TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e





Star Clippers : un nouveau vent souffle sur la croisière...

interview de Béatrice Frantz-Clavier, directrice France


Rédigé par Propos recueillis par Jean da Luz en Thaïlande le Vendredi 20 Janvier 2006

Nous avons passé 4 nuits à bord du « Star Flyer » sur l'itinéraire de la Mer des Andaman en Thaïlande. L'occasion de tester un produit quasi unique qui mêle les avantages de la croisière moderne à celle de la marine à voile d'antan. Un mélange détonnant, quasiment le « bateau à 5 pattes »...



Le charme de la marine à voile d'antan et le confort des bateaux d'aujourd'hui
Le charme de la marine à voile d'antan et le confort des bateaux d'aujourd'hui
4 importantes agences incentive d'Ile de France (*) ont été invitées par Béatrice Frantz-Clavier, directrice France de l'armateur avec le concours de Thaï Airways, l'OT de Thaïlande et le Shangri-La Banckok, à participer à une partie de la croisière de 7 nuits qui s'est achevée ce week end. Nous avons demandé à l'organisatrice quelle est la stratégie, les résultats et les projets de Star Clippers sur le marché français.

TourMaG.com – Pourquoi avoir invité ces agences en Thaïlande et à une partie seulement de la croisière ?

Béatrice Frantz-Clavier : « D'une part pour des raisons pratiques, ayant trait à emploi du temps de chacun. D'autre part, parce que la Thaïlande est une destination superbe et que l'on peut se contenter de 4 à 5 nuits pour réussir une très belle opération pour ses clients.

L'objectif consistait donc à leur présenter un produit croisière pour des incentives et des voyages de récompenses et montrer qu'un navire est un lieu très fédérateur, avec une unité en termes de lieu, de temps et d'action, grâce notamment à un hébergement et un circuit qui permet tous les jours de découvrir de nouvelles escales. »

T.M.com – Il y a une foule d'autres endroits et d'autres compagnies où l'on peut proposer ce même type de prestation ?

Star Clippers : un nouveau vent souffle sur la croisière...
B.F-C. : « Certes. Mais il y a dans la croisière et particulièrement sur les bateaux de Star Clippers, une dynamique de voyage et de découverte que l'on ne retrouve pas ailleurs.
Bien entendu, notre produit est connu sur le marché français et notamment des spécialistes de l'événement et de l'incentive. Mais nous voulions les y sensibiliser davantage en ayant un véritable vécu personnel sur cet itinéraire... »

T.M.com – On pense souvent, à tort, que vous êtes une société américaine. Qui est exactement Star Clippers ?

B.F-C. : «Nous sommes nés en Suède. C'est Michael Krafft, un Suédois passionné de voile et de vieux gréements qui est à l'origine de la société. Il a voulu créer un produit croisières alternative aux gros paquebots et auX petitS bateaux à voile. »

T.M.com – Quand et comment cela a-t-il commencé ?

B.F-C. : «La société a été créée à la fin des années 80. Le premier navire, le Star Flyer a été livré en 1990, suivi une année plus tard de son sister ship, le Star Clipper. Face au succès de ces croisières, le Royal Clipper, le plus grand voilier du monde, a été livré en 2000. »


T.M.com - Quel type de clientèle avez-vous à bord de ces bateaux ?

B.F-C. : «Nous avons eu 45% d'Américains et 55% d'Européens en 2005. Parmi la clientèle européenne, les Allemands arrivent en tête, suivi des Anglais et des Français, en 3e position. »

T.M.com – A qui faut-il vendre un produit comme Star Clippers ?

B.F-C. : «Nous faisons de la croisière de charme comme d'autres font de l'hôtellerie de charme. Notre atout essentiel c'est l'aspect intimiste et la convivialité qui règne à bord. Nous avons seulement entre 85 et 110 cabine doubles, selon les navires. C'est un produit qu'il faut donc proposer à des clients qui recherchent des voyages hors des sentiers battus, des moments d'émotion et d'exception.

Il faut le vendre aussi à des gens qui sont en quête d'un produit qui sort de l'hôtellerie ou de la croisière en grand nombre. Des clients qui ne recherchent pas des grandes animations et qui apprécient en contrepartie une atmosphère feutrée et chic décontractée. »

T.M.com – Mais que fait-on à bord pendant la journée ?


B.F-C. : «La journée est rythmée à leur guise, avec au choix farniente sur le pont près des 2 petites piscines, départs en excursion pour découvrir les escales ou lézarder sur les plages en profitant des différents sports nautiques proposés (planche à voile, banana boat, dériveur, canoé, palmes masque et tu ou plongée en option) à bord.

Le soir on appareille souvent au couchant. On peut déjà passer une heure sur le pont à observer l'envoi des 3 400 m2 de voilure, contempler la manœuvre ou admirer les étoiles allongé sur le filet du Beaupré... »

T.M.com - Est-il indispensable d'avoir fait de la voile ou d'avoir le pied marin pour embarquer à bord d'un de vos navires ?


B.F-C. : «Absolument pas ! Les croisières Star Clippers c'est l'alliance de la tradition mais avec tout le confort moderne tel qu'on peut l'imaginer (téléphone satellite, internet), une unité de désalinisation autonome qui pourvoit largement aux besoins des passagers et une centrale électrique qui pourrait alimenter un village de 2000 âmes.

Au niveau de la stabilité et malgré leur apparence classique, ce sont des navires très confortables à la mer. Techniquement, on peut dire que ce sont là des voiliers de la dernière génération possédant tout le confort d'un paquebot moderne et dotés du dernier cri en matière de technologies. »

Star Clippers : un nouveau vent souffle sur la croisière...

T.M.com – On dit que vous êtes un produit de luxe. Quid du prix moyen d'une croisière ?


B.F-C. : « Nous ne sommes pas un produit de luxe mais un produit haut de gamme. Le prix moyen d'une croisière de 6 nuits/7 jours en port port, en cabine extérieure, revient à 1 785 euros en pension complète, auxquels il faut ajouter les taxes portuaires et les boissons.

Nous avons une politique enfants (2 à 18 ans) qui nous permet de leur offrir une réduction de 50%. Nous avons également une offre monoparentale, avec un adulte payant et la réduction de 50% pour l'enfants, dans la même cabine. »

T.M.com – Pourquoi choisirais-je Star Clippers plutôt qu'un autre croisiériste ?

B.F-C. : «Tout simplement parce que nous avons quelque chose que les autres n'ont pas : le charme indicible des voiliers d'antan, la possibilité de participer aux manœuvres, l'ascension (sécurisée) des passagers aux mâts, des cours de matelotage (apprentissage des nœuds marins...) etc. »

T.M.com – Avez-vous une typologie précise de clientèle ?


B.F-C. : «Nous n'avons pas une typologie particulière de clientèle mais seulement des personnes qui recherchent de la détente, et des moments d'exception dans une atmosphère pas guindée. Nous avons un taux de fidélisation de 45% puisque les clients après une première croisière veulent découvrir nos différentes destinations. »

T.M.com – Précisément, où naviguez-vous et combien proposez de circuits ?

B.F-C. : «Nous avons 3 zones de navigation de novembre à mars, avec 2 navires sont aux Caraïbes au départ de St Martin ou de la Barbade. A St Martin nous avons des escales de 7 nuits avec par exemple Les Saintes, Nevis, la Guadeloupe, La Dominique, Antigua, St Barth et St Martin.

Au départ de la Barbade opérée avec le Royal Clipper, nous escalons à Grenade, Ste Lucie, Tobago Cays, Fort de France, etc. Le Star Flyer, lui, est positionné au départ de Puket, les Iles Boutang, Penang (Malaisisie) Koli Pe, Ko Khai, Ko Kahai Nok, la baie de Phanga Nga, les Iles Similan et retour à Phuket.

Star Clippers : un nouveau vent souffle sur la croisière...
Au mois d'avril nous repositionnons des navires en Méditerranée, avec une arrivée vers la mi mai selon les navires. Par exemple, le Star Clipper est au départ de Cannes dès la mi mai avec un itinériaire Corse-Italie-Sardaigne.

Le Star Flyer lui, revenu de Phuket, se positionne à Athènes pour un circuit Cyclades et Turquie. Quant au Royal Clipper, il est situé à la Civitavecchia (Rome) avec des croisières de mai à juin de 7 nuits sur Sorente, la côte amalphitaine et les Iles Lipari. Entre juin et septembre il début des croisières de 10/11 nuits entre Rome et Venise via la Croatie. »

T.M.com – Quelle seront des nouveautés pour cet été ?


B.F-C. : «Les nouveauté cet été ce sont des départs entre Cannes et Dubrovnik entre 10 et 11 nuits avec des nouvelles escales en Albanie et au Montenegro ainsi que la Croatie... »

T.M.com – Il ne manque plus à votre palette que les croisières nordiques... On dit justement que vous avez un projet de nouveau bateau en 2007 ?


B.F-C. : «En effet, nos bateaux actuels ne permettent pas d'aller dans ces zones là. Je confirme que l'armateur réfléchit très sérieusement au lancement d'un 4e navire. Quant à la destination... sait-on jamais ? »

T.M.com - Quels sont les chiffres du marché France et que pèse-t-il dans la compagnie ?

B.F-C. : «On a aujourd'hui un souci sur le marché français, car les clients réservent trop tard. Les autres pays frontaliers eux n'attendent pas pour remplir les navires. Donc si nous voulons éviter les déception d'un certain nombre de nos clients, il faut que les agents de voyages les incitent à réserver le plus tôt possible.

Nous avons depuis 3 ans notre politique de réduction pour résa anticipée (cet été pour toute résa avant le 31 mars, les clients auront une réduction qui peut varier entre 350 et 380 euros par personne et par croisière. »

T.M.com – Comment êtes-vous distribués sur le marché français et pourquoi ne décolle-t-il pas ?

B.F-C. : «Star Clippers est représentée par un certain nombre de TO parmi lesquels ASia, Kuoni, CIC et nouvellement Austropauli...) et une brochure de NF. S'il ne décolle pas en effet, le marché est tout de même en constante évolution depuis 12 ans.

En ce qui nous concerne, le total des pax réalisé en 2005 représente environ 1 800 passagers, y inclus les groupes et les affrètement. En revanche, nous avons pour la première fois, en 2005, constaté une légère baisse de remplissage de l'ordre de 5%. »


(*) dont le Groupe Connect Factory

Lu 5572 fois
Notez

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 18 Décembre 2017 - 18:38 Ponant en route pour le Pôle Nord


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com