TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e





Paquebots géants : trop hauts, trop gros, trop dangereux ?

les accidents tels celui du Costa Concordia sont rarissimes


Rédigé par Céline Eymery le Mardi 17 Janvier 2012

Toujours plus grand, toujours plus haut... Les navires de croisières sont aujourd'hui de véritables petites villes flottantes, à l'image de l'Oasis of the Seas, plus grand navire de croisière au monde. Avec le naufrage du Costa Concordia en Italie, la taille de ces géants des mers soulève de nombreuses interrogations, notamment en matière de sécurité... Les procédures d'évacuation et de secours pourront-elles faire face à toutes les conséquences d’un accident grave ?



Depuis plusieurs années, les compagnies investissent dans la constructions de Megaships, toujours plus grands. - Photo DR
Depuis plusieurs années, les compagnies investissent dans la constructions de Megaships, toujours plus grands. - Photo DR
"L’Organisation maritime internationale ne doit pas prendre à la légère cet accident.

Nous devrions sérieusement envisager les leçons à en tirer et, si nécessaire, revoir la réglementation sur la sécurité des grands navires de passagers à la lumière des conclusions de l'enquête sur un accident
. ".

Voilà ce qu'indiquait ce mardi 17 janvier 2012, dans un communiqué de presse le Secrétaire général de l'OMI (Organisation maritime internationale) Koji Sekimizu.

"Dans l'année du centenaire du Titanic, cela nous rappelle les risques impliqués dans les activités maritimes."

Après le drame, les questions.

Le naufrage du Costa Concordia vendredi 13 janvier 2012, près des côtes de l’île du Giglio, au large de la Toscane, en Italie, soulève de nombreuses interrogations sur la course au gigantisme des paquebots de croisières.

Depuis plusieurs années, les compagnies investissent dans la constructions de Megaships, toujours plus grands.

Oasis of the Seas : 5400 passagers et plus de 2000 membres d'équipage

Symbole de ce développement, l'Oasis of the Seas de la compagnie Royal Caribbean Cruise Line , plus grand navire de croisière au monde.

60 m de long, 9 m de tirant d'eau, 220000 tonneaux, 18 ponts, 30 bars et restaurants, 90 000 m2 de moquette, 7 000 pièces d’arts, 2 300 tonnes d’eau dans les piscines... des mensurations à faire tourner plus d'une tête, mais surtout le navire dispose d'une capacité de 5400 passagers et 2165 membres d'équipage !

Et il n'est pas le seul, puisque la flotte de la compagnie compte également un navire jumeau l'Allure of the Seas

Les autres compagnies telles que MSC, Carnival (maison mère de Costa Croisières), RCI, Norwegian Cruise Line disposent, elles aussi, de plusieurs unités dépassant les 3000 passagers.

Megaships : la sécurité des passagers en question

Selon le rapport baptisé "Les très grands navires, questions et pistes de réponses" de l’Institut Français de la mer (IFM) d'avril 2009, la tendance paraît "irréversible".

" (...) Il a été confirmé qu’il n’y a pas de limites techniques réellement appréhendables à l’accroissement permanent de la taille des navires. (...)

Les dimensions d'un navire - sur les plans technologique et technique SEULEMENT - n'ont pour limite que celle de l’imagination des ingénieurs et des architectes navals"
, résume le groupe de travail dans son rapport.

Pas de limite sur le plan technique... mais qu'en est-il de la sécurité des passagers ?

Faut-il rappeler que le naufrage du Costa Concordia a eu lieu par mer calme et près des côtes ?

Comment en effet évacuer "(...) 8 000 passagers en cas d'avarie en pleine mer ? Comment découper des navires d'une telle taille en cas d'échouage ? Comment limiter le risque de pollution ?" s’interroge Paul Tourret, directeur de l'Institut supérieur de l'économie maritime (Isemar) dans une interview publiée par le Monde.fr

"Aujourd’hui nous ne sommes pas certains de pouvoir faire face à toutes les conséquences d’un accident grave, en particulier de gros paquebot ou de porte-conteneurs" ont déclaré les préfets maritimes, et sauveteurs au groupe de travail en charge du rapport de l'IFM.

Il apparaît en effet plus simple d'évacuer 500 personnes que 3000 passagers...

Le gigantisme ne doit pas être diabolisé

Toutefois, poursuit le rapport, le "gigantisme ne doit pas être pour autant diabolisé". Les autres moyens de transports sont-ils aussi sûrs ?

"Même dans le pire des cas il est difficile d’imaginer que la mortalité due au transport maritime atteigne jamais celle des accidents de la route (plusieurs dizaines de milliers par an rien qu’en Europe), voire celle due aux accidents aériens, certes peu nombreux mais qui ne laissent en général que pas ou peu de survivants.

(...) La probabilité est très faible qu’un grand navire – dont le compartimentage est maintenant très étudié - disparaisse corps et biens, ou coule en seulement quelques heures voire quelques jours, ce qui laisse une vraie capacité d’intervention aux secours"


Un communiqué de presse publié par l'AFCC (Association Française des Compagnies de Croisières) va dans le même sens.

Elle tient à rappeler "que la taille des navires récents n’a aucune incidence sur la sécurité.

Ces navires de grande capacité bénéficient au contraire de la plus haute technologie en la matière
," et que "des accidents tels que celui du Costa Concordia sont rarissimes dans l’histoire de la croisière."

Les limites au gigantisme des bateaux de croisière

Outre la question de la sécurité, d'autres limites sont soulevées par le rapport de l'IFM.

Parmi elles, les ports qui doivent faire face notamment à des contraintes de tirant d’eau, d'espaces suffisants pour les évitages, ou encore de contraintes de prise au vent.

Autre problématique : la situation des assureurs. Le rapport souligne que la "valeur des grands paquebots (5.000 passagers, 8.000 personnes à bord) peut atteindre un 1,2 milliard de USD.

Soit, aux conditions de la police d'assurance, un engagement pour les assureurs de 3,7 milliards de USD ce qui représente en perte totale le volume de prime annuel du marché corps mondial
"

Les engagements des assureurs seront de plus en plus élevés et nécessiteront des protections en réassurances avec des coûts augmentés. Les primes “passagers” ont d'ailleurs augmenté (coût moyen) de 543 % dans les 10 dernières années.

Dans le cas du Costa Concordia, Carnival Corporation a d'ores et déjà fait ses comptes.

Elle a estimé que l'impact financier du naufrage pourrait s'échelonner entre 85 et 95 millions de dollars...

Lu 25743 fois

Notez


1.Posté par Peter le 18/01/2012 13:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
60 m. de long .... :-) plutôt 360 m / a corriger

2.Posté par GOUJON le 24/01/2012 23:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oasis of the seas.
On ne voit meme plus qu'on est en pleine mer. Autant rester dans son quartier et de dépenser beaucoup moins.
Pour moi, ce n'est pas attrayant.
A bon entendeur,
Cordialement.

3.Posté par Bourlon le 17/02/2016 20:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il faudrait une loi européenne ou internationale contre ces géants de la mer :
C'est nul c'est laid c'est énorme
Seul le fric intéresse les armateurs et les constructeurs
J'ai voyagé sur un navire a taille moyenne; c' est nettement plus agréable ; ces monstres vont mettre en faillite ces petits navires !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Décembre 2017 - 10:51 Hurtigruten ouvre ses résas pour 2019 - 2020

Mercredi 13 Décembre 2017 - 12:51 DFDS lance un Webinar pour découvrir l'Ecosse


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com