TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo TravelManagerMaG  



Quels sont les 5 défis qui menacent les voyages d’affaires en 2024 ?

Une étude SAP Concur


Perturbations, préoccupations en matière de sécurité, arbitrages liés à la durabilité, IA… Autant de préoccupations pour les voyageurs d’affaires selon la dernière étude SAP Concur.


Rédigé par le Jeudi 4 Juillet 2024

La dernière étude SAP Concur s’intéresse aux facteurs qui influencent, voire freinent les voyages d’affaires en 2024. @depositphotos/rawpixel
La dernière étude SAP Concur s’intéresse aux facteurs qui influencent, voire freinent les voyages d’affaires en 2024. @depositphotos/rawpixel
La nouvelle étude* de SAP Concur démontre que les voyages d’affaires s'accompagnent de complications, cette année encore.

« De nombreux facteurs influencent - et parfois freinent - l'industrie des voyages d'affaires.

Pour assurer une productivité maximale et le bien-être des voyageurs et des gestionnaires de voyages, les entreprises doivent les soutenir avec les bonnes formations et les outils appropriés en 2024 et au-delà »
, déclare Hélène Goumard, EMEA Solutions Principal chez SAP Concur.

Voici les principaux points de friction révélés par l’étude.

Lire aussi : SAP Concur accélère sur l'innovation 🔑

1- La menace des perturbations

Au cours de l’année précédente, 84% des voyageurs d'affaires français ont été contraints de faire des changements de dernière minute en raison de retards imprévus, d'annulations ou de la nécessité de changer d’itinéraire.

Par ailleurs, b[79% d'entre eux choisissent d'ajouter des « marges de réservation »]b au début ou à la fin de leur voyage ou aux deux, pour mieux gérer les changements d'horaires inattendus : un cycle frustrant, décourageant totalement les voyages d'affaires.

2- Les préoccupations des voyageurs en matière de sécurité

Parmi les raisons les plus courantes qui les amèneraient à refuser un voyage d’affaires, les voyageurs citent notamment la sécurité (42%) et les préoccupations politiques ou sociales (29%).

Également, de nombreux gestionnaires de voyages sont victimes de burn-out en raison des nombreux facteurs aggravants qu'ils doivent prendre en compte lors de la planification et de l’organisation de voyages d'affaires.

Certains ont l'impression qu'on attend d'eux qu'ils assument un rôle plus stratégique alors qu’ils n’ont pas reçu de formation supplémentaire.

3- Le dilemme entre durabilité et coûts

27% des voyageurs d’affaires français sont prêts à refuser un voyage d'affaires à cause de son impact environnemental ou de l’impossibilité de choisir des options durables.

20 % d’entre eux déclarent que leur entreprise s’est abstenue de payer plus pour des options de voyages durables au cours des 12 derniers mois.

De fait, de nombreux gestionnaires de voyages d’affaires font face à des difficultés car on attend d’eux qu’ils proposent des solutions de voyages plus durables sans pour autant disposer d’un budget adéquat.

4- L’accès inégal aux opportunités de voyage

60% des voyageurs d'affaires français déclarent que les voyages sont essentiels à leur évolution professionnelle, mais la même proportion d'entre eux estiment qu'ils n'ont pas bénéficié d'un accès égal à ces voyages par rapport à leurs collègues.

Parmi les raisons derrière cette inégalité d’accès, ils citent leur niveau d'ancienneté (16%), leur âge (22%) et leur genre (10%).

5- Le besoin de solutions d'intelligence artificielle et de formation

La majorité des voyageurs (93%) sont ouverts à l'utilisation d'options basées sur l' IA pour organiser leurs voyages, mais ils préfèrent attendre de voir comment cette technologie sera utilisée avant de se prononcer.

En effet, moins d'un voyageur sur dix se sent à l'aise avec les options basées sur l'IA pour l'instant.

Par ailleurs, 86% des voyageurs d'affaires français souhaitent un meilleur soutien de la part de leur entreprise, notamment en ce qui concerne la protection des données personnelles, les biais potentiels, et une protection contre les répercussions si les réservations gérées par l'IA vont à l'encontre de la politique de l'entreprise.

L'intégralité de l’étude SAP Concur est disponible ici.


*L'enquête SAP Concur Global Business Traveler Survey a été menée par Wakefield Research entre le 5 et le 26 avril 2024 auprès de 3 750 voyageurs d'affaires sur 24 marchés : États-Unis, Canada, Royaume-Uni, Allemagne, France, Benelux (Belgique, Pays-Bas, Luxembourg), Suède, Danemark, Norvège, Finlande, Italie, Espagne, ANZ (Australie, Nouvelle-Zélande), Moyen-Orient (EAU, Arabie saoudite), Japon, Corée, Inde, Mexique, Brésil, SEA (Singapour, Malaisie), Afrique du Sud, Portugal, Suisse et Autriche. Les données ont été pondérées pour faciliter le suivi.

L'enquête SAP Concur Global Travel Manager Survey a été menée par Wakefield Research entre le 5 et le 26 avril 2024 auprès de 600 travel managers, définis comme ceux qui dirigent ou administrent les programmes de voyage pour les entreprises, sur 6 marchés : Allemagne, Canada, Japon, pays ANZ (Australie et Nouvelle-Zélande), Royaume-Uni et États-Unis.

Lu 1028 fois

Notez

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 19 Juillet 2024 - 18:14 LÉVÉNEMENT lance "ICE" son simulateur carbone

Jeudi 18 Juillet 2024 - 09:56 Dino-Zoo lance "Jurassique Business Events"





































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias