TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


La case de l’Oncle Dom : Rachid, t'es pas si mal...

L’édito de Dominique Gobert



Allez, on croise les doigts et on va y croire. Vendredi, les sénateurs, convaincus par leur homologue du Val d’Oise, Rachid Temal, ont adopté un amendement supprimant de la transposition de la Directive Européenne sur les voyages à forfait le terme « responsabilité de plein droit » !


Rédigé par le Lundi 11 Février 2019

Jean-François Portarrieu, député LREM et Rachid Temal aux congrès EdV 2019 - DR : C.E.
Jean-François Portarrieu, député LREM et Rachid Temal aux congrès EdV 2019 - DR : C.E.
Il l’a dit, il l’a fait !

J’avoue avoir eu, jusqu’à présent, un peu de mal à cerner Rachid Temal, homme à tout faire du Parti Socialiste, sénateur du Val d’Oise… et malgré tout, membre de notre grande « famille » du tourisme.

Finalement, il n’est pas si mal, Temal ! D’accord, (je n’ai pas pu m’empêcher), mais je m’ai trompé sur cet homme et sa conviction que le tourisme fait partie intégrante de l’économie du pays (VOIR).

Il nous l’avait annoncé durant le congrès des EdV à Madère : 132 sénateurs s’était engagés, à son initiative, à défendre l’amendement déposé, visant à supprimer du texte de la transposition européenne sur les voyages à forfait la notion de responsabilité de plein droit.

Les sénateurs ont suivi et dorénavant, le texte doit retourner devant l’Assemblée Nationale.

Et là, c’est pas encore, hélas, gagné.

D’abord, parce que notre bon ministre de l’Economie, celui qui change de veste plus vite que son ombre, est résolument « contre », même s’il ne semble pas y comprendre grand-chose.

LIRE : La case de l’Oncle Dom : Directive Européenne au secours... Bruno nous fout dans Le Maire !

La case de l’Oncle Dom : Rachid, t'es pas si mal...
N’avait-il pas déjà rejeté, devant la Commission, l’amendement déposé par des députés afin de supprimer cette notion de plein droit, d’un revers de main ?

Reste maintenant à convaincre les députés que cette « surtransposition » de la Directive Européenne risque de léser grandement nos entreprises de tourisme.

Rachid Temal, dans son intervention au Sénat, l’a fort bien présenté et expliqué. Seulement, comme nous le savons tous, la majorité de la Chambre ressemble étrangement à ce que l’on appelait, en d’autres temps, les godillots.

Bien sûr, parfois, on en voit un, deux qui, dans un sursaut vis-à-vis de leurs électeurs, s’abstiennent prudemment de voter pour telle ou telle loi… qui peut chagriner.

Comme le souligne Jean-Pierre Mas, président des EdV, chez mes confrères du QdT : « Seto, EdV et APST ont réussi, grâce à leurs arguments à convaincre les sénateurs. Il faut maintenant convaincre les députés dont nous espérons qu’ils feront preuve d’autonomie de pensée et de bon sens ! »

Ça risque de ne pas être simple. Nos députés « nouveaux » ne semblent pas vraiment être très « avertis » de l’enjeu économique du tourisme pour le pays. Et, jusqu’à présent du moins, ils ont suivi les directives issues de la tête de l’Etat, sans trop se poser de questions.

J’ai malgré tout un léger espoir. Il se trouve que durant ce congrès à Madère, un député LREM, Jean-François Portarrieu, venu de ce Sud-Ouest qui m’est particulièrement cher, parait s’être emparé de ce secteur d’activité.

Il a d’ailleurs rédigé un nouveau rapport parlementaire, qui vaut ce qu’il vaut…

Beaucoup d’évidences connues de la profession depuis plusieurs années, certes, mais une excellente remarque, concernant justement le manque de fiabilité des statistiques de fréquentation touristique en France.

Et cette remarque particulièrement futée sur les chiffres fournis par la Banque de France, laquelle, d’un seul coup de baguette (tradition ?) magique, vient de retrouver quelque 11 milliards d'euros supplémentaires venus de ces étrangers qui visitent la France !

Bien vu, Monsieur le député !

Va maintenant falloir convaincre vos « amis » que les entreprises de tourisme françaises représentent des millions d’emplois, des revenus à profusion et que, au lieu de les enterrer, il faudrait plutôt les aider.

De plus, ça ne coûte rien…

Dominique Gobert Publié par Dominique Gobert Editorialiste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Dominique Gobert
  • picto email

Lu 1105 fois

Notez



1.Posté par idress le 11/02/2019 09:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour


Sauf dans le cas de réceptif en France, l'Etat peut se laver les mains des entreprises qui envoient des touristes à l’étranger. Celui qui vend la Tunisie au départ de France apporte à la Tunisie mais pas à la France, en terme d'emplois comme en terme de revenus. Si j’étais Ministre du Tourisme de France, je n'aurais que faire de ces agents de voyages qui envoient leurs clients dépenser de l'argent à l’étranger. Par contre si j'etais René Trabelsi, Ministre du Tourisme Tunisien, les agents de voyages Français m’intéresse au plus haut point................

Mr Gobert, Mr Temal, comment pouvez vous, à ce point, prendre les agents pour des cons ???????


Idress

2.Posté par DOMINIQUE GOBERT le 11/02/2019 10:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Idress,
J'avoue humblement ne rien comprendre à votre commentaire!

3.Posté par Harry Cantoney le 11/02/2019 11:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
Permettez-moi une synthèse hardie des avis de Messieurs Gobert et Idress :
- Il faut aider les entreprises du voyage à envoyer plus de clients à l'étranger pour dépenser leurs euros et ainsi redresser la balance commerciale des pays réceptifs en coupant à la hache dans la protection du consommateur français.

4.Posté par Idress le 16/02/2019 08:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dominique

C est Rachid Temal qui a réussi a vous faire croire que le gouvernement aidera les agents de voyages que nous sommes ?

Félicitations, vous êtes entre de très bonnes mains.........

Bonne journee

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Hotel&LodgePRO.biz
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hotel&LodgePRO, Le trait d'union entre hôtelier et fournisseurs.

TourMaG.com DMCmag.com Hotel&LodgePRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips