TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



La case de l’Oncle Dom : Corsair, stop ou encore ? Faudrait accorder les violons !

L’édito de Dominique Gobert



On sentait, mercredi 29 août 2018 au matin, un certain vent d’indécision dans les services de communication de Corsair… pour ne pas dire de panique. Pourtant, l’annonce de la décision des autorités sénégalaises de virer Corsair de Dakar est loin d’être une surprise…


Rédigé par le Mercredi 29 Août 2018

Les autorités sénégalaises ont prié Corsair de stopper l’exploitation de sa ligne entre Paris et Dakar à partir du 31 janvier prochain - Photo Corsair
Les autorités sénégalaises ont prié Corsair de stopper l’exploitation de sa ligne entre Paris et Dakar à partir du 31 janvier prochain - Photo Corsair
Et pourtant. C’est une vraie réalité, même si l’on ne sait pas trop encore comment Air Sénégal, la nouvelle compagnie (et nième) mise en place par l’état sénégalais va réellement opérer la liaison Dakar Paris… et éventuellement retour !

Lire : Paris - Dakar : Corsair chassée de la destination par Air Sénégal

En tout état de cause, il semble bien que chez Corsair, du moins officiellement et vis-à-vis du public, on semble tomber des nues.

Mais vraisemblablement, la direction de la communication de Corsair était encore en vacances...

Cependant, tout le monde savait depuis longtemps que le Sénégal voulait « récupérer » sa ligne, malgré l’implantation de Corsair, laquelle a vraiment fait du bon boulot sur la liaison.

A tel point aussi, faut-il le souligner, qu’Air France voyait d’un très mauvais œil ce concurrent lui tailler quelques croupières. Sans vouloir être mauvais coucheur, peut-être la décision sénégalaise n’est pas totalement innocente… Sait-on jamais.

Dominique Gobert - DR
Dominique Gobert - DR
En revanche, chez Corsair, on semble tomber des nuages.

Pourtant, l’annonce avait été faite depuis le début de la semaine par Pascal de Izaguirre aux Comité d’entreprise. Sans compter les publications de la presse sénégalaise, lesquels d’ailleurs annoncent l’arrêt de la ligne par Corsair pour le 27 octobre prochain. Info ? Intox ?

Ce qui, soit dit en passant, parait normal, par rapport aux saisons IATA, mais pour la direction de Corsair, la fin est pour le 31 janvier 2019. Encore que, la valse des communiqués d’hier est pour le moins saugrenue : à 8h34 hier matin, on apprenait que Corsair « suspendait » la ligne Paris-Dakar à compter du 31 janvier prochain, suivi, à 11h38, par un second communiqué « erratum », indiquant que « Corsair maintient ses vols sur la ligne Dakar jusqu’au 31 janvier 2019 » !

Ben, ça veut dire la même chose, non ? Mais chez Corsair et sa communication, la sémantique est d’une grande précision !

C’est pas pour dire, mais faudrait vraiment que chez TUI, proprio de Corsair, on arrête de nous prendre pour des jambons.

Certes, Pascal de Izaguirre, encore président de ce grand truc, avait d’autres soucis cet été, lui qui a quand même participé avec enthousiasme au grand audit de la présidence d’Air France.

Il a d’ailleurs été quasi en bout de piste, soutenu par quelques personnalités politiques de haut rang… mais recalé en dernière instance.

Dommage. Sans doute, lui qui a aussi pour mission de « fourguer » la compagnie au plus offrant, quitte à brader, doit-il encore ruminer sur cet échec…

Dommage aussi pour les salariés de la compagnie, de plus en plus inquiets et qui subissent une ambiance délétère, sans savoir vraiment quel sera leur sort.

Et quid, si rien ne va plus, de cette flotte vieillissante qu’il va bien falloir renouveler ?

Et quid aussi de l’avenir de ces salariés, qui en ont un peu marre des vagues promesses et qui redoutent, un plan social d’envergure, plan auquel le basque est assez coutumier. Depuis son arrivée chez TUI et Corsair, il en aura initié quelques-uns, si je ne m’abuse…

Quant à la « vente » de Corsair, je ne suis pas vraiment sûr que les acheteurs potentiels, que ce soit Intro Aviation ou le chinoa Loong Air soient vraiment convaincus par le bien-fondé d’une telle opération.

A moins, bien sûr que l’actionnaire TUI paye pour vendre sa compagnie ?

Ce qui permettrait au basque de rebondir, sans pour autant devenir patron d’Air France. Dommage pour le SNPL, ce dernier n’était pas contre !

Lu 3101 fois

Notez



1.Posté par redbar le 30/08/2018 10:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dans la mesure où CORSAIR tient bon, (ce qui est une vraie question…), ses dirigeants ne devraient pas se faire trop de soucis. Comme tous ses prédécesseurs AIR SÉNÉGAL, voire d’autres compagnies Africaines pourrait être éphémère. Nul doute que CORSAIR laisse une qualité de service excellente sur cet axe, et que devant l’urgence, le gouvernement fera à nouveau appel à elle pour en autre « dépannage ».

2.Posté par marc verwilghen le 30/08/2018 10:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Air Sénégal peine à faire voler ses 2 ATR ils ont étés indisponible durant 10 jours à Dakar
suite aux intempéries un avions retourne à Toulouse pour des réparations a ce jour 2 vols par jour
Dakar ziguinchor soit au total 3H00 de vols pour 2 avions, les avions réceptionnés en Décembre 2017 ont commencés à voler fin mai fautes d'équipages formés.....si les vols vers Paris avec équipage
Sénégalais commencent en février 2019 je me l'attrape et mors dedans......

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

');

PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.

TourMaG.com DMCmag.com TourMaGEVENTS.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips