TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


Sri Lanka : vers un assouplissement des conseils aux voyageurs du Quai d'Orsay ?

Le Ministre du tourisme est venu rassurer les professionnels français



En proie à une grave crise économique et à des manifestations de la population, la destination Sri Lanka est en souffrance. Harin Fernando, le Ministre du tourisme du Sri Lanka a fait le voyage à Paris pour tenter de rassurer sur la situation.


Rédigé par le Jeudi 23 Juin 2022

Le Ministre du tourisme au Sri Lanka Monsieur Harin Fernando. Photo C.Hardin
Le Ministre du tourisme au Sri Lanka Monsieur Harin Fernando. Photo C.Hardin
« Le Sri Lanka est magnifique et vous pouvez y envoyer vos clients en toute sécurité, nous avons besoin de vous »

Voilà en substance, le message qu’est venu porter en personne le Ministre du Tourisme Harin Fernando aux agents de voyage et tour-opérateurs cette semaine lors d'une soirée à l’ambassade du Sri Lanka à Paris.

Lire aussi : Sri Lanka : quelles conditions d'entrée ?

Nomination d'un nouveau Premier Ministre

Depuis plusieurs semaines et face aux pénuries de nourriture, de carburant et de médicaments, le pays a connu de nombreuses manifestations de la population et certaines images d’affrontements au cœur de la capitale Colombo, et de foules en colère au sud de l’île sont autant de messages négatifs pouvant dissuader les voyageurs de se rendre sur place et les professionnels de vendre.

Accompagné de Madame la Professeur Kshanika Hirimburegama Ambassadeur et déléguée permanente du Sri Lanka à l’Unesco, le Ministre s’est voulu rassurant.

Depuis les premières manifestations, le Gouvernement a bougé et la nomination d’un nouveau premier ministre devrait selon le ministre, apaiser les tensions.

Ranil Wickremesinghe, c’est le nom du nouveau Premier Ministre, a pris ses fonctions il y a quelques semaines et devrait mettre en œuvre très rapidement une réorientation budgétaire en priorisant et réorientant les fonds vers un programme de secours envers les populations les plus fragilisées par la crise dans ce pays de 22 millions d’habitants.

Par ses déclarations récentes, il semble accepter et comprendre les manifestations « à conditions qu’elles ne deviennent pas incontrôlables et ne déstabilisent pas le Pays. »

Le tourisme une activité fondamentale pour l'économie du pays

A la gauche du Ministre du tourisme : la Professeur  Kshanika  Hirimburegama, Philippe Boucolon et Gilles Gosselin. Photo C.Hardin
A la gauche du Ministre du tourisme : la Professeur Kshanika Hirimburegama, Philippe Boucolon et Gilles Gosselin. Photo C.Hardin
Le Ministre du tourisme s’est plu à rappeler que les protestations populaires existaient partout ailleurs dans le monde. « Si vous allez a Piccadilly Circus à Londres vous verrez de manifestants qui protestent et aux Etats-Unis c’est pareil »

Et d’évoquer également notre épisode gilet jaune en France.

Sur un ton qu’il voulait convaincant et sincère il a réaffirmé que « l’ensemble du gouvernement est concentré sur la sortie de crise. Ne croyez pas les médias qui disent que le Sri Lanka est en feu ! Il y a eu effectivement des protestations violentes mais seulement durant une courte période au mois de mai ».

i[« La situation s’apaise et je suis persuadé que cet hiver nous aurons retrouvé une situation normale, une situation comme avant. J’ai besoin de votre aide. Le tourisme, c’est 60% de nos revenus ».

L'avis négatif du Ministère des Affaires étrangères

Parmi ce public de tour-opérateurs et d’agents de voyages qui vendent le produit Sri Lanka, nul n’était besoin de les convaincre de la beauté de ce pays, de cette île tropicale avec ses plages, ses montagnes, ses plantations de thé, son héritage historique et sa faune incroyable.

Bienveillants et compréhensifs, ils ont fait cependant part au Ministre, via l’intervention de Guillaume Linton, le PDG d’Asia d’une très grosse difficulté pour vendre la destination.

En effet et à ce jour le Ministère français des affaires étrangères sur sa page Sri Lanka des Conseils aux voyageurs indique : « Dans ce contexte de fortes tensions, il est recommandé de reporter tout projet de déplacement non essentiel vers le Sri Lanka. ».

S’adressant au Ministre, le PDG d’Asia a expliqué : « Dans cette pièce vous avez des gens qui sont à fond avec vous. Nous croyons à une amélioration de la situation. Nous sommes prêts à aider, à promouvoir, à vendre mais nous ne pouvons rien faire tant que le statut du Sri Lanka tel qu’il figure sur le site reste en l’état. Nous avons besoin de votre aide pour faire évoluer positivement ce statut. »

Conscient du problème et ayant déjà fait évoluer les choses avec les autorités britanniques Harin Fernando a semblé confiant quant à des progrès rapides sur ce point dans les toutes prochaines semaines.

« Lire des articles à propos d’un usage des armes contre la population est ici en occident très choquant et ne nous aidera pas" a tenu à préciser fermement Guillaume Linton au nom de la profession.

Quelque peu piqué au vif le Ministre a assuré en le répétant deux fois que ni la police ni l’armée n’avait tiré sur la population.

A la demande des professionnels du tourisme français, un voyage de presse pour constater un retour au calme dans le pays pourrait être organisé prochainement.

Un témoignage rassurant

Revenu récemment du Sri Lanka, Jeremy Grasset Directeur chez Shanti Travel et avec qui nous avons pu nous entretenir a apporté un témoignage plutôt rassurant.

« Aucun problème pour voyager au Sri Lanka. Il y a des pénuries, par exemple sur l’essence mais tous les voyageurs étrangers peuvent passer en priorité et c’est assez émouvant car la population à bien conscience que le tourisme aide le pays et chacun est très content de laisser sa place.

Cela se fait très simplement. Actuellement au Sri Lanka il n’y a pas beaucoup de monde, on a la chance d’avoir les monuments juste pour nous que ce soit à Colombo ou dans la région touristique que l’on appelle le triangle culturel.

A Colombo, j’ai vu près de mon hôtel des manifestations mais très calmes et pacifiques ne rassemblant que peu de monde et j’ai constaté une situation calme depuis la nomination d’un nouveau premier ministre. »



Srilankan Airlines : 3 vols hebdomadaires de Paris CDG vers Colombo.

Un Airbus A.330 Srilankan Airline © SriLankan Airlines
Un Airbus A.330 Srilankan Airline © SriLankan Airlines
Présents également lors de cette rencontre Gilles Gosselin et Philippe Boucolon d’Aviareps France, respectivement Directeur Général et Responsable du secteur aérien et représentants de la compagnie Srilankan Airlines depuis 4 ans.

La compagnie, créée il y a plus de 75 ans pour développer le tourisme, dessert 112 destinations dans 55 pays.

Il y a actuellement 3 vols hebdomadaires de Paris CDG vers Colombo. Les vols décollent l’après-midi ce qui permet de pouvoir rejoindre Paris - CDG dans la matinée pour les passagers de province. Les vols reviennent de Colombo assez tôt le matin permettant la aussi de revenir en province dans la journée.

Autre point fort du réseau, la desserte des Maldives qui sont proposées en extension de séjour au Sri Lanka avec de bonnes correspondances à l’arrivée à Colombo.

Les avions de Sri Lankan Airlines sont des Airbus A.330 effectuant des vols de nuit sans escale, à l’aller et au retour avec des cabines neuves et confortables, configurés en bi-classe : une classe Affaires où tous les passagers bénéficient d’un siège avec accès direct au couloir et une classe économique avec un espacement de 82 cm et de grands écrans vidéo.

Lu 2277 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par PUISIEUX le 27/06/2022 23:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je connais le Sri Lanka depuis 2015, 9 séjours pour du volontariat dans un orphelinat. J'aime ce pays, j'y suis très attachée et connais maintenant de gens! Mon dernier séjour en avril 2022, je précise que je voyage en solitaire, loge chez des amis dans diverses régions et oui c'était un peu galère car pas d'essence, des manifestations qui à l'époque étaient encore bonne enfants mais je ne me suis jamais sentie en danger! Mais cette population extrêmement gentille est en grande souffrance, les sourires ont disparu, la crise alimentaire est extrêmement grave, les gens meurent de faim, je suis allée dans des villages de plusieurs régions la situation est dramatique ! Alors oui retournez au Sri Lanka,en bon touristes par exemple à Negombo, vous ne serez pas privés d'électricité et vous trouverez même du lait, introuvable ailleurs ! Le pays a besoin de devises !! Par contre messieurs les ministres, faîtes en sorte que les aides alimentaires arrivent et soient distribuées ce qui n'est pas le cas à ce jour ! Sauvons ce petit pays!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 1 Juillet 2022 - 14:09 Voyage Ile Maurice : quelles conditions d'entrée ?









































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias