TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Tourisme Spatial : les Russes à l’offensive relancent la course au Tourisme Spatial

la chronique de Michel Messager



La Russie a annoncé son intention de construire sa propre station spatiale. Une décision qui pourrait mettre en péril la collaboration de la Russie avec la Station spatiale internationale (ISS) ? Notre expert Michel Messager fait le point sur cette annonce.


Rédigé par Michel Messager le Mercredi 21 Avril 2021

Dmitri Rogozine chef de l'agence spatiale russe Roscosmos - DR
Dmitri Rogozine chef de l'agence spatiale russe Roscosmos - DR
C’est une véritable surprise dans le petit monde du tourisme spatial et sans doute une nouvelle compétition entre les USA et la Russie et ce à quelques heures du départ de Thomas Pesquet et de la mission Alpha de Space X pour rejoindre l’ISS.

Le chef de l'agence spatiale russe Roscosmos, Dmitri Rogozine vient de déclarer l’intention de la Russie de construire sa propre station spatiale, ce qui pourrait à terme entrainer l’abandon de la collaboration russe avec la Station spatiale internationale (ISS), Dmitri Rogozine a déclaré sur Telegram que : « la future station spatiale russe pourrait être placée à une orbite plus haute que l'ISS et servir de point de transfert intermédiaire pour des vols à destination de la Lune », poursuivant « le premier module de base pour la nouvelle station orbitale russe est déjà en construction, l'objectif étant qu'il soit prêt à être lancé en orbite en 2025 ».

Selon Moscou, l’état de l’ISS laisse à désirer, avec des modules pratiquement atteints en fin de vie.

Début avril, le directeur de vol de la partie russe de l’ISS, Vladimir Soloviev, avait déjà estimé que la durée de vie du laboratoire orbital pouvait être prolongée jusqu’en 2030, tout en insistant sur le fait qu’il fallait s’attendre à une multitude d’incidents et de défaillances dès 2025.

Pour mémoire rappelons que le projet de l’ISS a été lancé en 1983 par le président des États-Unis Ronald Reagan. En 1993, la Russie est invitée, pour des raisons géopolitiques, à devenir un acteur majeur du programme.

L'assemblage en orbite débute en 1998, mais l'accident de la navette spatiale Columbia, en 2003, retarde sensiblement son avancement. La construction de la Station spatiale internationale ne s'achèvera qu’en 2011.

La Station spatiale internationale est à l’heure actuelle, le plus grand des objets artificiels placés en orbite terrestre. Elle s'étend sur 110 m de longueur, 74 m de largeur et 30 m de hauteur et a une masse d'environ 420 tonnes.

L’abandon par la Russie de sa collaboration avec le programme ISS et la construction de sa propre station spatiale est un tournant important dans la conquête du marché du Tourisme Spatial.

C’est la réplique que l’on pouvait attendre suite au vol du 30 mai 2020 des astronautes américains Bob Behnken et Doug Hurley, premier vol habité 100% américain suite à l'arrêt des navettes spatiales en 2011 après 30 ans de service.

Rappelons-nous les propos prémonitoires de Jim Bridenstine, l'administrateur de la NASA lors de l’amarrage de la capsule Crew Dragon à la Station spatiale internationale (ISS), le dimanche 3 mars 2019 : « cette prouesse historique constitue un pas de plus pour permettre de faire voyager des astronautes américains dans des fusées américaines. Depuis l'arrêt du programme des navettes spatiales Endeavour en juillet 2011, le seul véhicule de transports vers l'ISS est actuellement la capsule russe Soyouz ».

Nous écrivions dans notre ouvrage "Tourisme Spatial 1950 – 2020" : « suite à ce nouveau contexte (la possibilité des Américains de se passer des soyouz), la Russie ne peut rester indifférente à cet état de fait. Il en va de l’avenir de son industrie spatiale et de ses projets concernant le secteur du tourisme spatial ».

Moins d’un an plus tard la réaction russe ne s’est pas fait attendre...

NB : ll faut encore rester prudent sur cette annonce qui doit être confirmée par d’autres sources, Dmitri Rogozine, le patron de l’agence spatiale Roscosmos étant connu pour ses déclarations provocatrices pour masquer le déclin de l’industrie spatiale russe, « La Russie n’innove plus beaucoup, ses parts de marché sur les lancements orbitaux baissent, son cosmodrome Vostotchny, est sous-utilisé et tous les nouveaux projets accumulent des retards » dixit la presse spécialisée

Tourisme Spatial : les Russes à l’offensive relancent la course au Tourisme Spatial
Michel MESSAGER est directeur associé de Consul Tours, société de conseil travaillant pour une clientèle privée et institutionnelle dans les secteurs du tourisme.

Après avoir occupé les postes de Secrétaire Général du Tourisme Français, puis de Directeur Commercial de Touropa et Directeur du pôle tourisme du Groupe Verney , il rejoint en 1997 l’APST (Association Professionnelle de Solidarité du Tourisme) en qualité de Secrétaire Général jusqu’à fin 2007, période à laquelle, encore jeune retraité, il décide de réactiver sa société de Conseils créée au début des années 90.

Nommé par le Ministre chargé du tourisme en 2005, puis en 2012, il siège au Conseil National du Tourisme en qualité de Président Délégué de la section économie touristique et fonde avec plusieurs personnalités du tourisme l’AFST (Association Française des Seniors du Tourisme) dont il assure la Présidence.

Il est l’auteur d’un livre sur le Tourisme Spatial publié à la documentation française et de plusieurs articles sur le sujet. Il travaille actuellement sur un nouvel ouvrage, "Histoire du Tourisme Spatial de 1950 à 2020" qui devrait sortir d’ici quelques semaines.

Il est considéré actuellement comme un des spécialistes en la matière. Il intervient fréquemment sur ce sujet à la radio et à la télévision, ainsi qu’au travers de conférences dans de nombreux pays, notamment au Canada où il réside quelques mois par an.

Lu 552 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus







































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • TourMaG Travel Media Group
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • TravelManagerMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance