TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



La case de l’Oncle Dom : remaniement... le changement c'est pas demain !

L’édito de Dominique Gobert



Il est des moments où l’on peut se demander si tout est clair au sein de nos dirigeants. Parce que, finalement, 14 jours pour changer un ministre et accessoirement virer ceux qui n’avaient pas été reconnus aptes durant leur période d’essai, c’est étrange…


Rédigé par le Mardi 16 Octobre 2018

Pour le tourisme, rien ne change au gouvernement : Jean-Yves Le Drian (sur la photo) reste à la tête du Quai d’Orsay et Jean-Baptiste Lemoyne conserve le secrétariat d’Etat au tourisme - DR : Wikipedia
Pour le tourisme, rien ne change au gouvernement : Jean-Yves Le Drian (sur la photo) reste à la tête du Quai d’Orsay et Jean-Baptiste Lemoyne conserve le secrétariat d’Etat au tourisme - DR : Wikipedia
Et, en ce qui concerne le tourisme, c’est raté.

Pas de changement, ce qui n’est pas étonnant, puisque personne n’en a cure.

Jean-Yves Le Drian reste à la tête du Quai d’Orsay et Jean-Baptiste Lemoyne conserve le secrétariat d’Etat au tourisme, ce qui ne devrait rien changer à la profonde apathie que manifestent nos têtes dirigeantes à cette économie.

On va donc continuer à… rien ou pas grand-chose, dans la mesure où la transposition de la Directive Européenne va certainement rester en l’Etat - Bruno Le Maire ayant sauvé son poste - et Lemoyne continuer à regarder le tourisme d’un œil plus ou moins distrait.

Mais au moins, une chose est sûre, la langue de bois concernant notre secteur d’activité perdurera.

Sauf pour ce sympathique Mélenchon, dont j’ai appris avec grand intérêt que « sa personne était sacrée » ! Chouette alors…

Quant à ce fameux comité interministériel du tourisme, il accueillera l’excellent Castaner pour le ministère de l’Intérieur, lequel aura d’autres préoccupations que de se soucier des temps d’attente au passage des frontières.

Vous me direz que ce n’était pas non plus la préoccupation majeure de son prédécesseur, le pote de mon pote Abitbol, Gérard Collomb !

Mais c’est ainsi, le tourisme, une « économie » majeure pour les finances du pays, n’a pas la cote auprès des postulants à un ministère (ou une quelconque charge gouvernementale).

Dominique Gobert - DR
Dominique Gobert - DR
Pas plus d’ailleurs que le ministère des Transports, occupé encore et toujours par Madame Borne, laquelle restera encore d’une superbe et tonitruante discrétion, entre les nouvelles orientations de la SNCF, les déboires de plus en plus inquiétants de nos compagnies aériennes françaises et son absence de prise de position dans le cas Air France.

Si je ne m’abuse, Madame Borne représente l’Etat au sein du Conseil d’Administration (par intermédiaire, bien sûr) et faudrait quand même que l’Etat se décide enfin à ne plus s’ingérer dans la compagnie française.

Ce qui me fait penser à cette interview surréaliste que nous avions obtenus de Jean-Baptiste Lemoyne lors de sa visite éclair de clôture à Top Resa.

Un vrai monument, un grand moment et un exercice que je recommande à tous les jeunes élèves d’écoles de journalisme.

Lemoyne, si nous décernions des prix (ce que nous faisons régulièrement), aurait surement obtenu celui de la langue de bois. Et pas du bois flotté, pas celui dont on fait les chèques du même nom ! Non (je sais, j’aime ces aphonies), du vrai bois dont on fait les flûtes ou les pipeaux, comme vous le souhaitez !

Ainsi, lorsque notre consœur demande à notre secrétaire touristique si la France est vraiment la destination « leader » du tourisme mondial et si, surtout, les revenus financiers sont au rendez-vous, c’est un grand moment !

Perso, j’ai compris que « oui mais non » ou quelque chose d’approchant. Mais l’important étant (aphonie again) que finalement, les chiffres c’est pas si grave que ça et tout va bien. Mais ça dure… y compris sur le tourisme durable sur lequel je n’ai rien compris non plus !

Quant à Air France, et la question de savoir si l’Etat allait (enfin) se désengager, c’est encore un grand moment de langue de bois. Ecoutez attentivement, il ne répond purement et simplement… pas !

Chapeau.

Quant à la dernière question de ma pauvre consœur qui visiblement, avait atteint le bout du rouleau, concernant la transposition de la Directive sur les voyages à forfait, la réponse est claire et je cite : « c’est un débat qui a été clos il y a quelques mois déjà et je crois que maintenant il faut voir les retours d’expérience dans les mois ou les années (!!!) à venir. Il y a eu des arbitrages qui ont été pris et le dossier n’est pas ouvert à ce stade ».

Sauf qu’il n’y a pas eu débat !

Dominique Gobert Publié par Dominique Gobert Editorialiste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Dominique Gobert
  • picto email

Lu 988 fois

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hôtel&Lodge PRO, Le Hub des pros de l'hébergement.

TourMaG.com DMCmag.com Hôtel&Lodge PRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips