TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


La case de l’Oncle Dom : KLM Air France... « Il connait pas Raoul… » !

L’édito de Dominique Gobert



Pas content il était, Bruno Le Maire, après le coup sournois (mais pas étonnant) de la Batavie de KLM sur la Gauloiserie d’Air France. Et de convoquer son homologue hollandais à Bercy, pour une explication de texte. Il connaît pas Raoul, Wopke Hoekstra…


Rédigé par le Dimanche 3 Mars 2019

N’est-il pas étrange, pour ne pas dire obsolète, que des compagnies aériennes de droit privé soient encore et toujours dirigées par des gouvernements nationaux ? - Crédit photo : Air France
N’est-il pas étrange, pour ne pas dire obsolète, que des compagnies aériennes de droit privé soient encore et toujours dirigées par des gouvernements nationaux ? - Crédit photo : Air France
« Je m’en vais lui faire une ordonnance. Et une sévère ! Je vais lui montrer qui c'est Raoul.

Aux quatre coins de Paris qu'on va le retrouver éparpillé par petits bouts façon puzzle. Moi quand on m'en fait trop, je correctionne plus : je dynamite, je disperse, je ventile… ».


C’est ce bon Raoul Volfoni dans les Tontons Flingueurs qui s’irrite, mais les propos ont sûrement dû effleurer notre Ministre de Bercy !

Bon, ne rêvons pas, la rencontre, musclée mais rapidement revenue à des échanges plus sereins, s’est terminée, comme d’habitude, pas un « tout ceci n’est qu’un malentendu, nous allons maintenant travailler ensemble, en toute amitié ».

Et, à votre avis, que fait-on, quand on est un « politique », face à une crise que l’on ne sait pas trop comment résoudre ?

Tout simplement, on crée une commission, un groupe de travail, un énième comité Théodule, qui va « réfléchir », discuter et là, c’est carrément du plus grand comique.

« Afin d’améliorer la bonne (si elle est bonne, pourquoi améliorer, juste une digression) gouvernance du groupe Air France-KLM, son développement, sa croissance et l’amélioration de ses résultats ! »

Dominique Gobert - DR
Dominique Gobert - DR
Sans oublier, mais ça c’est moins flagrant, que ce groupe va aussi se pencher sur les « accords conclus le 16 octobre 2003 entre Air France et KLM ». 16 ans déjà et il semble finalement que le mariage ne soit pas consommé !

En attendant, ce qui me fait quand même légèrement frémir, c’est que de deux compagnies en théorie « privées », on en revient subrepticement à une ingérence de plus en plus marquée des Etats, malgré leur actionnariat (14% pour chacun) normalement minoritaire.

N’oublions pas que ce groupe de travail sera co-présidé par Martin Vial, directeur de l’Agence des Participations de l’Etat et Christiaan Rebergen, son homologue du côté batave ! Si ce n’est pas une façon de « reprendre la main » par les politiques, je me demande ce que cela peut bien être ?

Parce que, si j’ai bien tout compris, le groupe de travail qui doit remettre ses conclusions en juin prochain (espérons que ce ne sera pas comme nos Assises du Transport Aérien...) va devoir régler pas mal de questions.

Je cite : les participations des deux Etats dans AF/KLM et la structure du capital, les règles de gouvernance et le respect par les Etats des règles de bonne conduite, la composition du Conseil d’Administration, et surtout « leurs visions respectives de la stratégie de long terme d’Air France-KLM ! »

Malgré les quelques propos émis par Uncle Ben la semaine dernière, n’est-il pas étrange, pour ne pas dire obsolète, que des compagnies aériennes de droit privé soient encore et toujours dirigées par des gouvernements nationaux ?

Wopke Hoekstra, dans l’excellente interview accordée à nos confrères des Echos, se montre peu prolixe quant à l’avenir du groupe.

Il reste très diplomate lorsqu’il souligne l’écart des résultats entre KLM et Air France, mais se montre très dubitatif sur la compétitivité du groupe face à des compétiteurs comme IAG : près de 3 milliards d’euros pour le groupe anglo-espagnol, à peine 400 millions pour les Franco-bataves !

« Va falloir faire des efforts », dit-il. Tiens donc…

Uncle Ben, en quittant son Canada, avait-il prévu tout ceci ? Aura-t-il quand même les coudées franches afin de mettre en place sa vision pour AF/KLM ?

Et surtout, en aura-t-il la patience ?

Dominique Gobert Publié par Dominique Gobert Editorialiste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Dominique Gobert
  • picto email

Lu 2197 fois

Notez



1.Posté par Landru le 04/03/2019 10:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On peut être à tout crin pour le "tout privé" mais se poser des questions: tiens il n'y a qu'à observer ce que font les chinois... Ben c'est du pseudo privé géré par l'état ... Cela marche-t-il ou pas?
Je ne suis pas forcément pour le socialisme mode chinois triomphant mais...
Et puis petite piqure de rappel: on a privatisé les autoroutes, cela a-t-il profité bien sûr mais pas moi (parfois je suis très égoïste) mais aux société privées à qui on les a vendu et à leurs actionnaires
Vendre les bijoux de famille ça marche (un peu) tant qu'on en a, quand on se retrouve nu....

2.Posté par Christophe le 04/03/2019 14:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le problème d’AF/KLM est que AF n’a pas su imposer ses vues à KLM qui, à l'inverse, a réussi à préserver son indépendance alors qu’elle était à l’agonie.
Nos amis allemand (LH) et anglais (BA) ne fonctionnent pas comme ça : quand ils prennent le contrôle, ils imposent (demandez à LX, OS et IB)
Le changement vient de l'arrivée d’un patron Anglo-Saxon à la tête d’une compagnie française, c’est à dire d’une personne qui a été élevé dans cette logique économique que nous avons du mal intégrer en France.
Du coup, KLM se voit contrainte de reconnaître que c’est elle qui a le plus profité de la fusion et qu’il est temps que les choses s’égalisent entre les deux compagnie.
Nos amis bataves ont du mal à le comprendre et, si coup, ils réagissent à la batave ...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
La Travel Tech
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

TourMaG.com DMCmag.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips