TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Sébastien Marchon (Rydoo) : "Un changement d’actionnariat n'est pas le sujet pour le moment"

Entretien avec le PDG de Rydoo



Dans un contexte très sombre pour l’industrie du voyage d’affaires, Rydoo, spécialiste français de la gestion des voyages et des notes de frais, vient de signer un important partenariat avec Veolia. L’occasion d’un tour d’horizon avec Sébastien Marchon, son PDG.


Rédigé par le Lundi 15 Février 2021

Sebastien Marchon, à la tête de Rydoo, la filiale voyage d'affaires de Sodexo © DR Rydoo
Sebastien Marchon, à la tête de Rydoo, la filiale voyage d'affaires de Sodexo © DR Rydoo
TourMaG.com : Revenons tout d’abord sur la signature de l’accord avec Veolia. Pouvez-vous nous raconter ?

Sebastien Marchon : L’appel d’offre remonte à il y a un an. Rydoo l’a remporté et a déjà implémenté sa solution de gestion des notes de frais et du voyage d’affaires dans 5 pays d’Europe, 8 d’Amérique latine, 6 au Moyen-Orient.

Aujourd’hui, 15 000 employés de Véolia utilisent Rydoo sur 170 000 personnes au total. Plus globalement, nous comptons maintenant 400 grands comptes sur 10 000 clients. Ces derniers vont des indépendants et des PME aux multinationales.

TourMaG.com : Qu’est ce que cela signifie de signer un tel contrat alors que le monde des déplacements professionnels reste totalement à l’arrêt ?

Sebastien Marchon : Il y a beaucoup moins de déplacements, c’est clair et net. Mais nous avons l’avantage d’être doublement positionnés : sur le voyage et sur les dépenses quotidiennes. Les sociétés voyagent beaucoup moins qu’avant mais continuent d’avoir des dépenses, notamment avec le télétravail. Les types de frais ont changé.

Nous notons aussi que la crise pousse les entreprises à accélérer leur digitalisation et à chercher plus de performances et d’économies. Et nous estimons qu’avec Rydoo, solution par abonnement coûtant entre 6 et 10 euros par mois par salarié actif, une entreprise va réduire 80% de ses coûts de gestions des frais professionnels.

Ce n’est donc pas si étonnant de signer un contrat comme celui de Véolia actuellement, les entreprises ont besoin de faire des économies.

TourMaG.com : Vos activités voyage d’affaires se sont donc totalement effondrées en 2020 ?

Sebastien Marchon : Nous nous sommes pris une grande claque sur la partie travel, évidemment. Lorsque les entreprises réduisent de 95% leurs budgets voyages du jour au lendemain, ce n’est pas sans conséquences. Mais nous avons la chance d’avoir deux jambes: le voyage d'affaires et la gestion des frais professionnels. Et sur cette dernière activité, notre croissance reste forte et équilibre nos résultats financiers.

Ceci dit, notre croissance globale est très en deçà de notre objectif de croissance initiale : avant le covid, elle était systématiquement à 2 chiffres chaque année A la fin de notre prochain exercice financier, en août, notre chiffre d'affaires sera stable par rapport à l'exercice précédent.

Vers une vente de Rydoo ?

TourMaG.com : Vous êtes détenus à 100% par Sodexo. Les rumeurs font autant état d’un projet de vente que de discussions avec d’autres acteurs du monde du voyage. Qu’en est-il ?

Sebastien Marchon : Sodexo n’est pas dans une démarche de vente. Mais ce qu’il y a de sûr, c’est que nous préparons le terrain pour booster notre croissance dès que la reprise se matérialisera.

Pour ce faire, nous nous sommes rapprochés d'autres acteurs afin de voir dans quelle mesure nous pouvons travailler ensemble et accélérer notre croissance post-crise. Ces réflexions et discussions sont susceptibles de déboucher sur des partenariats qui pourraient prendre plusieurs formes. Un changement d’actionnariat n'est pas le sujet pour le moment.

TourMaG.com : Mais qui sont ces « acteurs » avec qui vous discutez avenir ?

Sebastien Marchon : Ils sont de natures très différentes, autant dans le domaine du voyage que dans d’autres secteurs… Nous attirons des gens divers, tous motivés pour préparer l’après-crise.

TourMaG.com : Vous vous êtes séparés de plus de 150 salariés en 2020. Un nouveau plan social est-il à l’ordre du jour ?

Sebastien Marchon : Nous avons su nous adapter à la nouvelle donne et adapter la taille de l’équipe. Aujourd’hui, nous comptons 300 salariés, ce qui est une bonne taille par rapport à notre activité. Nous sommes prêts pour la sortie de crise qui va commencer à partir de septembre 2021 je l’espère.

Voyager moins, mais voyager mieux

© DR Rydoo
© DR Rydoo
TourMaG.com : Vous croyez donc à une sortie assez rapide de l’impasse pour notre secteur ?

Sebastien Marchon : A partir du moment où les populations seront en majorité vaccinées, les boites vont petit à petit reprendre le voyage. Mais je crois à une reprise timide, les vannes ne vont pas se ré-ouvrir tout de suite à 100%, les entreprises vont faire hyper attention à la gestion de leurs coûts.

L’amélioration sera très progressive, j’estime que l’on ne retrouvera pas les volumes de voyages pré-Covid avant au moins 3 ou 4 ans.

TourMaG.com : Mais le marché du voyage d’affaires risque dans tous les cas d’être changé à jamais, en profondeur. Qu’en pensez-vous ?

Sebastien Marchon : Les voyageurs d’affaires partiront moins et, dans un sens, tant mieux !

Ecologiquement, je trouve ça très bien que l’on réduise l’impact de nos voyages d’affaires et plus largement de nos déplacements. Chez Rydoo, nous allons croître grâce aux nouveaux clients, pas grâce aux clients déjà existants. Le nerf de la guerre seront les entreprises pas encore équipées de solution de gestion de frais et de voyage, soit 80% des sociétés européennes. Le réservoir de croissance est énorme.

TourMaG.com : La Visio-conférence ne va-t-elle pas perdurer et tuer le marché ?

Sebastien Marchon : J’espère que l’on fera de plus en plus de visio car il y avait tellement de déplacements professionnels inutiles… D’un autre côté nous avons besoin de contact, nous n’échangeons pas de la même manière en réel. Le tout est de trouver un bon équilibre entre les deux et de voyager plus intelligemment !

TourMaG.com : Les débats sur les passeports vaccinaux agitent la planète, certains Etats les mettent en place, Iata prépare son passeport numérique maison… Quelle est enfin votre vision sur la question ?

Sebastien Marchon : Nous ne sommes pas expert de la santé, ni homme politique. Ce n’est pas à nous de juger, notre rôle est d’organiser les déplacements professionnels au mieux, avec le moins d’entraves possibles. Rydoo, comme l’ensemble du secteur, s’adaptera hyper rapidement aux mesures prises.

Pierre Georges Publié par Pierre Georges Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Pierre Georges
  • picto Instagram
  • picto Twitter
  • picto email

Lu 1976 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >









































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias