TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


Nouvelles Frontières : Eric Debry sur le départ

Le Pdg du groupe français sanctionné par les mauvais résultats



Le quotidien économique allemand Handelsblatt a annoncé mardi le départ d’Eric Debry, le Pdg de Nouvelles Frontières. Une sanction liée notamment aux mauvais résultats à répétition du groupe français.


Rédigé par Vincent de Monicault - redaction@tourmag.com le Mardi 22 Août 2006

Eric Debry
Eric Debry
Le groupe allemand TUI fait grise mine. Les résultats de son premier semestre sont très décevants et son bénéfice d'exploitation (Ebita) annuel s’affichera en recul en 2006. Le numéro un européen du tourisme ne pouvait guère rester sans réactions face au marché. Eric Debry et Sebastian Ebel sont poussés vers la sortie, selon l’édition de mardi du quotidien économique allemand Handelsblatt.

Le conseil de surveillance de TUI devrait prendre une décision en ce sens dès la semaine prochaine lors d'une réunion à Salzbourg. L’annonce du départ d’Eric Debry pourrait être officialisée les 6 ou 7 septembre prochains. Contactée hier par TourMaG.com, la direction de la communication du groupe Nouvelles Frontières (NF) «ne commente pas les rumeurs».

NF n’a pas communiqué ses résultats 2005

Sebastian Ebel, membre du directoire en charge notamment d'internet et du tourisme d'affaires, peut passer pour un bouc émissaire. Le sort d’Eric Debry semble par contre scellé depuis plusieurs mois. Le Pdg de Nouvelles Frontières et responsable du tourisme de TUI pour l'Europe de l'ouest (France, Belgique, Pays-Bas) ne peut guère faire valoir son bilan.

NF a d’ailleurs préféré ne pas diffuser les résultats de son exercice 2005. En revanche, le groupe de Hanovre communique son résultat d'exploitation (Ebita) Europe de l’Ouest : cette zone sur laquelle la France est de loin le premier marché a affiché 10 millions d’euros de pertes en 2005, et enregistre un passif de 39 M€ sur le premier semestre 2006 (- 24 M€ sur les six mêmes mois l’an dernier).

Echec de la stratégie TUI ?

Sur le marché français, les résultats de l’an dernier étaient liés à une perte d’exploitation et surtout à Corsair, à la hausse du kérosène et à l’important retard dans la livraison des B 747-400, la compagnie n’ayant pas prévu de clauses de pénalité !

Pour l’année en cours, TUI AG explique les mauvais chiffres de sa filiale française par la faiblesse de la demande, la coupe du monde de foot et l’épidémie de chikungunya. Un peu court !

Eric Debry a piloté le rachat du groupe NF par TUI, puis travaillé dès septembre 2001 au redressement du voyagiste français, d’abord aux côtés de Ralf Corsten puis seul aux commandes dès 2003. Entre fermetures et ventes des filiales déficitaires d’un côté, injection de 180 M€ de TUI AG dans sa filiale française de l’autre, NF renoue avec les bénéfices. Les deux années de profits 2003 et 2004, ainsi que la forte baisse de son endettement, laissait penser que le groupe était reparti sur de bonnes bases.

L’étape suivante fut la mise en place de la stratégie de TUI en France. Or, les résultats doivent singulièrement décevoir la maison mère allemande. Les chiffres de la marque TUI France sont très en deçà des objectifs initiaux, avec 68 000 forfaits vendus en 2005. Bref rappel; lors de son lancement à Top Résa en septembre 2003, le nouveau TO visait les 100.000 clients pour l’année 2004.

Havas Voyages va pour sa part devoir frapper un coups très fort pour atteindre son objectif de 125 agences d’ici la fin de l’année (NF en annonce aujourd’hui 95). Côté internet, le site Ultravacances.fr est moribond et celui sur les vols secs (Skydeals.fr) est toujours en stand by : son lancement a pourtant été annoncé pour novembre 2005 ! Plus grave, NF est bousculé par les agences en ligne, notamment sur les voyages à forfait ; ses ventes sur internet atteindraient péniblement 15% de son chiffre d’affaires.

Reprise en main par Peter Rothwell ?

Entre les querelles de chapelle, la grogne des agences franchisées, des cadres démotivés, des salariés évoquant à demi mot un nouveau plan social (alors que le dernier a été bouclé en mai !), NF a de bonnes raisons de s’inquiéter aussi du moral de ses troupes. Le personnel naviguant de Corsair n’est pas non plus épargné, les retards à répétition de l’année dernière ayant gravement nui à son image.

On peut s’attendre maintenant à une reprise en main du pôle Europe de l’Ouest désormais supervisé par Peter Rothwell, «managing director» de TUI UK et membre du bureau exécutif de TUI AG. Peter Rothwell est l’un des principaux artisans de la conversion à marche forcé de TUI UK à internet : sa marque Thomson, numéro un britannique du secteur, commercialise désormais la moitié de son offre en ligne. Question : NF peut-il encore devenir l’un des leaders français du voyage en ligne ?

Lu 11433 fois

Notez



1.Posté par jp Simeon le 23/08/2006 09:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
l'ingratitude fait partie de la nature humaine. Une mauvaise passe et on oublie qu'Eric a redressé NF qui était au plus mal, a fait l'opération Havas, le lancement de TUI France, qui même si les objectifs n'ont pas été atteints, l'a quand même démarré malgré la mauvaise période.
Chacun sait que la période passée a été mauvaise. Le temps parait se mettre au beau pour tout le monde. Eric, ton successeur pourra se glorifier du redressement. Pour moi et pour beaucoup de gens du monde du voyage, nous savons que tu as fait du bon travail. Amitiés. JPS

2.Posté par solal le 23/08/2006 09:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il y a toujours une justice, on ne peut pas utiliser les gens et les virer quand le vent tourne, et pourtant Debry relayé par Le Morvan, n'ont pas eu d'état d'ames à utiliser le personnel en versant des primes pour bon résultat et 2 semaines plus tard les virer.

mr Debry, vous comprendrez peut être que le respect du travail des collaborateurs est important. En espérant que ça fera réfléchir les Mrs Thibaut et le Morvan

3.Posté par harfouche Renalda le 23/08/2006 10:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je remercie Eric Debry et toute son équipe directoriale d'avoir insufflé un nouveau vent chez NF, d'avoir osé des actions de renouveau, certes le vent peut tourner mais notre estime lui demeure intacte et notre mémoire ne sera pas courte. Merci encore à Eric Debry

4.Posté par laurence le 23/08/2006 15:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
a-t-il eu les moyens de ses ambitions ? très à l'écoute, très disponible, prèt à innover...l'a-t-on suivi ? dommage ! de le voir partir , espérons qu'il restera dans le monde du Tourisme.

5.Posté par Ph.Catrix le 23/08/2006 15:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si la direction de la communication Nouvelles Frontieres ne souhaite pas faire de commentaires.........
Les salariés eux en font .
C'est cela la démocratie.
Rien de tel que le dialogue et l'écoute des autres sans oublier le respect.

"lorsqul'on ne sait vers quel port on navigue ,aucun port n'est le bon"
Seneque

6.Posté par corby sandra le 23/08/2006 22:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Après 3 ans en tant que Responsable du Centre d'Appels NF j'ai à mon tour été remerciée il y a très peu de temps. Malgré cela, j'éprouve un profond respect pour Mr DEBRY, jamais un Président n'a été autant à l'écoute de ses équipes, ce départ est une grande perte pour le monde du tourisme. Merci Mr DEBRY.



PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Hotel&LodgePRO.biz
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hotel&LodgePRO, Le trait d'union entre hôtelier et fournisseurs.

TourMaG.com DMCmag.com Hotel&LodgePRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips