TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone



La case de l’Oncle Dom : ADP, Air France... pourquoi 2 poids 2 mesures ?

L’édito de Dominique Gobert



Deux poids, dix mesures ? Ou incompétence totale ? Difficile de se forger une opinion alors que le gouvernement opte pour « une privatisation d’ADP », mais refuse, du moins pour le moment de céder ses parts dans Air France.


Rédigé par le Jeudi 4 Octobre 2018

Air France, ADP : On a vraiment l’impression que, dans cette partie du secteur, on agit dans la précipitation et les vieux poncifs d’un autre temps… © AF FB
Air France, ADP : On a vraiment l’impression que, dans cette partie du secteur, on agit dans la précipitation et les vieux poncifs d’un autre temps… © AF FB
Franchement, tout part à vau-l’eau dans ce gouvernement qui, pourtant, semblait vouloir apporter un renouveau, la fin de « l’ancien monde ». Y compris dans le secteur du tourisme.

Eh bien, c’est loin d’être gagné, particulièrement dans le secteur du transport aérien, l’un des maillons incontournables de notre marché.

Air France qui accueille un « jeune » prodige selon les critères internationaux et qui, à peine arrivé, est recadré par ce bon ministre qui confond ses fiches, Bruno Le Maire : « non, l’Etat ne vendra pas ses 14% d’actions du capital d’Air France ».

Ben, pourquoi ? Ça ne vaut sûrement pas assez cher ou alors faut continuer à profiter de la position d’actionnaire « privilégié » pour continuer à voyager à moindre prix ?

En revanche, se « débarrasser » de l’actionnariat des Aéroports de Paris, c’est bien ? Certes, le cours va plutôt pas mal. Il pourrait encore aller mieux si les autorités de tutelle n’avaient pas nommé des apparatchiks à la présidence tout en virant les vrais professionnels qui risquaient de leur faire de l’ombre…

Et qui, eux, voulaient vraiment nouer de vrais partenariats entre les compagnies et les plateformes aéroportuaires.

Dominique Gobert - DR
Dominique Gobert - DR
On a vraiment l’impression qu'on agit dans la précipitation et les vieux poncifs d’un autre temps…

Retour chez Air France où Ben Smith vient de s’immerger et ce n’est pas de la tarte. Apparemment, il a entamé un sacré ménage, disposé, comme tout bon nouvel arrivant, à s’entourer de « proches » aux idées que l’on espère neuves, mais qui vont avoir un sacré boulot.

Départ dans un premier temps de Franck Terner, : ce n’est pas vraiment une surprise, dans la mesure où il n’a jamais été à sa place à la direction de la compagnie.

Il réussissait parfaitement à la Direction de l’entité « maintenance » (c’est pour faire simple) de la compagnie, la seule filiale qui a toujours gagné de l’argent chez Air France. Fallait pas croire que…

Le DRH, Gilles Gâteau est également sorti. Bon. Pourquoi pas ?

Sauf que lui avait quand même une notion de responsabilité sociale et surtout, savait si, oui ou non, il était possible de concéder quelques sous supplémentaires. Mais il n’était pas franchement « diplomate » dans les négociations avec les syndicats.

Tiens, en parlant de syndicats, le seul qui ne soit pas touché par ce grand ménage, c’est, du moins pour l’instant ce magnifique Evain, patron du SNPL.

Qu’à cela ne tienne, les élections syndicales sont très proches et, à force de faire ses « grands mouvements », il aura finalement recueilli auprès de ses adhérents qu'une grande vague de scepticisme.

Je reste persuadé que le bureau du SNPL Air France nouvelle direction va enfin connaitre un renouveau qui ira enfin vers un dialogue constructif. Avec chacun à sa place : la stratégie pour la direction, le pilotage des avions (et pas de la société) pour les pilotes.

Ce qui, accessoirement, pourra enfin laisser les services commerciaux faire leur boulot et redonner aux prescripteurs d’Air France, l’envie de remplir les sièges des aéroplanes, ce qui, vous en conviendrez, est le but de l’opération.

Sans oublier, pour Ben et ses camarades canadiens qui commencent à arriver en France, la lourde tache de réunifier cet inventaire à la Prévert qu’est Air France avec pas moins de 7 compagnies, un embrouillamini où même Chien Charly ne retrouverait pas ses petits s'il en avait...

Et Hop !

Dominique Gobert Publié par Dominique Gobert Editorialiste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Dominique Gobert
  • picto email

Lu 1923 fois

Notez



1.Posté par Enrique le 05/10/2018 10:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La privatisation d'ADP, et le maintien du système de double caisse, sera le tombeau d'Air France.
Air France est la compagnie qui fait vivre ADP (Orly ou Roissy).

Mais ADP ponctionne de plus en plus de frais à AF pour un service de plus en plus dégradé.

On arrive en avance à CDG ou ORY, et il faut attendre un long moment dans l'avion qu'un agent d'ADP arrive pour mettre en place la passerelle.

ADP doit rester dans le giron de l'état. Le système de double caisse doit disparaître, tout du moins pour tous les commerces et services situés en zone sous douane (Après les contrôles de sécurités).

Et l'état doit privatisé AF.

ADP tout comme la FDJ sont des caches machines, comme le furent les péages autoroutiers.

Nos politiques de la gauche à la droite n'ont qu'une vision court terminste

2.Posté par Joon ta mère le 06/10/2018 22:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chien Charlie attend toujours sa pâté....il va dérouiller grave ! Il ne veut toujours pas voir le tsunami qui lui arrive sur la truffe.

3.Posté par Philippe le 07/10/2018 09:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur Gobert, pourriez-vous nous préciser ce que vous voulez dire par « avait quand même une notion de responsabilité sociale » au sujet de Monsieur Gateau?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hôtel&Lodge PRO, Le Hub des pros de l'hébergement.

TourMaG.com DMCmag.com Hôtel&Lodge PRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips