TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e



La case de l’Oncle Dom : Corsair, French Blue, Level et consorts... le grand chambardement est pour demain !

L'édito de Dominique Gobert



Corsair, XL Airways, French Blue/Air Caraïbes, Aigle Azur et même Joon (Koun Koun), toutes « s compagnies aériennes françaises cherchent un second souffle. Indispensable à leur survie ! Et tout le monde parle avec tout le monde…


Rédigé par le Dimanche 17 Décembre 2017

Au-delà du Groupe HNA, n’y aurait-il pas un autre investisseur, venu de cet Orient mystérieux, tapi et à l’affut de toute opportunité aérienne ? - Photo JDL
Au-delà du Groupe HNA, n’y aurait-il pas un autre investisseur, venu de cet Orient mystérieux, tapi et à l’affut de toute opportunité aérienne ? - Photo JDL
On parle sans bruit, certes, dans une ambiance feutrée.

On se chuchote à l’oreille des mots qui pourraient être d’amour s’ils n’étaient dictés par une motivation beaucoup plus intéressée, du style « je t’aime, moi non plus » !

Ainsi Corsair, compagnie pour laquelle nous avons tout beaucoup d’affection et qui, cette fois si ce n’est pas officiellement officiel, a bien mandaté Rothschild afin de lui trouver un, soyons pudiques, « investisseur ».

On a longtemps supputé sur le « rapprochement » récent entre Corsair et Aigle Azur, mêlant là-dedans une éventuelle arrivée de ces Chinois étranges du Groupe HNA.

Mais, au-delà du Groupe HNA, n’y aurait-il pas un autre investisseur, venu de cet Orient mystérieux, tapi et à l’affut de toute opportunité aérienne ?

Rien n’est plus sûr et nous devrions, dans pas très longtemps, voir émerger de nouvelles chinoiseries, si je puis me permettre…

Prenons également French Blue/Air Caraïbes, qui se trouve soudain confrontée à la fois à l’arrivée de Level, laquelle entend bien ne pas faire de cadeaux, très énervée aussi de recevoir ses nouveaux aéroplanes, de dernière génération, sans trop savoir où les faire voler, et tenter un sacré coup de poker en ouvrant une ligne Paris-San Francisco-Papeete.

Au passage, il me semble pour le moins « étrange » que French Blue ait décidée d’échanger son nom « de façon provisoire » (et pour une durée non communiquée) en French ? Pourquoi provisoire ?

Sans oublier que, face à l’arrivée de French à San Francisco, la riposte venue de United ne se fera pas attendre : cette dernière a décidé de positionner sur la ligne San Francisco-Papeete un très gros porteur dès l’été 2018 !

Dominique Gobert - DR
Dominique Gobert - DR
Vous aurez remarqué que, pour le moment du moins, je n’ai pas encore mentionné XL Airways, laquelle devrait aussi très bientôt entrer dans cette grande valse de ce que nous appellerons gentiment : « la grande consolidation ».

Avec, au milieu de tout ça, une grande inconnue (ou pas), à savoir l’action de l’Etat ? Que fait-il, cet Etat qui va, en principe, organiser dans peu de temps maintenant ces Grandes Assises du Transport Aérien ?

Aura-t-il la velléité de laisser nos transporteurs se débrouiller tous seuls, (ce que je ne crois pas) ou va-t-il se manifester en toute équité, tant pour les uns que pour les autres ? Il serait temps…

A l’heure toutefois où j’écris ces lignes, les choses avancent. Ainsi, malgré sa tentative totalement ratée de l’année dernière, le Groupe Dubreuil serait bien revenu à la charge et aurait très officiellement repris ses négociations en vue de se rapprocher de Corsair.


Bien évidemment, tant chez Corsair que chez Dubreuil, on ne commente surtout pas. Circulez, y’a rien à voir !

Pour Corsair cependant, la situation devient de plus en plus complexe. Notamment sur ses opérations vers l’Afrique, Dakar en particulier et ses droits de trafic qui vont inéluctablement lui échapper au profit de la nouvelle compagnie Air Sénégal.

Certes, Corsair ne possédait que temporairement ces droits de Traffic, « prêtés » (ou loués) par les autorités sénégalaises…

Pour mon Basque Bondissant, la situation devient tendue, d’autant que son actionnaire, du côté de la Germanie Intérieure commence à s’impatienter. Et ce d'autant plus que les résultats dégagés par sa filiale « voyagiste » en France ne sont visiblement pas à hauteur de leurs espérances…

Tout va se décanter assez vite, me confiait un expert du transport aérien…

Certes. Encore faudrait-il que nos autorités de tutelle soient véritablement conscientes de l’enjeu, tant économique que social. Des milliers d’emplois sont en jeu !


Lu 4303 fois

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.
Partenaire de Depositphotos.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle