TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



La case de l’Oncle Dom : Air France, jour de grève… jour de fête !

L’édito de Dominique Gobert



Quelle bonne idée de vouloir absolument se rendre à New York, en empruntant Air France (mais en la rendant, bien sûr), un jour de grève « historique » ! Exceptionnellement et depuis des lustres, tous les syndicats de la compagnie s’étaient donné donné la main jour-là…


Rédigé par le Dimanche 25 Février 2018

PHOTO AB
PHOTO AB
Eh bien, n’ayons pas peur des mots (et je n’ai jamais peur), c’était vraiment une bonne idée !

Ce voyage à destination de New York, organisé par Michel Salaün à l’occasion de la création de sa nouvelle marque Hugh et de l’inauguration de sa nouvelle production USA, était en effet prévu de longue date pour un départ jeudi dernier, 22 février !

Première bonne nouvelle : sur les cinq vols vers la Big Apple ce jour-là, le seul à avoir été maintenu, c’était celui sur lequel nous devions embarquer. Hasard ? Peut-être aussi que Michel Salaün aura pesé de tout son poids (il est conséquent) auprès d’Air France, histoire de montrer qui est le chef…

Jour de grève chez Air France, c’est croquignolesque, pour employer une des expressions favorites de Président Macron.

A condition de pouvoir atteindre le bon terminal, ce qui a été relativement facile malgré les quelques dizaines de manifestants.

Je remarque au passage ne pas avoir décelé parmi la foule en délire, de pilotes… Mais bon, j’ai peut-être la vue qui baisse un peu en ce moment.

La case de l’Oncle Dom : Air France, jour de grève… jour de fête !
En revanche, après avoir assisté à une rapide dispersion de la part de CRS nonchalants (la routine me dira l’un d’eux, harnaché pire qu’un chevalier d’antan), arrivée dans un terminal au calme lénifiant.

Et pourtant, il est 13 heures, généralement une heure de pointe chez Air France.

Ben là, jour de grève, silence, calme et volupté. Enregistrement en moins de temps qu’il n’en faut à Président Trompette de tweeter des stupidités dangereuses, un personnel attentif, agréable et souriant et hop, le passage aux contrôles de la Paf !

Bon, là, c’est pas très pif et je pense que notre bon Collomb devrait quand même s’occuper un peu de tout ça. Mais nous l’avons déjà dit !

Bien évidemment, et sous l’œil hilare d’un collaborateur d’ADP, sur les cinq « PARAFE » dévolus à ma porte d’enregistrement… devinez ? Les cinq fermés ! « Vous n’avez pas de chance, me confiera très souriant ce préposé d’ADP, ils fonctionnaient parfaitement il y a à peine une demi-heure » !

Damnation. Heureusement, comme nous sommes jour de grève, les guichets Paf sont suffisants pour absorber la foule… Il faudra une bonne trentaine de minutes, mais qu’importe. Nos PAF devraient aller suivre un stage à New York, sur l’aéroport JFK.

Arrivée à une heure de pointe, fin d’après-midi, une bonne vingtaine de guichets, des personnels qui vous guident vers les « places » libres, sortie, tout compris, taxes incluses, en moins de vingt minutes !

Comme quoi, faut juste vouloir.

A l’heure où j’écris, je ne suis pas encore rentré et je redoute l’arrivée matinale de ce vol. Aurons-nous la bonne veine de disposer d’au moins un Parafe en état de fonctionnement ? Quelques fonctionnaires pafistes ? Angoisse !

Mais, pour en revenir à notre bonne vieille Air France, j’ai quand même eu l’agréable surprise de converser avec le personnel à bord. J’oserais suggérer à nos bons vieux syndicats de se rendre un peu plus sur le « terrain »... Ils apprendraient peut-être des choses intéressantes.

Pour la dame, chef de cabine, c’était un vrai cri du cœur, elle qui appartient à la compagnie depuis plus de 20 ans : « nous travaillons dans une belle compagnie, nous sommes en train de nous saboter.

La concurrence est rude, nous avons le savoir-faire, la capacité et il n’est pas question de nous saborder…
» !

Une jeune « Stew » me confiait que le boulot était « super », qu’il voulait continuer et que son salaire faisait beaucoup d’envieux parmi ses potes. Il a 25 ans !

J’ai tenté de parler aux conducteurs de l’aéroplane. Sans succès, peut-être par crainte de la vindicte de leur syndicat omnipotent (et omni inconscient).

Il parait que les syndicats d’Air France envisagent une nouvelle action… Faudrait être plus nombreux que jeudi dernier, c'était pas franchement une réussite.

Qu’ils n’oublient quand même pas que l’avenir de beaucoup de leurs collègues dépend aussi de leur faculté de ne pas… nuire !


Lu 3914 fois

Notez



1.Posté par Alexandre le 26/02/2018 10:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
Je suis très surpris de la part d'un journaliste que vous ne défendiez pas le droit de grève !!!
Que l'on soit d'accord ou pas avec ces grévistes, il me semble que le dialogue entre cette direction et ses employés est au point mort depuis de nombreuses années. Il ne reste alors que la grève pour se faire entendre.
Les conditions de travail dans cette compagnie sont certainement bonnes mais pour quelle raison d'après vous ? Les conditions d'embauches chez Joon semblent bien moins avantageuses et il faudrait alors demander à ce jeune stew s'il serait d'accord pour aller y travailler. Dans le cas contraire, il ne faut pas oublier que si les conditions sont correctes à Air France, c'est bien grâce à des gens qui sont passés avant eux dans cette entreprise et qui se sont battus pour maintenir des conditions correctes.
Alors avant de critiquer ces grévistes, le mieux est de se renseigner sur leurs raisons il me semble, non ? Après, on peut être d'accord ou pas mais il me semble que le droit de grève est un droit important même si grâce à des gens comme vous, Monsieur, les équipes dirigeantes de cette compagnie peuvent espérer avoir des articles en faveur de leurs décisions.
Enfin, je pense que la grève n'est certainement pas une chose facile même pour les employés qui ont choisi de la faire et que c'est toujours un échec de recourir à ce genre d'action.
J'espère, Monsieur, que vous défendrai un peu mieux le droit d'expression de ces grévistes à l'avenir et je suis désolé pour vous mais les grèves occasionnent en général quelques désagréments sans quoi elles seraient bien inefficaces.
Cordialement,
Alexandre

2.Posté par DOMINIQUE GOBERT le 26/02/2018 11:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Alexandre,
Je n'ai jamais attaqué le droit de grève, bien au contraire. En revanche, il me semble que, si la situation d'Air France est dans l'état où elle est, c'est quand même un peu grâce à vos camarades pilotes.
Et je ne peux quand même pas vous laisser dire que le "dialogue" social est au point mort depuis des années. En revanche, je reconnais (et je l'ai écrit à maintes reprises) que les dirigeants passés de la compagnie n'ont pas été très brillants.
Mais rassurez-vous, tant à l'aller qu'au retour, j'ai passé un très bon vol, que ce soit avec les grévistes (au retour) qu'avec les non-grévistes!

3.Posté par Strank le 26/02/2018 12:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
À tous ceux qui critiquent des salariés refusant l’esclavage radical de la finance qui dirige par la peur et le nivellement par le bas:
Indignez vous plutôt du formatage aveugle,égoïste et indidualiste qui a réussi à vous abrutir au détriment de vraies valeurs de vie.
La finance se place toujours avant l’humain depuis trop longtemps. Des curseurs aux valeurs assassines qui ne peuvent conduire qu’à un mur de violences deshumanisantes.
Un tel monde n’a aucun avenir. La fin ne peut être que funeste.
Alors prenez du recul pour retrouver votre lucidité critique.
La vie est si courte,si fragile, vulnérable et surprenante. C’est votre vie aussi !
Au delà de l’empathie, il y a la compassion.

Bonne chance aux dormeurs corvéables à merci et toutes mes condoléances à leur ignorance meurtrière !


4.Posté par Pascal le 26/02/2018 13:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Alexandre,
Je suis très surpris que vous puissiez lire dans le papier de Dominique une attaque en règle contre le droit de grève.
On peut ne pas être d'accord avec une grève et respecter pour autant le droit de la faire
Bon là il n'est pas d'accord avec la votre, c'est indéniable et il n'est pas le seul !!
On comprend mieux face à l'intransigeance de votre réaction, pourquoi il y a autant de grèves inutiles et stériles. Pour dialoguer il faut être deux.... un préalable que vous n'avez visiblement toujours pas assimilé

5.Posté par PAT44 le 26/02/2018 15:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Alexandre : pouvez-vous expliquer pourquoi les journalistes devraient absolument défendre le droit de grève ?
@Strank : je vous trouve bien sombre. Un mélanchoniste gothico- anarchiste ?

6.Posté par Ritchy le 27/02/2018 08:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quelle curieuse rigueur, de n’interroger que ceux qui ne font pas grève. Encore plus celle d’avoir un avis tranché sur la question, en répondant à Alexandre que les camarades pilotes sont à l’origine des maux de la compagnie.
J’imaginais le journalisme comme un art factuel. On m’aurait menti?
En 2014, le SNPL se bat pour défendre une baisse de 17% des salaires des pilotes (pourtant déjà loin d’être les mieux payés en Europe, preuve sur demande), et fustige l’attitude alors dogmatique de la direction qui refuse d’investir dans de nouveaux avions (B787) au profit de la cousine KLM.
Résultat, 2 années plus tard, Air France ne peut pas capter toute la croissance, la faute aux manques d’avions et de pilotes, par ailleurs augmentés (valeurs à 2 chiffres BA, Luft, etc...) dans d’autres compagnies.
Alors mettre ça sur le dos des pilotes (on n’utilise pas le terme de conducteurs d’aéroplanes sauf volonté affirmée d’afficher sa frustration), et ressortir l’habituel discours que les pilotes sont responsables du fonctionnement non optimal de la société, c’est rigoureusement et factuellement faux, en tout cas depuis 2014.

7.Posté par Verdi le 27/02/2018 08:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une fois de plus je suis très étonné par cet article (étant employé moi même par AF) oui la grève est nécessaire à AF, les dirigeant ont « encaissé «  40 % d’augmentation en 2017 et 12 % en 2018 alors que le personnel doit se contenter de 1% !!!! Mais bien sur vous oubliez de dire que dans d’autres compagnies françaises dont vous ne parlez jamais la prime d’interessement s’est élevée à 7500€ pour tous alors que nous a AF elle dépend du salaire et les PNC ont eu entre 1200 et 2200 € certes c mieux que rien mais après 5 ans de salaire bloque ça calme....et surtout c’est exceptionnel ...nous ne l’aurons pas l’annee prochaine(donc ce n’est pas une augmentation pérenne )
Enfin si on se penche sur vos 2 interlocuteurs du vol JFK là chef était en desiderata sur le vol (donc évidement qu’elle ne l’a pas planté ) et le jeune steward en CDD qui se termine fin mars ça explique sûrement son commentaire au cas où .....alors lâchez nous un peu !!!!

8.Posté par Manu le 27/02/2018 13:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis pnc af et je condamne cette grève.
Les pilotes se disent moins bien payé que dans les autres compagnies européennes j'en doute fort.
Car le salaire est à comparer à avantages égaux.
Nombre d'heures de vol. CE avantageux. Retraite compris dans le salaire. Sécurité sociale comprise et bien d'autres que les pilotes d'autres pays n'ont pas.
Enfin il n'est pas ici question d'une guerre contre la bourse ou la spéculation ou les actionnaires maos contre les autres compagnies aériennes qui avancent contrairement à nous af.
Ce sont bien les pilotes qui ont bloqué transavia et ces mêmes pilotes qui absorbent les efforts des ps et pnc dabs le maintien de leurs salaires chez joon alors que les pnc et ps sont moins bien payé.
Les pnt air France devraient regarder ce qu'il y a dans leur cassolettes à bord car les pnc ont une grosse dents contre eux....
cette superbe compagnie qui ne durera pas longtemps à en voire l'irresponsabilité de beaucoup.
Les bénéfices ne sont positifs que parce-que la conjoncture est positive pétrole bas et augmentation du nombre de voyageurs.
En revanche la structure air France n'est pas adapté au monde actuel.
A suivre....

9.Posté par Strank le 27/02/2018 14:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@PAT44 :

Rien de tout cela. Juste connecté à la réalité. Adepte du juste milieu pour un juste équilibre !

10.Posté par Pascal le 27/02/2018 15:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ritchy, Ritchy...
Confondre billet d'humeur et article de fond, c'est ne rien comprendre au journalisme......
Omettre de dire que l'augmentation des pilotes de BA et LH était corolaire à une augmentation du temps de travail (heures en vol), c'est soit être très mal renseigné, soit être d'une infinie mauvaise fois... A vous de nous dire!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hôtel&Lodge PRO, Le Hub des pros de l'hébergement.

TourMaG.com DMCmag.com Hôtel&Lodge PRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips