TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



La case de l’Oncle Dom : Quand Bruno Le Maire se plante... les pros trinquent !

L’édito de Dominique Gobert



L'IFTM Top Resa s’est terminé vendredi… dans la joie en ce qui me concerne, heureux d’en avoir terminé avec ce grand rassemblement. Mais avec un gros doute en ce qui concerne le réel intérêt que pourrait porter le Gouvernement au secteur du tourisme…


Rédigé par le Lundi 1 Octobre 2018

Soleil radieux mardi dernier (25 septembre 2018), lors de l’ouverture de cette 40ème édition de Top Resa IFTM, à la Porte de Versailles… à Paris !

Comme d’habitude, il est de tradition qu’un personnage officiel, genre ministre si vous voyez ce que je veux dire, vienne couper le respectable ruban, puis partir pour une longue balade à travers les allées. A la rencontre des exposants, professionnels et aussi étrangers venus exposer chez nous.

Quelle honte. Cette année, plusieurs ministres, venus de toutes les contrées du monde, attendaient leur homologue français, en l’occurrence Jean-Baptiste Lemoyne. Celui-ci ne viendra pas, convoqué par Président Macron à New York pour la Conférence de l’ONU !

Dommage, d’autant que les dates du salon sont connues d’une année sur l’autre ! Lemoyne viendra quand même porter la bonne parole ce vendredi dernier.

Mais s’il n’y avait que ça.... la profession est habituée à enregistrer cette espèce d’indifférence que montrent nos politiques envers ce secteur, source de revenus pour notre économie et pourvoyeur de milliers (pour ne pas dire de millions) d’emplois.

Dominique Gobert - DR
Dominique Gobert - DR
Tiens, pour en revenir à un sujet brûlant, lequel risque de mettre à mal une grande partie de la population du tourisme en France, cette fameuse transposition de la Directive Européenne concernant les voyages à forfait.

Alors que l’Europe dans sa grande majorité s’est contentée d’une transposition « normale », notre bon Bruno Le Maire, Ministre de l’Economie a crû bon de la « sur-transposer », intensifiant ainsi la responsabilité de plein droit aux voyagistes et agents de voyages.

Histoire de surprotéger le consommateur…

En fait, il s’en tape comme de sa première chemise, notre excellent ministre. A preuve, plusieurs députés avaient, soutenus par Les Entreprises du Voyage, avant la décision de transposition, déposé un amendement, permettant ainsi de parvenir à une transposition normale.

Malheureusement, lors du passage en commission, filmé et accessible au public, le ministre mettra son veto à cet amendement… alors que la commission en examinait un autre !

Véridique et l’enregistrement vidéo le confirme parfaitement.

La raison ? Un des conseillers du ministre lui avait mis sous les yeux une autre « fiche » que celle concernant l’examen de cet amendement. On le voit d’ailleurs s’agiter d’un air très mal à l’aise.

Mais, constatant son erreur, Bruno Le Maire ne changera rien ! Pas plus que son ami, Jean-Baptiste Lemoyne, venu "fêter" vendredi la fin de Top Resa: "Le sujet est clos depuis plusieurs mois déjà..."

Et c’est ainsi, mes bons amis que, si je puis me permettre, vous l’aurez eu… profond !

Bien sûr, les Entreprises du Voyage ont déposé un recours au Conseil d’Etat, lequel, hélas, n’a que peu de chances d’aboutir !

Regardez cet enregistrement, qui ne dure que deux minutes. C’est édifiant !

Dominique Gobert Publié par Dominique Gobert Editorialiste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Dominique Gobert
  • picto email

Lu 1542 fois

Notez



1.Posté par Labbe le 02/10/2018 08:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci Dominique
Un grand moment de journalisme dans notre profession. On voit là toute l’etendue de l’incompétence doublée d’un orgueil immense.
Le Maire est decidemment un sale type. Il n’y a pas que son «  intelligence qui le dessert » (sic) , sa suffisance aussi.

2.Posté par Bertrand Billerey le 02/10/2018 10:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Incroyable, à un tel niveau de responsabilité, de se mélanger les pinceaux à ce point et surtout de ne pas reconnaitre son erreur et de ce fait mettre toute une profession en situation défavorable vis à vis des autres opérateurs européens dans un marché qui se veut ouvert....

3.Posté par mille sabords le 02/10/2018 10:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ne pas oublier le souffleur d' opinion à l 'origine du durcissement de la Directive de Bruxelles qu a
"serré la pleine responsabilité du dirigeant de l' agence de voyages et du voyagiste avant la déclaration de Bruno Le Maire et qui est actuellement porte parole du gouvernement Macron. (1an aura suffit pour bien "planter " la profession .....)
ll faut ne pas oublier que les hommes de l 'ombre de la campagne Macron rêvent d'être sous les projecteurs au risque de prendre des décisions négatives contre une profession entière qui contribue de manière significative au PIB .
La précédente Directive de Bruxelles sur les garanties financières illimités avait déjà porté un grand coup à la profession...(. au profit de l'APST).
Il s'agit de Benjamin Griveaux qui un an plus tôt avait préparé et durci la Directive de Bruxelles avant que Bruno Le Maire ne l' officialise bêtement au support d' un exemple stupide (digne du Grand Bêtisier !!!.) pour illustrer le vote du texte préparé par son secrétaire d'Etat au ministère de l'économie d'alors.
Benjamin Griveaux porte parole du gouvernement, s'occupe aujourd'hui du service après vente de Macron !. - (enfin sous les projecteurs.. des médias.!)-
Aller au conseil d'Etat sous contrôle du gouvernement a peu de chance d' aboutir tant que la justice restera sous influence comme on l'a encore vu dernièrement avec le remplacement du procureur de la République de Paris.... Le lobbying avant que le texte ne soit voté aurait peu être eu davantage de chance ... Mais ça, s'était avant qu'il fallait le faire ...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hôtel&Lodge PRO, Le Hub des pros de l'hébergement.

TourMaG.com DMCmag.com Hôtel&Lodge PRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips