TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e



La case de l’Oncle Dom : Voyages Fram, va (encore) se refaire la valise !

L’édito de Dominique Gobert



Ce n’est pas à proprement parler une surprise. Notre confrère les Echos l'affirme : LBO France, l’actionnaire et proprio met en vente son pôle tourisme, composé de Karavel/Promovacances et le voyagiste racheté en 2015, Fram ! Et nous en avons eu confirmation dans la soirée : LBO France a bel et bien confié à Rothschild la mission de revendre le Groupe Fram/Promovacances/Karavel.


Rédigé par le Jeudi 1 Février 2018

La case de l’Oncle Dom : Voyages Fram, va (encore) se refaire la valise !
Certes, depuis quelques mois déjà, on savait que la situation ne satisfaisait plus du tout LBO France, lequel ne s’y retrouvait plus du tout sur l’investissement fait depuis 2011 sur Karavel/Promovac.

Il avait fallu toute la persuasion et des promesses alléchantes de la part des dirigeants de Promovac pour que LBO France consente à remettre au pot pour le rachat de Fram en 2015.

Malheureusement, rien ne s’est vraiment passé comme prévu et le pôle touristique détenu par LBO France, d’une valeur estimée selon Les Echos à 730 millions d’euros (en termes de chiffre d’affaires) ne « vaudrait » plus qu’environ 530 M€ !

Une valeur qui reste encore au conditionnel. Selon une source proche du dossier, qui aurait eu accès au dossier, la valeur serait bien moindre, d’autant que le groupe accuserait une dette relativement impressionnante.

Il semblerait même que le groupe serait prêt à « compenser » l’éventuel acheteur, un peu à la manière de Corsair lors de sa tentative de rapprochement avec le Groupe Dubreuil, en versant plusieurs dizaines de millions. On m’a même murmuré à l’oreille la somme de 30 Millions…

Quoi qu’il en soir, les actionnaires de Karavel, LBO France ont décidé, malgré la bonne reprise du secteur, de se séparer de leurs acquisitions. Apparemment, ils ont également repris les « choses en main », agissant directement et sans vraiment tenir au courant le patron du groupe.

Reste maintenant à savoir qui pourrait s’intéresser à l’affaire. Selon notre confrère, un acquéreur serait sur les rangs, mais les premières négociations se révèlent assez délicates.

La case de l’Oncle Dom : Voyages Fram, va (encore) se refaire la valise !
On aurait pu envisager une reprise par le groupe Marietton dirigé par Laurent Abitbol.

Ce dernier, qui dispose des fonds nécessaires, ne semble pas convaincu.

Sans vouloir communiquer, il m’a bien fait comprendre que l’affaire « était trop lourde et totalement à réorganiser ».

Pour Karavel/Promovac, les résultats financiers sont loin d’être à la hauteur escomptée. Quant à Fram, la situation, qui s’est nettement améliorée depuis deux ans, reste toujours assez tendue et fragile..

Le voyagiste, après avoir fait un certain « ménage social », n’a toujours pas retrouvé son équilibre. L’échéance, fixée pour l’année dernière, a été repoussée à l’horizon 2019…

Il est vrai aussi que les méthodes employées par le groupe Karavel dans la « réorganisation » de Fram se sont révélées infructueuses. Entre un voyagiste pure Player et un tour-opérateur traditionnel, les différences sont énormes… La greffe a-t-elle pris ?

On peut aussi se demander si c'était vraiment pertinent de mettre en sommeil (pour parler diplomatiquement) la filiale Plein Vent ? . Peut-être pas. Mais la pression des actionnaires l'a peut-être emporté…

Une chose est sûre : le Groupe a peu de chances d’être repris par un opérateur industriel, genre TUI (prononcez Toui) qui a assez de mal à digérer ses propres rachats. Quant à son « gros » concurrent, Thomas Cook, on sait très bien que les caisses ne sont plus suffisamment remplies pour une telle acquisition…

Une seule chose est sûre : Fram, qui avait en partie retrouvé la confiance de la distribution, risque une nouvelle fois, d’être affecté par ce nouvel avatar.

Sans parler des salariés, qui avaient repris confiance et commençaient à reprendre du poil de la bête.

A moins qu’un Doc Ginéco, surgi de nulle part ?

Non, d'accord, je sors... c’est pas drôle !

Lu 7624 fois

Notez



1.Posté par acétylène le 02/02/2018 09:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Il y a loin de la coupe aux lèvres" (et c'est pas de Lao-Tseu...)

Les ultra-septiques devant les méthodes bulldozer de Karavel avaient ri jaune à la lecture de ce récent article qui exhalait des odeurs de sapin... 2018, Fram, le renouveau. Nous sommes au tout début 2018...

Mais plus grand monde ne doutait que le financier LBO allait siffler sous peu la fin de la récré.

2.Posté par Vainopoulos le 02/02/2018 10:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dans votre article du 16 janvier, vous écriviez que Tourcom était frileux quand à notre attitude vis à vis de Fram. Votre article de ce jour nous donne donc raison... Bien à vous

3.Posté par PICOULEAU le 02/02/2018 10:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
AHHH revoila LBO sur le tapis , je l ai dit et redit ...LBO lave rince et essore les entreprises point .Oserai je rappeler l 'épisode PARIS CITYVISION , entreprise mise a plat par le meme LBO en son temps .....

Bien a vous

4.Posté par msabords le 02/02/2018 11:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Tourisme n'est pas une machine à sous ..On gagne rarement.... voir, même que les plus grands Groupes Européens peinent à sortir du rouge... On a voulu industrialiser ce qui n'est pas industrialisable en France ; soutenu par certains réseaux de distribution toujours plus gourmands en commissions..Les financiers ne sont pas des philanthropes, ils prennent des décisions radicales dans les 5 ans après leur mise ...Ils renouvellent ou ils sortent avec plus ou moins de casse. sur le terrain...
TOUTES LES SOCIETES à forte majorité de groupes financiers peuvent s'attendre à tout moment à des décisions similaires et des revirements de décisions lorsque les résultats ne sont pas là ou plus là....Certains doivent trembler devant une telle prise de décision LBO Rothschild....

5.Posté par oupsssss le 02/02/2018 11:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ça tire à vue ce matin.....
on ressent un certain ressentiment dans les propos ci-dessus (doux euphémisme)
On ne nous aurait pas tout dit ?

6.Posté par enkettafair le 02/02/2018 11:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
et si on parlait des sites web ?
Combien sont rentables aujourd'hui ?????

7.Posté par Rial le 02/02/2018 12:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chers tous, cher Dominique,

Pardon mais je me dois de faire qq rectificatifs majeurs sur cet article et sur certains des commentaires qui ont suivi.
Ce papier même si il ne le dit pas tel quel, donne l’impression que le groupe Promovac/FRAM est en faillite!Ce qui est très loin d’etre Le cas, le groupe restant très rentable, je vais y revenir.Je souhaite à tous mes confrères distributeurs et voyagistes d’avoir la réussite financière de ce groupe.
Il existe une grande confusion dans ce papier.Celle qui mélange la situation des sociétés Promovac Karavel FRAM d’un côté, qui sont les sociétés d’exploitations,et celle de la holding financière de contrôle.
Les sociétés touristiques, celles qui comptent pour les fournisseurs, les salariés, sont rentables!En effet Karavel Promovac gagne environ 10ME par an et Fram en perd 5 de son côté, ce qui est un EXPLOIT excusez moi du terme au vu d’ou Ils viennent.
Donc les exploitations sont rentables, et c’est loin d’etre le cas de tous les acteurs dans notre métier.
De l’autre côté, la holding de tête souhaite changer d’actionnaire, LBO France ayant ouii probablement acheté trop cher Karavel il y a qq années.Donc LBO pourrait faire une moins value, et alors, en quoi cela gêne l’exploitation quotidienne de Karavel ou de FRAM?
En rien!
LBO France a peut être fait une mauvaise affaire, et alors cela arrive tous les jours cela dans le monde du private équity!
Par ailleurs, sur FRAM, Karavel même si il a fait partir des salariés et ce à juste titre sinon ils ne s’en seraient pas sortis, à sauvé l’entreprise qu’ils ont repris à zéro de CA, et qui faisait au mieux en trend annuel 200 ME au moment de son dépôt de bilan .Au fonds, je vais vous le dire tel que je le pense, ils ont réussi un EXPLOIT et les chiffres actuels de tendance sur FRAM en janvier 2018 sont excellents.
Mendoça et Folco ont créé au global dans ce métier 600 emplois, sont des très bons tout le monde le sait même si on ne les aime pas.Cela c’est la vérité.Point barre.Ce type de confusion peut mettre en risque économique un groupe sain d’ou mon intervention.
Alors évitons les commentaires rapides comme celui de Vainopoulos indigne d’etre un président de réseau.Deja la semaine dernière dernière il avait fait des commentaires poujadistes sur les destinations Tunisie et Egypte.Ca suffit.
Bien à vous tous.

8.Posté par Le Petit Prince le 02/02/2018 12:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Excellent analyse de JF Rial. Tout est dit.

9.Posté par ici la voix le 02/02/2018 13:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je lis avec surprise des chiffres avancés par JF RIAL. Comment les a t-il eu puisque karavel n’a pas publié de résultats depuis au moins 4 ans comme d’ailleurs Fram et Plein Vent depuis leurs rachat.
Quand à la méthode de Management de Karavel dans le « redressement » de Fram, je vous invite à contacter le staff à Toulouse.
Quenot (dg Fram) parle de 40% en 2017 mais de quoi ? De combien ?
L’art de faire parler les chiffres est donné à tous. À chacun de lire entre les lignes
À vos commentaires
La Viix

10.Posté par msabords le 02/02/2018 13:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
JFR en tant qu'ancien du monde de la finance distingue le fonctionnement d'une entreprise des décisions d'un groupe de financiers qui veulent se séparer d'une activité pour la mettre en vente..Cette décision prise par un groupe financier ne sanctionne en aucune manière les travaux du groupe KARAVEL et FRAM pour remonter la pente , même si plus trad le groupe financier peut laisser au bord de la route les dites sociétés... .Les dirigeants des entreprises ne sont pas à blâmer ni à juger car la tache est dure.

avant de prôner es mérites de groupes étrangers au mépris des entreprise françaises TO grands et petits , clamant même à une période dans ce même journal que nos TO grands et petits ne sont pas à la hauteur..!!! ( Cf / apologie TUI à son arrivée en France..)....moche, que justifier ainsi sa décision monarchique de ne pas vendre FRAM .. qu'en pensent les adhérents Tourcom ???

11.Posté par BONEKESTION le 02/02/2018 14:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ici la voix
je ne vois qu'une seule réponse à votre question. C'est que Mr RIAL les a obtenu auprès du commissaire au compte en sa qualité de futur acheteur.. LOL
Dans le cas contraire, c'est effectivement du flan !

12.Posté par dies irae le 02/02/2018 14:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour disposer de chiffres tenus secrets, sans doute faut-il faire partie d'un club de 1ers de cordée, chers au coeur d'un ex de Rothschild, ex du ministère de l'Economie ayant appuyé la prise de Fram par les 1ers de cordée de Karavel, soutenus eux-mêmes par le financier LBO, lequel met en vente aujourd'hui le bébé (et l'eau du bain) via Rothschild.

La boucle est ainsi bouclée.

Quid de l'humain derrière tout ça ? Rien, circulez, mais... France is back !!!

13.Posté par DOMINIQUE GOBERT le 02/02/2018 15:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Jean-François,
Nous sommes d'accord sur la conclusion de ton excellent commentaire.

Pour le reste, point du tout. 600 emplois créés? Combien de participants à Pole Emploi après les rachats, fusions, depuis 2011?

Fram plus 40%? Certes, mais à partir de 2016 et encore nous n'avons pas résultats...

Moi qui ne suis qu'un "imbécile" (souviens-toi), loin d'être un financier, je n'ai jamais connu d'actionnaires qui souhaitaient se débarrasser de sociétés rentables, comme tu le dis.
Mais, en aucun cas, il n'est question ici de "faillite" du groupe...
Amitiés

14.Posté par Rial le 02/02/2018 15:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chers tous,

Qq reponses
1) ces chiffres oui j’y ai eu acces donc je les maintiens oui.Je ne serai pas assez fou pour les donner sans savoir de quoi je parle
2)un actionnaire peut tout à fait vouloir vendre sa participation alors que la societe est rentable mon cher Dominique.Y compris parfois en faisant une moins value,cela arrive tous les jours.Non tu n’es pas du tout un imbecile.Par ailleurs un fonds qui investit sort toujours au bout de 5 à 7 ans, qu’il soit en plus value ou en moins value....
3) Quand à notre ami Vainopoulos, il me menace de m’assigner pour diffamation, alors je persiste et signe, M Vainopoulos a tenu des propos sur Fram, sur la destination Tunisie et pire encore sur l’Egypte, que je trouve faux, injustes, inacceptables et populistes!Les agents de voyage que tu coordonnes( et non diriges, rien ne t’appartient) meriterait un president plus eclairé!
Envoies le papier bleu, j’assume tout.
Bien à vous tous.
JF Rial

15.Posté par Yana RALBOL le 02/02/2018 16:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

Rial estime que les dirigeants de Karavel/Promovac "ont réussi un EXPLOIT".
Moi, je me souviens qu'il y a un peu plus de deux ans, certains s'inquiétaient du rachat de FRAM et se demandaient si cette opération ne risquait pas, à terme, de mettre en péril le groupe lui-même.
Y sommes aujourd'hui ? On pourrait dans ce cas penser que ces si extraordinaires dirigeants ont fait preuve d'un bel aveuglement, ou, pour poursuivre dans la métaphore oculaire, ont procédé à une fuite en avant révélatrice d'un manque de visibilité sur l'avenir de leur entreprise.
En tout cas, leur gestion du dossier FRAM, humaine et sociale en particulier, a prouvé la méconnaissance qu'ils avaient de tout un pan du tourisme, en dépit de leurs certitudes et de leurs discours triomphants.
Sans vouloir être méchante, je me remémore aussi les diatribes lancées contre les "privilégiés" de FRAM qui avaient l'outrecuidance de se plaindre de leur sort, notamment celles provenant d'employés du racheteur qui doivent maintenant commencer à s'interroger sur leur avenir professionnel.
Bonne chance et bien du courage...

16.Posté par Ici la voix le 02/02/2018 22:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
M.Rial,
En vous relisant, je me demande l’intérêt que vous pourriez avoir a être aussi élogieux auprès des dirigeants de Karavel. Seriez vous un bon ami a qui on a demandé un coup de main? Un ancien élève ayant retrouvé un copain sur le site du même nom? Ou tout simplement avoir le plaisir de régler vos comptes avec M. Vainopoulos. A moins que vous n'ayez besoin d’être présent sur des sites de ventes en ligne? Quoi qu'il en soit, je, nous trouvons que vos propos sont simplement déplacés et inapproprié. Vous parlez de 600 emplois crée. (encore des chiffres non vérifiables) Vous ne parlez pas de ceux sacrifiés sur l’autel de la finance. Vous nommez De Mandoca. PDG, je le rappelle, de FRAM/PLEINVENT/PROMOVACANCES; La seule personne qui n'a pas daigné prendre la parole ce jour, en préférant envoyer ces hommes de main ou de paille selon le cas.
Prenons les paris que la prochaine annonce sera le départ du DG de FRAM a savoir M.Quenot.
Il faut bien que les Plombs servent a quelques choses dans certain cas.
A suivre donc.
Quand à vous M. Rial, je vous souhaite tout le bien que vous pouvez porter a M. Vainopoulos.
La voix .

17.Posté par Rial le 03/02/2018 15:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Ici La Voix,

vous savez il arrive encore dans la vie de faire des choses sans le moindre interet, juste pour la seule vérité...C’est rare, personne n’y croit et pourtant...J’ai recemment signé une tribune exposant mon desaccord avec le President Macron sur sa politique migratoire, je n’y avais aucun interet, que des coups à prendre et le risque de deplaire à certains de mes clients.Et d’ailleurs j’ai pris des coups.Parfois vos convictions vous depassent.
Quand à M Vainopoulos, je n’ai rien personnellement contre lui, au contraire je le trouverai meme plutot sympathique, par contre je suis en desaccord total avec ce qu’il dit, ce qui est different.Là aussi je comprend que cela soit parfois subtil à comprendre.
Enfin, l’anonymat ne sert pas vos propos.
Bien à vous.
Jf Rial

18.Posté par Maître Yoda le 03/02/2018 18:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il est des choses naturelles dans la vie des affaires et l'une d'entre elle est le changement d'actionnaire, particulièrement lorsque l'on a à son capital un fonds d'investissement. Ces fonds ne restent jamais ad vitam au capital, ce n'est ni leur fonction ni leur intérêt; LBO France est au capital de Karavel depuis 7 ans ce qui est beaucoup, son retrait est donc tout à fait normal et ne peut étonner personne: il réalise son investissement en se retirant pour investir ailleurs. Il le fait au bon moment, quand le marché est porteur. Ce retrait n'est donc en aucun cas le signe d'une quelconque défiance et encore moins d'un échec.
On peut surement reprocher beaucoup de choses à Karavel, les aigris et les jaloux ne semblent d'ailleurs pas s'en priver, mais une chose est certaine, Alain de Mendonça et Folco Aloisi ont créé de leur propres mains un groupe quasi unique en France, avec des capitaux français, et dont la gestion rigoureuse leur permet d'aligner des résultats positifs depuis plus de seize ans. Pour ceux qui ont un peu de mémoire, rappelez-vous les chiffres de l'investissement de LBO France dans Karavel en 2011... Comparer les périmètres avant / après la reprise de FRAM n'a aucun sens (FRAM est reparti de zéro début 2016) et certains qui ont rompu avec FRAM après la reprise devraient se garder de jouer les Cassandre: on ne peut pas d'un côté refuser de travailler avec une équipe et après lui reprocher de retarder ses objectifs de rentabilité sur l'air du "on vous l'avait bien dit"!
L'aventure KARAVEL - FRAM - PROMOVACANCES va continuer, avec un nouvel actionnaire, comme elle l'a déjà fait à quatre reprises depuis sa création.

19.Posté par Tisane BeCool le 04/02/2018 21:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tisane, car il a fallu en boire beaucoup pour rester zen face à de nombreux messages inutiles et peu intelligents ... merci à Mr Rial et à Maître Yoda pour ces précisions quant au fonctionnement des fonds d investissement, pour éclairer certains sur la situation qui est en effet tout à fait normale. Une chose est certaine nous avons une confiance totale en Alain et Folco quant à l’avenir de notre groupe, et notre soutien indéfectible
#team Karavel
#team Fram
#one team

20.Posté par La fée clochette le 05/02/2018 13:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Tisane Becool : S'il fallait considérer comme "peu intelligent" tout ce qui n'est pas vile flagornerie...

Vous seriez Prix Nobel !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle