Nos bureaux sont fermés du 03/08 au 23/08. Retour de la newsletter quotidienne le 24/08/2020. Bel été !
TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Rapatriements : les tour-opérateurs sur le pont pour ramener les derniers clients

Des compagnies aériennes parfois peu conciliantes



Ce sera une ligne de plus à rajouter à la note de cette crise qui secoue le monde depuis la fin décembre. Avec la fermeture des frontières à l’entrée de l’Union européenne et de l’espace Schengen et les mesures de confinement, les tour-opérateurs rapatrient l'ensemble de leurs clients en France. Les derniers retours sont prévus en fin de semaine, voire début de semaine prochaine, reste que les TO n'ont pas toujours été aidés par les compagnies aériennes.


Rédigé par le Jeudi 19 Mars 2020

Plusieurs opérateurs espéraient que l'Etat vienne en support et en aide à ces opérations, mais pour l'heure rien n'est prévu. Pour les vacanciers, c'était bien aux voyagistes de prendre en charge les voyageurs - DR : Depositphotos.com photoncatcher63
Plusieurs opérateurs espéraient que l'Etat vienne en support et en aide à ces opérations, mais pour l'heure rien n'est prévu. Pour les vacanciers, c'était bien aux voyagistes de prendre en charge les voyageurs - DR : Depositphotos.com photoncatcher63
Depuis quelques jours l'heure est au rapatriement des Français présents à l'étranger.

Les tour-opérateurs sont sur le pont pour effectuer les derniers retours.

La situation a été particulièrement délicate au Maroc. 20 000 ressortissants français étaient présents et Jean-Baptiste Lemoyne Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères indiquait, mardi 17 mars 2020 lors d'une conférence de presse téléphonique, qu'il en restait encore 9 000.

Ce dernier précisait que les relations avec Nasser Bourita, Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Maroc étaient fluides.

Du côté des professionnels du tourisme, le son de cloche n'est pas exactement le même. Adriana Minchella, patronne d'Ellipse Voyages et présidente du CEDIV ne décolère pas : "Pas du tout, rien n'est fait dans le bon sens. Il faudrait qu'il se rende sur place, j'ai encore des clients au Maroc, à Agadir, à Marrakech, des personnes âgées."

Mais son mécontentement c'est surtout vis-à-vis des compagnies aériennes que la présidente du CEDIV l'exprime : "Elles nous refacturent tout. En dehors d'Air France, elles en ont profité, c'est un véritable scandale".

Certaines compagnies en profitent pour gonfler les tarifs

Un sentiment partagé par Richard Vainopoulos, président de TourCom : "les compagnies aériennes multiplient les tarifs par deux ou par trois. Et beaucoup d'agences de voyages et de tour-opérateurs vont devoir payer de leur poche".

C'est aussi ce que dénonce Pascale Fontenel-Personne, Députée de la Sarthe et co-présidente du groupe "Tourisme" de l'Assemblée nationale. Elle cite le cas de plusieurs centaines de Français "cloîtrés" aux Philippines.

Cette dernière en appelle "à la responsabilité des compagnies aériennes afin que les tarifs des billets retour à destination de la France soient plafonnés. Je condamne fermement toutes pratiques abusives en matière de grille tarifaire compte tenu du contexte.

Aucune marge financière ne peut être établie sur une crise sanitaire. Ni aucun bénéfice. Soyons unis, solidaires, et faisons du retour de nos citoyens en France, l’une de nos priorités"


Même discours du côté du ministère des transports, Jean-Baptiste Djebarri ayant demandé aux compagnies aériennes de maintenir un certain nombre de lignes et de modérer leur prix.

FRAM a affrété 4 appareils au Maroc

En attendant, les tour-opérateurs, eux n'ont pas attendu ces appels à la clémence pour faire revenir leurs clients. FRAM a affrété 4 appareils afin de rapatrier ses vacanciers du Maroc ces 4 derniers jours.

En Tunisie, les opérations de rapatriement des vacanciers du Groupe FRAM sont en cours de finalisation, la plupart des vacanciers sont déjà de retour en France, indique le voyagiste dans un communiqué de presse.

Frédéric Granel, directeur général adjoint du groupe toulousain explique la complexité de la tâche alors que plusieurs milliers de ses clients étaient présents un peu partout sur le globe : "Tout d'abord nous avons eu pas mal de clients qui sont rentrés par leurs propres moyens sans nous le dire, il a fallu effectuer un décompte.

La deuxième problématique concerne la mise en place des appareils et d'obtenir les autorisations du gouvernement pour mettre en place un plan de vols.

Ensuite il faut se coordonner avec les confrères, nous avons revendu sur certaines destinations les sièges à d'autres TO, enfin les équipes sur place doivent tout mettre en oeuvre pour que les clients soient à l'heure pour le départ. Et je tiens vraiment à les féliciter
".

Pour Fram, le plus gros des rapatriements a été effectué et concernait outre le Maroc, l'Egypte et la République Dominicaine. Reste encore quelques cas sur la Colombie ou encore à Madère pour ne citer que ces pays.

Les rapatriements des TO touchent à leur fin

Du côté de Voyamar aussi les opérations de rapatriement touchent à leur fin. "Il nous reste une trentaine de pax encore sur les destinations, dans deux jours ce sera terminé.

Je tiens à tirer mon chapeau à Air France dont les équipes ont été réactives et présentes de bout en bout ce qui n'est pas le cas de toutes les compagnies. Les réceptifs aussi ont vraiment joué le jeu, ils ne nous ont pas lâchés"
explique Aurélien Aufort, directeur général du groupe Marietton.

Le tour-opérateur comptait plus de 1 000 voyageurs "un peu partout en Asie, aux Etats-Unis" et aussi en Egypte où le TO a profité d'un co-affrètement.

TUI France, de son côté, a déjà effectué 7 000 retours dont 1300 clients rapatriés du Maroc en 3 jours du samedi soir au mardi matin. 3 000 sont encore en cours.

Le rapatriement est aussi la priorité numéro 1 d'Austral Lagons. "Actuellement nous travaillons uniquement sur ce dossier. C'est notre priorité. Nous avons réalisé l'essentiel, il nous reste encore 200 voyageurs à destination", explique Hélion de Villeneuve, directeur général.

100% de ses clients seront rentrés d'ici lundi. Seuls restent encore des voyageurs aux Maldives, aux Seychelles ou encore en Polynésie. Pour cette dernière destination, les équipes du tour-opérateur ont travaillé toute la nuit (entre le 18 et le 19 mars 2020) pour évacuer les clients au plus tôt.

"Déjà les vols inter-îles sont interdits, et dans quelques jours il n'y aura plus de vols du tout. Mais les clients n'ont pas toujours conscience de l'urgence. Certains nous répondent qu'ils ne peuvent pas prendre les vols car ils doivent aller plonger", explique Hélion de Villeneuve.

"Nous absorbons tous les suppléments"

Reste que tout ce travail nécessite des sorties d'argent supplémentaires pour les professionnels du tourisme.

"Il faut le dire aux agences, aujourd'hui nous absorbons tous les suppléments. C'est la guerre et le seul et unique objectif est de ramener les clients. Depuis quelques jours je passe mon temps à valider des suppléments aux montants importants. Nous verrons par la suite", précise le directeur général d'Austral Lagons.

Même discours du côté des autres tour-opérateurs qui confirment aussi que toutes ces opérations auront un coût supplémentaire et pas des moindres.

Car si les opérateurs ont dû sortir de l'argent supplémentaire, ils se demandent également ce que vont devenir les billets retour payés et non volés, voire annulés.

Les transporteurs font aussi valoir une trésorerie tendue. Et les compagnies aériennes comme les agents de voyages et tour-opérateurs s'acheminent elles aussi vers la possibilité de fournir des bons d'échange.

"Face à une catastrophe de trésorerie, de nombreuses compagnies aériennes ne peuvent offrir que des bons en lieu et place de remboursements immédiats en espèces pour les vols annulés", a déclaré Rafael Schvartzman, vice-président régional de l'IATA pour l'Europe.

Lire : Paiement BSP, remboursement vols annulés : le dossier chaud des distributeurs !

Plusieurs opérateurs espéraient que l'Etat vienne en support et en aide à ces opérations, mais pour l'heure rien n'est prévu.

Contacté par nos le soins le cabinet de Jean-Baptiste Lemoyne nous a précisé que pour les vacanciers, c'était bien aux voyagistes de prendre en charge les voyageurs.

A titre d'exemple l'Ambassade de France à Bangkok a fait passer un message sans équivoque : "les Français qui sont actuellement en Thaïlande peuvent emprunter les lignes aériennes régulières s’ils souhaitent rentrer en France. L’espace aérien n’est pas fermé"...

Céline Eymery Publié par Céline Eymery Rédactrice en Chef - TourMaG.com
Voir tous les articles de Céline Eymery
  • picto Facebook
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 6419 fois

Notez



1.Posté par marc le 19/03/2020 15:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
de nombreux réceptifs me disent aussi qu'ils ne sont PAS reglés pour des prestations de janvier et février

2.Posté par richard VAINOPOULOS le 19/03/2020 16:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'ambassade de Bangkok devrait plutôt faire son travail au lieu de sortir des inepties pareilles. Le personnel est payé par les contribuables français et, de ce fait, il doit prêter assistance à tous les concitoyens en galère suite à une crise comme celle-ci! A la place du MAE, je serais mortifié que du personnel d'ambassade puisse répondre ainsi à un français en détresse! Ils n'ont aucun droit de répondre ainsi. Les TO ET les agences de voyages font un travail formidable en rapatriant ou en prenant en charge leurs clients coincés à destination. Je voudrais savoir à quel niveau de solidarité ces gens-là sont payés pour envoyer s'entasser les personnes au guichet des aéroports. Le résultat est que le personnel des compagnies se fait agresser et menacer et, par sécurité, est obligé de reporter ou d'annuler des vols! Un grand merci à ces gens qui ne doivent connaitre la signification du mot empathie.... Comme disent les diplomates, tout ce qui est écrit ci-dessus reste confidentiel.....

3.Posté par Tristan Daube le 20/03/2020 09:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Féliciter et encourager toutes les parties prenantes:
Selon le Ministre des Affaires Étrangères ce matin sur France Info (Jean-Yves Le Drian),
Il reste quand même près de 120 000 compatriotes Français en attente de rapatriement, suite à court ou moyen séjours, un peu partout autour du globe, sur les plus de 2 millions actuellement recensés en expatriation ...
Bon courage à tous ceux concernés par cette douloureuse aventure.

4.Posté par Beatrice GARCIA le 21/03/2020 19:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il a été répondu la même chose par l ambassade de France à mon fils qui est etudiant à Moscou.Si vous voulez rentrer prenez un billet d avion tant qu il y a encore des vols car apres si on doit vous rapatrier plus tard on va devoir faire beaucoup de démarches sous entendu on n'y tient pas, ca va nous donner du travail ! Mais ce n est pas leur
Devoir de venir en aide lors de problemes. Car on pense aux touristes qui sont bloqués a l etranger mais il y a beaucoup d etudiant qui y sont aussi et la c est un problème, car mon fils s il rentre il ne pourra pas passer son examen et de ce fait valider son année de Master avec tout l investissement personnel qu il a fourni. N ayant pas trouvé de reponse aupres de l Ambassade, ni aupres de l université francaise auquel il depend du coup il a décidé de rester pour passer son examen au mois de mai juin si tout se passe bien et on croise les doigts pour ne pas qu il est besoin d aide de la part de l Ambassade !
Bon courage a tous !

5.Posté par Plouvier le 22/03/2020 13:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Hier encore en Afrique; pour moi comme pour mes clients partout dans le monde les ambassades sont injoignables et si par chance vous les avez , elle vous répondent de ne pas croire le discourt présidentiel et de payer un billet retour chez Air France qui multiplié par 4 par 5 par 6 les tarifs ...en toute impunité gouvernementale ( ( actionnaire a 14% ) LES VOLS DE LA HONTE .
Je suis reparti en fragilisant économiquement encore plus mon entreprise, gêné du regard des autres :
-Ces jeunes en stages allonges dans l aeroport depuis 3 jours
-Cette dame qui n a pas assez d agent pour rejoindre ses enfants
- L image de ce monsieur de 60 ans en train de pleurer au telephone, sa fille impuissante
- Des étudiants sans argent en missions humanitaires
- Ce bonhomme de 75 ans a la trop faible retraite et ce type en manque de médicament pour continuer sa lutte contre le cancer
tous sans toit sans argent a regarder les autres partirent !!! SCANDALEUX
120 000 pers x 300 euro ca fait 36 millions que l état ne sait pas mettre pour une priorité du discourt de Mr Macron du 16 mars ..
Alors que croire des Milliards aussi promis, pour sauver l économie l entreprise et les emploies ....?
Se sont les AGV qui font le boulot, l état c est comme Sardou disait ne m appelez plus jamais France, elle m a laissé tombé ........
Je tente un post Video pour partager en solidarité a ceux toujours dans la galère ..

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >




Dernière heure















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
AirMaG
CruiseMaG
CampingMaG
La Travel Tech
Partez en France
Voyages Responsables
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

AirMaG Brochures en ligne CampingMaG CruiseMaG DMCmag
La Travel Tech Partez en France TourMaG Voyages Responsables Welcome to the travel