, ces difficultés semblaient se résorber en partie.

Restent que les conditions de travail, les horaires parfois à rallonge, les rémunérations et les conditions de logement -surtout dans les régions très touristiques ou les loyers sont exorbitants -, continuent de nuire à l’attractivité du secteur.

On aurait pu penser que l’hôtellerie de luxe échapperait , au moins en partie, à ces difficultés. Ce n’est pas tout à fait le cas, selon l’étude commandée par Communications Specialist Ltd.

Ce spécialiste mondial de la communication a chargé l’institut de recherche indépendant Pure Profile d’interroger 50 cadres supérieurs de chaînes hôtelières de luxe ou haut de gamme ayant un chiffre d’affaires annuels de 4 milliards de dollars et basées aussi bien en Asie qu’en Europe ou aux États-Unis, en Afrique ou en Amérique du Sud.

Résultat : « Près de la moitié (46 %) des cadres supérieurs » de ces hôtels sont « très préoccupés » par la fidélisation du personnel et l’embauche de nouveaux collaborateurs.

En outre 44 % se disent « assez inquiets » pour les mêmes raisons tandis que 10 % ne manifestent aucune inquiétude.

Hôtellerie de luxe : renforcer l’attractivité des métiers

Pour les taches les plus ingrates, l’innovation technologique est une piste à explorer (photo Deposit photos)
Pour les taches les plus ingrates, l’innovation technologique est une piste à explorer (photo Deposit photos)
Identifier le mal ne suffit pas. Encore faut-il esquisser des solutions.

L’étude de Pure Profile s’y emploie d’ailleurs. Elle évoque en effet quelques pistes.

« Fournir de meilleures installations et logements au personnel est considéré comme la question la plus importante afin de résoudre le problème du personnel », commente le communiqué de Communications Specialist Ltd qui ajoute : « suivent l’augmentation des salaires, l’augmentation du budget pour la formation du personnel et l’aide à son développement ».

Dernière piste évoquée : « investir davantage dans la technologie pour la réalisation des tâches les plus faciles ». Entendez par là les plus ingrates.

Compte tenu des enjeux, ces préconisations méritent d’être méditées. A bon entendeur, salut !

PAULA BOYER Publié par Paula Boyer Responsable rubrique LuxuryTravelMaG - TourMaG.com
Voir tous les articles de Paula Boyer
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 3368 fois

Notez

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus




































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias