TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



Quel avenir pour Alitalia ?

Une nationalisation imminente ?



Il y a un an, le secteur prévoyait la fin de l'historique compagnie aérienne italienne. Alors que la coalition au pouvoir en Italie évoque une nationalisation, la compagnie aérienne survit tant bien que mal sous administration extraordinaire, et devrait être fixée sur son avenir dans les prochains jours.


Rédigé par le Lundi 29 Octobre 2018

Quel repreneur pour Alitalia ? Après un an et demi, la question demeure en suspens © Alitalia
Quel repreneur pour Alitalia ? Après un an et demi, la question demeure en suspens © Alitalia
Très proche de la faillite il y a encore quelques mois, la compagnie nationale italienne, Alitalia, sera fixée sur son sort dans les prochains jours. La date butoir pour trouver un repreneur serait même fixée au 31 octobre 2018, d’après ce qu’assure le nouveau gouvernement italien.

Lundi 29 octobre 2018, la Ferrovie dello Stato (FS), la société des chemins de fer transalpins, a ainsi réuni son conseil d’administration pour déposer une offre de reprise de l’intégralité de la compagnie aérienne, relate Reuters.

L’administrateur délégué de la société ferroviaire, Gianfranco Battisti, expliquait à l’agence de presse qu’il voyait de nombreuses synergies potentielles entre les deux entreprises, notamment en termes de tarification et de dessertes.

Vers une nationalisation ?

Une prise de participation qui pourrait bien faire partie d’un plan plus large et d’une stratégie de nationalisation de la compagnie aérienne, ce à quoi le précédent gouvernement s'opposait totalement.

D’après des rumeurs persistantes dans la presse italienne ces dernières semaines, le plan de sauvetage prévoit une prise de participation de 51% de l’Etat dans la compagnie, par le biais de plusieurs entreprises publiques.

En tant qu’entité, l’Etat italien pourrait directement conserver 15% du capital d’Alitalia, d’après les dires du vice-président du Conseil, Luigi Di Maio, à la tête du mouvement 5 étoiles, l’un des piliers de la coalition qui vient d'arriver au pouvoir en Italie.

La semaine dernière, le nouveau gouvernement italien a aussi avancé que plusieurs autres investisseurs privés étaient intéressés, sans toutefois révéler de noms. Les rumeurs évoquent toujours les américains de Delta Airlines et les chinois de China Eastern, tous deux membres de l’alliance SkyTeam.

Une meilleure santé financière

L’an dernier, Alitalia avait été placée sous la tutelle de trois administrateurs, quelques mois après le rejet d’un plan de sauvetage.

La faillite semblait inévitable, alors que la direction de la compagnie voulait se séparer de 1 700 employés, baisser les salaires de 8% et demander 369 millions d’euros d’effort de productivité à l'ensemble du personnel navigant.

La recherche d’un nouvel acquéreur, qui devait être bouclée en avril dernier, a été plusieurs fois retardée à cause des élections législatives en Italie puis du changement de gouvernement qui en a découlé.

Depuis, et en attendant de trouver enfin un nouveau propriétaire, la compagnie, sous perfusion, tient le coup, et montre même des signaux encourageants en 2018. Elle poursuit ses opérations et annonce même l’ouverture de nouvelles lignes. La dernière en date, reliant Rome à l’île Maurice, a été inaugurée lundi 29 octobre 2018.

La compagnie italienne a même réalisé, sur le début de l’année, un bénéfice net de 2 millions d’euros, après des mois de dégringolade financière. Depuis janvier 2018, le chiffre d’affaires a même cru de 4,6%, à 2,35 milliards d’euros.

Entre 2008 et 2017, Alitalia a déjà connu deux phases de restructuration qui l’avait vu perdre 8000 employés, 80 appareils, mais également 8 millions de passagers annuels.

Pierre Georges Publié par Pierre Georges Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Pierre Georges
  • picto Instagram
  • picto Twitter
  • picto email

Lu 2300 fois

Tags : Alitalia
Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hôtel&Lodge PRO, Le Hub des pros de l'hébergement.

TourMaG.com DMCmag.com Hôtel&Lodge PRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips