TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo TourMaG  




JO : quel dispositif mis en place par la SNCF ?

Déploiement de 4 500 trains supplémentaires


Lors d’un point presse à Paris, Jean-Pierre Farandou, PDG de la SNCF, a présenté le dispositif mis en place par l’entreprise publique à l’occasion des Jeux Olympiques cet été. Avec la volonté d’être « encore meilleur que d’habitude » et la conviction d’être « indispensable » à la réussite de cet évènement.


Rédigé par le Vendredi 28 Juin 2024

Jean-Pierre Farandou, PDG de la SNCF, pleinement mobilisé pour la bonne tenue des JOP. ©David Savary
Jean-Pierre Farandou, PDG de la SNCF, pleinement mobilisé pour la bonne tenue des JOP. ©David Savary
Dans un contexte où l’on a « besoin de réconciliation », nous sommes « prêts pour accueillir tous nos visiteurs » a déclaré Jean-Pierre Farandou qui fait « rouler 15 000 trains tous les jours ».

La SNCF s’apprête à relever un « challenge opérationnel incroyable » avec la tenue des Jeux Olympiques conjuguée avec les grands départs en vacances qui vont rythmer tout l’été, « un petit exploit qui n’est pas mince » pour le patron de l’entreprise ferroviaire partenaire de Paris 2024.

« On monte en excellence et il faut qu’on soit encore meilleur que d’habitude » affirme Jean-Pierre Farandou persuadé que les cheminots vont « donner le meilleur d’eux-mêmes pour présenter la meilleure image de leur entreprise et de la France ».

JO, SNCF : sur la province, l’intégralité du parc est engagé

Sur la province, comme c’est une période de grands départs, tous les TGV sont mobilisés. « On n’a pas d’autres trains à mettre en plus, tout juste on pourra compléter le soir pour ramener des supporteurs parisiens qui seraient allés voir du basket ou du hand à Lille » explique Jean-Pierre Farandou qui précise que l’accueil, lui a été « puissamment renforcé pour gérer les flux ».

En Île-de-France, 300 trains supplémentaires par jour

En Ile de France, où « un été normal coïncide avec une baisse de l’offre transport », durant ces Jeux, il y a la mise en place « d’un vrai plan de transport adapté avec 300 trains supplémentaires par jour, soit un total de 4 500 en plus sur la période des compétitions ».

Pour gérer les flux supplémentaires de voyageurs, Île-de-France Mobilités a donc renforcé de 15% l’offre habituelle d’été pour desservir 22 sites franciliens simultanément et a commandé à SNCF Voyageurs 4 500 trains supplémentaires.

« Certaines gares comme celle de Vaires-sur-Marne (le stade nautique accueillera les épreuves d’aviron et de canoë-kayak) va passer de 4 000 voyageurs à 30 000 voyageurs par jour, voire jusqu’à 8 000 par heure » poursuit Jean-Pierre Farandou qui augmente considérablement le nombre d’employés sur le terrain pour « guider, orienter, réguler, rassurer ».

11 000 personnes en plus pour l’accueil

« Nous avons 50 000 cheminots, (30 000 en Île-de-France, 20 000 en régions) qui sont engagés directement dans la production du service (maintenance, accueil…). À cela vont se rajouter 6 000 cheminots volontaires, la plupart issus des bureaux, pour renforcer l’accueil » indique le PDG de la SNCF qui complète le dispositif par « 5 000 contrats de travail avec des vacataires ». Au total, cela fait donc 11 000 personnes supplémentaires qui seront présentes pour renforcer l’accueil dans les gares.

Avec ses 56 gares labellisées « Paris 2024 », le groupe SNCF desservira directement 79% des sites olympiques sur l’ensemble du territoire national.

Horaires adaptés, dessertes ajoutées

Par exemple, afin de desservir la ville de Lille lors des 59 matches des tournois féminins et masculins de handball et de basketball, la SNCF a adapté les horaires de ses TGV pour permettre au public venant de Paris d’arriver avant le début des épreuves et de rentrer après les sessions de l’après-midi.

De même la plus petite gare régionale des Jeux, Châteauroux où auront lieu les épreuves de tir sportif accueillera une nouvelle desserte Intercités (Paris-Châteauroux aller-retour) pour permettre aux spectateurs d’assister aux compétitions.

Autre exemple, un TGV spécial reliant Marseille à la gare Aéroport Charles de Gaulle 2 sera mis en place les 26 et 27 juillet afin de permettre à tous les athlètes concourant dans les épreuves de voile de participer à la Cérémonie d’ouverture sur la Seine.

Signalétique et décoration dans les gares

Sur l’ensemble des 56 gares desservant les sites olympiques et paralympiques, une signalétique évènementielle aux couleurs de Paris 2024 en français et en anglais, constituant « un fil rose » pour le parcours des spectateurs sera déployée.

L’extérieur de 22 gares des villes hôtes est pavoisé aux couleurs des Jeux de Paris 2024. À l’intérieur, les visiteurs pourront découvrir une campagne d’affichage mettant à l’honneur les athlètes SNCF, 9 sont directement qualifiés pour les Jeux cet été.

Sûreté renforcée

Jean-Pierre Faradou a par ailleurs insisté sur la sûreté au sein des gares. Celle-ci sera renforcée avec notamment 73 agents de sécurité cynophile mobilisable dans toute la France afin d’assurer les 200 missions par jour, soit une progression de 20% par rapport à 2023.

Un plan de renforcement des infrastructures et équipements sûreté a été instauré dans les gares et sites ferroviaires stratégiques.

Mue par son savoir-faire en matière de développement durable, la SNCF incite les voyageurs aux comportement durables. Plus de 2 150 poubelles bi-flux ou tri-flux sont déployées dans les gares Paris 2024.

De même 22 îlots de fraicheur seront implantés sur les parvis de neuf grandes gares. 70 fontaines à eau seront installées dans 56 gares.

« Personne à la SNCF n’a envie de perturber les Jeux Olympiques »

Jean-Pierre Farandou qui ne prendra pas de vacances durant les Jeux ne craint pas les grèves, « ce serait catastrophique », car toutes les équipes sont pleinement mobilisées pour la réussite de cet évènement, « personne à la SNCF n’a envie de perturber les Jeux Olympiques ».

Enfin le dirigeant aimerait que dans cette période troublée, « on s’autorise à être joyeux ». « Les Jeux permettent cela. C’est un moment d’humanité et une grande fête populaire, il faut en profiter » déclare-t-il.

La SNCF qui a transporté 24 millions de voyageurs l’été dernier sur ses grandes lignes se dit « bien partie » par battre ce record cette année.


Lu 1437 fois

Notez

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus



































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias