TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


La case de l’Oncle Dom : accords EdV/SNCF... bras de fer et voie de garage !

L'édito de Dominique Gobert



Ça chauffe grave entre les agences de voyages et la SNCF. Les accords de distribution, conclus en 2016, arrivent à échéance à la fin de l’année 2019. Et rien ne va plus entre le syndicat professionnel, Entreprises du Voyage et la vieille dame… de fer !


Rédigé par le Dimanche 30 Juin 2019

Rien ne va plus entre la SNCF et les EDV : A tel point que, pour le moment du moins, les négociations, entamées déjà depuis plusieurs semaines, sont totalement interrompues. - Depositphotos.com Auteur STYLEPICS
Rien ne va plus entre la SNCF et les EDV : A tel point que, pour le moment du moins, les négociations, entamées déjà depuis plusieurs semaines, sont totalement interrompues. - Depositphotos.com Auteur STYLEPICS
A tel point que, depuis la semaine dernière, tous les distributeurs liés par ces accords SNCF, c’est-à-dire la quasi-totalité des agences de voyages françaises, ont reçu une belle missive, recommandée AR s’il vous plait et que je vais citer, tellement elle est concise :

« Madame, Monsieur,

Par la présente et conformément à l’Article 8 du Contrat d’Agrément Opérateur Agent de Voyages et de Séjours, je soussigné, Jérôme Laffon, Directeur Marketing et agissant es-qualités, vous fait part de la décision de SNCF Mobilités de résilier ledit contrat à compter du 1er janvier 2019
».

Et vlan, servez chaud et circulez, y’a plus rien à voir !

Effectivement, pour l’instant du moins, rien ne va plus entre SNCF et Agences. A tel point que, pour le moment du moins, les négociations, entamées déjà depuis plusieurs semaines, sont totalement interrompues.

Et que le syndicat a manifesté clairement ses intentions, Jean-Pierre Mas, Président des EdV est très ferme : « Nous ne signerons pas un tel nouveau contrat ».

En clair, alors que depuis des décennies, la SNCF diminue sensiblement ses « taux » de rémunération envers ses distributeurs, la nouvelle proposition pour les trois prochaines est pratiquement diminuée de moitié.

Ferme et définitif pour la SNCF, totalement inacceptable pour EdV.

Pour mémoire, en 2006, la Convention passait à 4,8% (contre 7,8% pour la précédente). Relativement stable depuis, cette fois-ci la SNCF entend encore « couper » ses frais de distribution, d’une manière extrêmement drastique.

Lire : SNAV-SNCF : au delà de cette limite... votre ticket n'est plus valable !

La SNCF en a-t-elle les moyens ?

Sûrement, dans la mesure où, finalement, tous ces problèmes économiques sont des « broutilles » pour cette vieille maison qui, rappelons-le bruyamment, n’a toujours pas (ou quasi pas) encaissé les centaines de millions d’euros, provenant des agences de voyage qui ont vendu des tickets de train, mais qui n’ont toujours pas été facturés par la SNCF, à cause d’un bug informatique, apparemment toujours pas résolu... et ça fait près d’un an que ça dure !

Lire : La case de l’Oncle Dom : SNCF, le bug de tous les dangers ?

Dominique Gobert - DR
Dominique Gobert - DR
Malin, le réseau Selectour a néanmoins encaissé auprès de ses adhérents les sommes concernées et les a versées sur un compte séquestre. Ce qui, aux dire d’un responsable du réseau, plusieurs dizaines « pour ne pas dire plusieurs centaines de millions d’euros » !

Ce qui n’a pas l’air d’émouvoir la SNCF… pour qui la première économie à réaliser serait de couper ses coûts de distribution !

On croit rêver mais c’est hélas d’une réalité chronique.

Pour le moment, tout est bloqué. Mas reste catégorique : « Si la SNCF, Guillaume Pépy en tête, ne manifeste pas une envie de revoir ses propositions, nous ne signerons pas ».

Dans ce cas, la SNCF serait donc obligée de tenter des accords « gré à gré » avec les milliers d’agences de voyage françaises.

Et encore…

Sans oublier l’ouverture du transport ferroviaire à la concurrence, laquelle se profile à très grands pas. Et bien évidemment, les futurs concurrents ne lésineront pas auprès des distributeurs français !

Pour une fois, je ne suis pas sûr que le pot de terre ne l’emporte pas sur le pot… de fer !

Dominique Gobert Publié par Dominique Gobert Editorialiste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Dominique Gobert
  • picto email

Lu 1534 fois

Notez



1.Posté par agvfan le 01/07/2019 11:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
soyons un peu provoc : et si les AGV arrétaient de vendre des billets de train pour se concentrer sur les taches où il y a une vraie valeur ajoutée et de la rentabilité, et laisser cette "tache " aux buralistes et autres eventuels commerces de proximité, aux guichets (? ) et surtout à internet ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
La Travel Tech
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

TourMaG.com DMCmag.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips