TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


IFTM 2021 : La destination France a le sourire !

IFTM 2021



Plutôt satisfaits de l’été 2021, les professionnels du tourisme français se montrent optimiste sur les mois à venir. L’IFTM Top Resa est l’occasion de renouer les liens et de poursuivre le travail de promotion de la destination France.


Rédigé par le Jeudi 7 Octobre 2021

La destination France était à l'honneur cette année sur l'IFTM. Les opérateurs ont d'ailleurs retrouvé le sourire - Photo CL
La destination France était à l'honneur cette année sur l'IFTM. Les opérateurs ont d'ailleurs retrouvé le sourire - Photo CL
Après des mois difficiles, les offices de tourisme, hôteliers et autres réceptifs France sont heureux de se retrouver sur le salon IFTM Top Resa, qui se tient jusqu’à ce vendredi 8 octobre 2021 porte de Versailles à Paris.

L’air sent bon la reprise et la joie des retrouvailles. « Ça fait du bien de revoir du monde. La reprise a été très forte entre juillet et septembre. Nous avons dépassé les chiffres de 2019, bien que cela ne compense pas le premier semestre », remarque Caroline Godet, co-gérante de l’hôtel Ambacia à Tours.

« Nous avons retrouvé un certain dynamisme cet été qui se poursuit à l’arrière-saison. Les chiffres sont encourageants ! » se réjouit Sophie Brunet, responsable d’agence et de production de Duclos Voyages, à Toulouse.

L’été était bon, également, à Saint-Jean-de-Luz. L’hôtel Madison, dirigé par Sabrina Lacaze, affichait complet. « Et puis, nous avons fait une très bonne avant saison auprès de la clientèle locale, à moins de 3h de route. Une nouvelle clientèle qui correspond au contexte du moment », explique-t-elle.

Des contacts de qualité

Le salon IFTM Top Resa était attendu pour ces professionnels français. Impensable de ne pas y assister pour certains. « Notre présence est indispensable pour montrer à nos clients que nous sommes toujours là et que nous avons évolué avec la crise », affirme Caroline Godet, co-gérante de l’hôtel Ambacia à Tours.

Le réceptif parisien, Vedettes de Paris, est venu avec son lot de nouveautés : croisières guidées par des conférenciers, concept de « croisière apéro », nouveau ponton, nouvelle identité visuelle et application pour ceux qui ne parlent ni Français, ni anglais.

« Le salon permet de recréer des liens qui se sont distendus. Il y a de vrais signes de reprise. La demande est là, les gens recherchent des fournisseurs », observe Jean-Louis Lanzarini, responsable commercial des Vedettes de Paris.

« Pas énormément de contacts, mais des contacts intéressants », résume Mathilde Boivin, chargée du numérique et de la promotion de l’office de tourisme de Châlons-en-Champagne. Pour l’OT, il était important d’être présent, sur ce salon B2B. A l’heure de la reprise, c’est l’occasion de prospecter les groupes « notre cible principale », précise-t-elle.

« Avec la crise de la covid-19, les gens ont découvert la France. J’espère que l’engouement va durer, que l’on a pu monter que la destination vaut le coup. Cela s’inscrit également dans la démarche de tourisme durable », souligne la chargée de promotion de l’OT de Champenois.

Les acheteurs étrangers présents sur le salon

Pour sa première participation, Patricia Linot, la présidente de France DMC Alliance ne tarit pas d’éloges : « Les retours sont très nettement supérieurs à ce que l’on attendait. Nous avons rencontré des acheteurs français et étrangers. L’offre France est très recherchée. »

L’occasion également pour l’association d’agences réceptives françaises de présenter son outil Ty-Win et de nouer des partenariats.

A lire aussi : MICE, mini-groupes, agences : l'activité est repartie pour France DMC Alliance

Au stand voisin, Sophie Brunet, de Duclos Voyages, profite du salon pour faire la promotion de son tour du sud-ouest. « Nous avions peur de l’absence de visiteurs étrangers, et ce n’est pas le cas. Nous avons rencontré entre-autres des Russes, des Polonais et des Indiens… » indique-t-elle.

Avec la réouverture des frontières, renouer contact avec les professionnels du tourisme étrangers est nécessaire. « C’est bien de se tourner vers la clientèle étrangère, car quand ce sera permis, les Français vont repartir à l’étranger », conclut Sabrina Lacaze, directrice de l’hôtel Madison à Saint-Jean-de-Luz.

Lu 3069 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus















































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias