TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


"L'ordonnance sur le bon à-valoir passera mercredi 18 mars 2020", selon René-Marc Chikli (Seto)

Le président du Seto fait le point sur la crise du coronavirus



Alors que la France se prépare à une paralysie quasi généralisée, les entreprises du voyage dans leur ensemble se battent pour leur survie. Nous avons fait le point avec René-Marc Chikli, président du Seto, pour connaître l'état de la situation. Pour la première fois depuis la crise sanitaire et économique causée par le coronavirus, une pointe de soulagement se faisait entendre dans la voix du dirigeant.


Rédigé par le Mardi 17 Mars 2020

L'ordonnance sur les à-valoir devrait être promulguée mercredi 18 mars 2020 - Crédit photo : depositphotos @alfonsodetomas
L'ordonnance sur les à-valoir devrait être promulguée mercredi 18 mars 2020 - Crédit photo : depositphotos @alfonsodetomas
TourMaG.com - Quelle est la situation de l'industrie touristique en ce mardi 17 mars 2020 ?

René-Marc Chikli :
Comment voulez-vous que cela se passe ? Nous n'avons plus d'activité, en dehors de faire rentrer les clients bloqués à l'étranger.

Hier nous avions 25 000 voyageurs à forfait répartis partout dans le monde, mais nous en avons 2 000 dans des cas plus compliqués, comme des personnes présentes sur des bateaux.

Du Chili en passant par l'Inde, les Français sont présents partout.

Pour en venir au Maroc, le gros du travail actuel réside dans des négociations avec la DGAC marocaine qui négocie avec son homologue parisien et les tour-opérateurs (TO).

Dès jeudi, nous avions prévenu Jean-Baptiste Lemoyne que le retour de l'ensemble des voyageurs français prendrait plus d'une semaine, notre objectif étant de faire rentrer les clients avant les fermetures d'aéroports. Le Président a dit que c'était la priorité, donc même avec des infrastructures fermées, il sera possible de le faire.

"Nous attendons que l'ECTAA fasse bouger IATA"

TourMaG.com - Une obligation qui devrait encore plus creuser la situation financière des tour-opérateurs français...

René-Marc Chikli :
Effectivement, cela représente encore des dépenses importantes pour les tour-opérateurs, je ne vous dis pas les difficultés financières que cela va générer.

Nous avons échangé avec Bruno Le Maire sur les mesures prises dont nous allons bénéficier, c'est une bonne chose.

Le seul point d'interrogation qui nous reste étant le paiement du BSP du 16 mars, alors que les billets n'ont pas été utilisés.

Nous attendons que l'ECTAA fasse bouger IATA, pour que les compagnies soient dans le même état d'esprit que nous.

TourMaG.com - Toutefois dans ce marasme, vous avez obtenu la possibilité d'émettre des reports et donc une suspension de la directive européenne...

René-Marc Chikli :
En effet, nous avons obtenu de la part de Bruno Le Maire que tous les voyagistes aient la possibilité de faire des à-valoir, en lieu et place du remboursement.

Du côté de Jean-Baptiste Lemoyne, qui a mouillé sa chemise il faut l'avouer, il nous a certifié que l'ordonnance sur les à-valoir passera au Conseil des ministres du mercredi 18 mars 2020.

Tout le monde est content.

La moins bonne nouvelle, le ministre de l'Economie nous a certifié que les rapports entre les clients et les fournisseurs devaient être équilibrés dans toutes les mesures prises par le gouvernement au titre du principe de solidarité.

"L'objectif est de survivre en faisant preuve de solidarité"

Pour René-Marc Chikli le prochain problème des TO sera de discuter avec IATA et la distribution - DR
Pour René-Marc Chikli le prochain problème des TO sera de discuter avec IATA et la distribution - DR
TourMaG.com - Y aura-t-il un transfert de trésorerie ?

René-Marc Chikli :
Pas exactement, cela signifie que nous allons devoir nous voir rapidement pour trouver des rapports équilibrés entre la trésorerie qui se trouve dans les agences et les besoins des tour-opérateurs.

Ce n'est pas moi qui le dis, mais le gouvernement.

Aujourd'hui, il faut arrêter de se regarder le nombril, l'objectif est de survivre en faisant preuve de solidarité.

Le plan qui a été mis en place a pour objectif d'éviter toute faillite possible ; pour cela des tranches de 45 milliards d'euros seront débloquées chaque mois par l'Etat, plus des engagements de garanties financières à hauteur de 300 milliards d'euros.

Nous faisons partie d'un plan d'ensemble. Dans le tourisme, il y a 2 millions de chômeurs avec les cafés-restaurants, nous sommes tous concernés.

TourMaG.com - Pour une fois, le gouvernement n'a pas abandonné le tourisme...

René-Marc Chikli :
Le tourisme n'a pas été oublié et Jean-Baptiste Lemoyne a bien joué son rôle, il faut le dire.

Les agents de voyages doivent jouer le jeu, sauf s'ils veulent se mettre un coup de fusil dans le pied, c'est leur problème.

Par contre les clients vont nous attendre à la sortie, avec les à-valoir, il faut que tout se mette bien en place.

En plus de l'absence de faillites, le gouvernement ne souhaite pas voir les entreprises licencier, avec le chômage technique nous pouvons garder les compétences, c'est une bonne chose.

Romain Pommier Publié par Romain Pommier Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Romain Pommier
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 12270 fois

Notez



1.Posté par Lef le 17/03/2020 16:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ok des bons à valoir mais ils seront garantis par qui ? C'est bien la question. La trésorerie dans les agences.... Je crois que ce gars rêve un peu, il y a deja des agences qui sont en défaut de paiement. Quand bien même l'argent va au TO au nom de la solidarité qui nous garantit leur survie ?
De cette crise on devra remettre en cause tout le système ou au bout du compte ceux sont les clients qui risquent d'être laisés..... Une idée compte séquestre des acomptes clients, paiement au départ des TO m, création d'un vrai fond de garantie...

2.Posté par Crombez le 17/03/2020 23:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mais quelle mauvaise nouvelle... après Thomas Cook, le report pour cause de coronavirus... et qui est-ce qui va trinquer encore une fois ??? Le client ! Parce que vous croyez quoi concrètement ? Que ça va être si simple de reporter d'ici le 31/12/2020 ? A une date qui nous conviennent, à un prix compétitif et sans parler des problèmes de saisons qui ne sont pas les mêmes ??? J'ai réservé ce voyage en septembre dernier pour obtenir des tarifs avantageux, impossible de retrouver la même chose aujourd'hui... c'est honteux. On devrait laisser le choix d'un report ou d'un remboursement. C'est du vol !

3.Posté par perea le 18/03/2020 12:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
on pense encore qu'à la trésorerie des agences qui ne prennent même pas la peine pour certaines de prendre contact avec leurs clients (le publipostage : pour envoyer des promos elles savent faire, de l'info c'est plus compliqué)
la trésorerie des familles s'est moins parlant c'est sûr pour tous ces financiers qui décident et profitent encore de la detresse des gens.

4.Posté par Fred.B le 18/03/2020 13:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Alors voila voyage annulé, mais on me demande de solder ce voyage fantome (hic), pour obtenir un avoir a utiliser jusqu'au 31/12/2020, refusé et demande un avoir de l'acompte refus, dossier annulé et pénalités,

5.Posté par Lef le 18/03/2020 14:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si cela s'est passé avant le décret, au fait les journalistes il date de quand ? Vous êtes dans votre droit.. Prenez un avocat et ne vous laissez pas faire.
Pour le reste exige un avoir contre garantie siut par l'état, soit par le TO, voir un engagement du dirigeant de l'agence..... s'il est sure de lui il peut s'engager par écrit....

6.Posté par Lef le 18/03/2020 15:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le décret sera peut-être publier demain, mais nul ne peut faire droit de ce qui n'est pas fait, sauf peut-être s'il est mis de la rétroactivité...
Prenez vos précautions en conservant tous les écrits et avant la publication du décret personne ne peut s'en prévaloir.
Et personne n'est en droit d'annuler votre voyage si vous n'en avez pas fait la demande écrite....

7.Posté par Lef le 18/03/2020 15:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le décret sera peut-être publier demain, mais nul ne peut faire droit de ce qui n'est pas fait, sauf peut-être s'il est mis de la rétroactivité...
Prenez vos précautions en conservant tous les écrits et avant la publication du décret personne ne peut s'en prévaloir.
Et personne n'est en droit d'annuler votre voyage si vous n'en avez pas fait la demande écrite....

8.Posté par Harry CANTONEY le 18/03/2020 15:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il est savoureux d'apprendre que des voyagistes exigent le règlement du solde du voyage, conformément au contrat de vente, au code du tourisme, et à la directive européenne, alors qu'ils savent pertinemment qu'ils ne seront pas en mesure d'assurer les prestations qu'ils ont vendues.
Une fois la facture totalement encaissée, ils expliquent au client qu'ils n'annuleront pas le voyage et qu'ils ne le rembourseront pas ! Alors que le contrat de vente, le code du tourisme et la directive européenne leur en font obligation, et qu'il appartiendra au client de prendre la décision d'annuler (cf les conditions d'annulation des CGV) ou de reporter.
Bien évidemment, ils ne règleront pas les prestataires (un mois après l'arrivée théorique du client), puisque les prestations n'auront pas été rendues, et ils encaisseront les remboursements des vols annulés auprès du BSP.
Ils tentent d'obtenir des pouvoirs publics l'autorisation de s'exonérer de leur obligation de remboursement, et d'émettre un avoir d'un an à destination du client ("AVOIR" ne signifie ni garantie d'une prestation identique ni garantie d'un prix identique)
A la suite de quoi, des petits malins déposeront le bilan avant la date d'échéance desdits vouchers.
Il faut cependant reconnaitre que la profession traverse et va traverser la plus grave crise économique de son histoire. Mais doit-elle chercher son salut sur le dos de ses clients ?
Elle sollicite des mesures de solidarité pour autant que celles-ci soient orientées dans son simple et unique intérêt !
Question : Une ordonnance nationale prime t-elle sur le droit européen ? Sans doute pas...

9.Posté par perea le 19/03/2020 14:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ou peut on trouver cette ordonnance?

10.Posté par JCR le 19/03/2020 18:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout simplement scandaleux. Ce n'est pas aux clients de financer les agences. La situation est certes inédite mais l'état a promis de ne laisser aucune entreprise sur le carreau. Que les agences remboursent les clients et que l'état renfloue les agences. C'est cela la solidarité nationale. En ce qui me concerne nous devions partir au Mexique avec Marco Vasco pour un mariage. Ni le report ni l'avoir ne nous satisfont. Comment obtenir satisfaction ? Procédure collective par avocat ?

11.Posté par Nicolas le 19/03/2020 18:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qu’il est intéressant de lire vos commentaires alors que vous ne vous souciez que de vos « petites » économies et que vous ne connaissiez nullement le fonctionnement d’une agence de voyage, d’un tour opérateur.
Je comprend les consommateurs qui ont investit dans un voyage, et qui faute de pandémie ne pourront pas pouvoir l’exécuter.
Il s’agit donc d’un cas de force majeur comme le prévoit le code civil, code « supérieur ».
Il faut voir le tourisme comme une grande grande pyramide. Vous payer l’agence, l’agence paie le TO, le TO paie la compagnie aérienne, ses fournisseurs, et une commission a l’agence.
Les TO prennent des engagements Hôteliers et aériens, et ces engagements se payent quoi qu’il se passe.
En temps normal, le code du tourisme n’as aucun impact sur la pyramide puisqu’elle est à l’équilibre.
Les TO, compagnies et agences ont du débourser des sommes faramineuses pour rapatrier tout les français bloqués à l’étranger.
Tout les voyages ayant été annulés jusque fin avril, aucune agence de voyage n’aura de flux financier entrant pour les mois de mars, avril et mai.
Mais si massivement, vous retirez les acomptes des agences / TO, la pyramide chute.
Des agences / TO font faillites, mais on toujours des clients qui sont censés partir.
La garantie financière entre en jeu pour indemniser les clients lésés. Mais l’APST pour ne citer qu’elle a déjà du, et est encore en cours d’indemnisation de clients du monstre Thomas Cook.
Les garanties financières ne pourront absorber une chute massive.
Bilan les consommateurs perdra tout!
Alors la question est ce à l’Etat ou aux clients d’aider le secteur du tourisme, la réponse est les deux.
Nous sommes tous l’Etat, et les petites sommes de chacun peuvent empêcher une faillite en chaîne qui ferait tout perdre à tout le monde ( vos acomptes, des emplois, des sociétés, des taxes qui ne rentreraient plus dans les caisses de l’état )
Ne soyez pas individualiste,

12.Posté par Piet le 21/03/2020 06:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci Nicolas. Cela exprime exactement comment je ressens cette situation.

13.Posté par Jc le 23/03/2020 22:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo Nicolas tout est dit .... lef crombez and co merci pour cette démonstration du français moyen omniscient ego centré les mêmes qui ont des masques chirurgicaux au volant dans leurs voiture ou qui font la queue à la banque le coffre rempli de pâtes et de papier wc .

14.Posté par Christelle le 24/03/2020 18:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci Nicolas.
Nous sommes une petite agence indépendante et familiale.
Et ce que ne comprennent pas toujours nos clients, c'est que non seulement, sous leur pression et parce que nous devons assurer un "après" Corona, nous leur remboursons les sommes pour ne pas faire d'histoires, mais nous devons aussi de l'autre côté régler les frais d'annulation auprès de nos fournisseurs (hôtels, transporteurs, TO, etc...)
Donc, non seulement perte du temps passé sur le dossier à monter le voyage (nous sommes producteurs), manque à gagner, et aussi sommes déboursées aux prestataires.
Au final : agence en faillite et 5 personnes au chômage nous concernant...
Alors quand je vois ces personnes se déchainer à travers leur post, ça me donne envie de pleurer...
Et pourtant, je comprends aussi leur colère et leur désarroi.
Mais ce qui me rend le plus malade, c'est d'être pris pour des voyous.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.




Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
AirMaG
CruiseMaG
La Travel Tech
Partez en France
Voyages Responsables
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

AirMaG Brochures en ligne CruiseMaG DMCmag La Travel Tech
Partez en France TourMaG Voyages Responsables Welcome to the travel