Nos bureaux sont fermés du 01/08 au 21/08. Retour de la newsletter quotidienne le 22/08/2022. Bel été !
TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


Slow travel : Paris - Barcelone en train, et pourquoi pas ?

Un voyage, certes long, mais en continu de centre ville à centre ville



Oui, nous sommes bien au XXIe siècle et il existe toujours plusieurs trains par jour pour aller de Paris à Barcelone. Il faut environ 6h30 pour parcourir les 831 kilomètres qui séparent les deux métropoles. C’est long direz vous ? Et bien pas tant que cela n’y parait. C’est de centre ville à centre ville, un embarquement quasi immédiat pour 6h30 en continu (voire moins). J’ai testé pour vous.


Rédigé par Jean-Paul COMBE le Samedi 9 Juillet 2022

Conçues dans d’anciennes voitures SNCF, les places privilégient l’espace et le confort - DR : Renfe
Conçues dans d’anciennes voitures SNCF, les places privilégient l’espace et le confort - DR : Renfe
Tout commence Gare de Lyon à Paris. Il n’est point besoin d’arriver 3 heures avant, après s’être payé au moins une heure de RER ou d’embouteillages à durée indéterminable pour rejoindre l’aéroport.

L’emplacement des gares en cœur de ville permet de gagner du temps mais aussi de l’argent.

L’embarquement s’effectue dix minutes avant le départ. On rejoint sa voiture, sa place numérotée, en première, seconde ou espace Club. Et si besoin un steward vous guide.

Les bagages - jusqu’à trois par personne - sont rangés dans des espaces aménagés ou déposés dans les « filets » au-dessus du fauteuil.

Conçues dans d’anciennes voitures SNCF, les places privilégient l’espace et le confort : rangées et sièges détachés, fauteuils cuir ou velours réellement inclinables, sans gêner le voisin de devant. Tablettes de travail, prises électriques, Wifi, libre et gratuit à chaque place.

Rien à voir avec l’exigüité des sièges des compagnies low cost ou de classe éco de l’aérien.

Une virée de 6h30 confortable et en continu

A partir de huit personnes, on peut réserver un emplacement club pour des réunions de travail, conviviales ou familiales. Isolés, ces salons comportent huit sièges en face à face, en première classe.

Les stewards franco-espagnols proposent une carte adaptée aux divers repas de la journée. Comptez 18€ pour un déjeuner avec boisson. Certes, le plateau n’a pas de prétentions gastronomiques mais il vaut largement ceux des compagnies aériennes.

Le déjeuner terminé c’est déjà Valence (France) et un air du midi avec les paysages ensoleillés, les vignes, les oliviers.

Puis Montpellier est là. Et voici Sète, Agde, Béziers, Narbonne, les plages... Enfin la gare de Perpignan, chère à Salvador Dali, Figueres, Girona et Barcelona. La fin du voyage.

Une virée de huit heures, certes, mais qui s’est déroulée dans les meilleures conditions de confort et en continu.

On évite contrôles, portiques, interminables files d’attente en piétinement. Place à la lecture, au repos, à la contemplation et au travail, pourquoi pas.

N’oublions pas l’écologie, ce qui est dans l’air du temps, si l’on ose dire. Le ferroviaire est le moyen de transport qui engendre le moins de CO2. Voyager en train permet d’émettre entre 3 et 5 fois moins de gaz carbonique qu’en automobile et entre 7 et 10 fois moins qu’en avion.

Huit bâtiments classés au patrimoine mondial

La Casa Vicens fut la première œuvre du jeune Gaudí - DR
La Casa Vicens fut la première œuvre du jeune Gaudí - DR
Reposé et détendu, on se pose gare de Sants au cœur de Barcelone. Avec ses palmiers et ses terrasses en front de mer, la ville donne d’emblée l’ambiance : celle des vacances et du bien vivre.

Résolument européenne, Barcelone est à elle seule un carrefour des nouvelles tendances en matière de culture, de mode et de gastronomie. Elle allie la créativité de ses artistes et designers à l’amour et au respect des commerces classiques.

Y voisinent le charme et la tranquillité de sa partie historique, l’avant-garde de ses quartiers les plus modernes et le tapage urbain de l’une des villes les plus visitées et des plus animées au monde, dont l’architecture est indissociable du génie d’Antoni Gaudí.

L’Office de tourisme propose des itinéraires guidés (ou non) et thématiques sur Gaudí, des parcours en voitures d’époque ou à vélo, des sorties à votre guise.

Il faut vadrouiller sur Las Ramblas, le cœur historique, flâner dans un marché traditionnel comme celui de la Boquería, ou bien faire une halte sur l’une de ses plages urbaines ou l’une des nombreuses terrasses qui partout en ville vous tendent leurs fauteuils.

Barcelone ce n’est pas moins de huit bâtiments classés au patrimoine mondial par l’UNESCO, tous des bâtiments modernistes, un record : le palais de la Musique catalane, la Pedrera, la Casa Batlló, le Parc Güell, le Palau Güell, l’emblématique Sagrada Familia, le chef-d’œuvre inachevé de Gaudí, l'Hôpital de Sant Pau et la Casa Vicens.

La Casa Vicens fut la première commande et aussi la première œuvre du jeune Gaudí alors qu’il n’avait que trente ans.

C’est en quelque sorte le berceau. Là où tout a débuté pour le maître.

LIRE AUSSI : La Catalogne en famille côté plages, nature et culture

Repères

DR : Renfe
DR : Renfe
Compagnie ferroviaire Renfe-SNCF en Coopération

Départs de Paris, Lyon, Nîmes, Montpellier, Narbonne, Perpignan, 2 à 5 fréquences par jour selon les villes et les dates. Prix à géométrie variable selon la période.

Paris - Barcelone : A partir de 39€ en 2e classe et 49€ en 1ère.

Renseignements

www.spain.info
www.catalunya.com

Guide : Bleu, Routard, Petit Futé.

Se loger 

L’hôtel Ohla Barcelona vous accueille dans le centre historique de Barcelone, à proximité de la salle de concert Palau de la Música, de la cathédrale et de l’avenue des Ramblas.

Bordée d’une terrasse, la piscine sur le toit bénéficie d’une vue sur la ville. L’établissement possède par ailleurs une salle de sport ainsi qu’un espace de bien-être avec un sauna.

L’hôtel Ohla Barcelona se trouve à 200 mètres de la station de métro Urquinaona et à 300 mètres de la place de Catalogne. L’avenue Passeig de Gràcia et les bâtiments modernistes de Gaudí sont accessibles en 10 minutes à pied. Via Laietana, vieille ville.

Se restaurer 

La Bodega Bonay est un temple du vin naturel et des produits locaux et de de qualité.

La carte des vins est si abondante que le restaurant initial s’est muté en cave à vins. Mais pas seulement, puisqu’ici tout se transforme sous forme de tapas, essentiellement. Convivial, le repas retrouve sa vocation première : le partage dans un décor recherché. Gran Via de les Cots Catalanes.


Lu 2313 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 17 Août 2022 - 03:00 Madagascar, voyage en terre primaire









































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias