Nos bureaux sont fermés du 01/08 au 21/08. Retour de la newsletter quotidienne le 22/08/2022. Bel été !
TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


Train : les voyageurs d’affaires de nouveau sur les rails

RSE et bleisure, des tendances fortes



Les acteurs du ferroviaire en France et en Europe voient les voyageurs d’affaires reprendre place à bord des trains. Une reprise encouragée par la volonté de recourir à un moyen de transport durable et à la tendance du bleisure.


Rédigé par le Jeudi 21 Juillet 2022

Pour la SNCF, "actuellement, le trafic pour motif professionnel est en retrait d’environ -10% par rapport à 2019" - DR : SNCF
Pour la SNCF, "actuellement, le trafic pour motif professionnel est en retrait d’environ -10% par rapport à 2019" - DR : SNCF
Le trafic ferroviaire repart… Attention au départ !

« Les voyages d'affaires ont repris plus rapidement que nous l'avions prévu en 2022, surtout si l'on considère que nous n’assurons toujours qu'environ trois quarts de notre plan de transport pré-pandémie.

Nous sommes convaincus que cette tendance se poursuivra après la période estivale, alors que septembre représente généralement un mois important pour les voyages d’affaires »
, se réjouit François Le Doze, directeur commercial d’Eurostar.

Avec actuellement 75% du plan de transport pré-pandémique, les voyages d'affaires représentent aujourd’hui 70% des niveaux de 2019, tandis que le nombre de comptes d'entreprises gérés par Eurostar a augmenté de 40% entre 2019 et 2022, indique le service ferroviaire à grande vitesse qui relie le Royaume-Uni à l'Europe continentale.

Chez Lyria, les résultats sur le premier semestre sont encore en retrait par rapport à 2019, avec environ -18%. « Le début d’année a été très impacté par la vague Omicron et les restrictions de voyager en Europe, explique-t-on en interne. Les résultats depuis mars sont encourageants et la reprise se fait ressentir. Nous sommes confiants pour la rentrée de septembre. »

Pour rappel, Lyria représente 17 A/R quotidiens pour relier Paris et 4 villes suisses majeures : Bâle, Lausanne, Genève et Zurich.

Même constat chez Thalys : « Avec la levée progressive des restrictions, fin janvier/début février, notre offre de transport a augmenté de mois en mois pour retrouver en avril son niveau pré-Covid », remarque un porte-parole de Thalys, soit jusqu'à 20 trains par jour entre Bruxelles et Paris (dans les deux sens) et 15 trains Thalys par jour entre Bruxelles et Amsterdam (dans les deux sens).

Sur les rails de la SNCF, après une période compliquée depuis le Covid, le trafic affaires a bien repris depuis le printemps 2022.

« Actuellement, le trafic pour motif professionnel est en retrait d’environ -10% par rapport à 2019. A noter qu’il était encore à -40% fin 2021/début 2022 », indique un porte-parole de la SNCF.

Si les chiffres n’ont pas encore rattrapé ceux de 2019, les acteurs du ferroviaire en Europe affichent leur optimiste. « Les Français ont envie de voyager en train, à la fois sur leur temps personnel et professionnel », observe la compagnie nationale française.

Une reprise portée par l’essor des mobilités douces

La crise sanitaire, avec le développement du télétravail, a encouragé une baisse des déplacements.

Autre tendance : le recours aux mobilités douces dans les mouvements professionnels, ces moyens de transport jugés plus durables et plus souples, à l’instar du train. Ils ont pour avantage de répondre aux enjeux de la Responsabilité sociétale des entreprises (RSE).

« Une forte proportion de travailleurs a recours au télétravail. C’est pour cette raison que la SNCF a lancé l’abonnement Max Actif.

Celui-ci donne droit à 250 réservations gratuites sur une destination choisie (hors vendredi). Cela correspond à 2 à 3 jours de télétravail par semaine et à une économie de -40% par rapport à l’abonnement Max Actif + (qui lui donne droit à 450 trajets tous les jours).

L’abonnement télétravail connait un véritable engouement, qui croit de mois en mois. Actuellement, il y a environ 7 200 clients détenteur de cet abonnement »
, soulignent les services de la SNCF.

Des offres qui viennent répondre à de nombreuses politiques de voyages d'affaires. Cette année, plus de 20% des entreprises clientes d'Eurostar imposent le train lorsque cette option est viable.

Une étude, menée par INFRAS, a calculé l’empreinte carbone de cinq voyages TGV Lyria entre la France et la Suisse et l’a comparée aux résultats obtenus par quatre autres moyens de transport - bus, voiture à moteur thermique ou électrique et avion - sur ces mêmes trajets.

« L’analyse intègre non seulement le déplacement du véhicule, mais aussi le cycle de vie complet du matériel et de l’infrastructure nécessaire. Selon l’itinéraire analysé, il ressort qu’un voyageur TGV Lyria émet 16 à 20 fois moins de kg CO2 par trajet qu’en avion ou en voiture thermique », fait savoir le service communication de l’entreprise.

RSE : les micro-mobilités pour rendre le déplacement pro plus durable ?

Le bleisure, autre ticket à jouer pour les acteurs du ferroviaire

Autre tendance développée au lendemain de la crise sanitaire : celle du bleisure, contraction de business et loisirs.

« Au cours des deux dernières années, nous avons tous apprécié la flexibilité du télétravail et beaucoup cherchent à protéger le temps supplémentaire pour les loisirs ou la famille que cela permet.

Pour les voyageurs d'affaires réguliers, la possibilité de prolonger les voyages d'affaires pour explorer une nouvelle destination et passer du temps avec des amis et de la famille est une priorité cette année »
, observe François Le Doze pour Eurostar.

Selon une étude menée par cette même compagnie, plus d'un quart des voyageurs d'affaires ressentent le besoin de rattraper le temps perdu pendant la pandémie en prolongeant leurs séjours professionnels, et 86% envisagent cette approche en 2022.

Les données sur les voyages en Eurostar vont dans le même sens : 85% des voyages d'affaires réservés en mai et juin comprennent en moyenne un séjour d'une nuit minimum.

Même observation dans les services de la SNCF : « Près de 45% des encartés Liberté ont voyagé pour motif professionnel et loisir, entre mars 2021 et mars 2022.

Pour cela, SNCF a décidé d’enrichir la carte Liberté avec les bénéfices de la carte Avantage (pour les voyageurs loisirs). Ainsi, les clients profitent des réductions de 30% en 1ère et 2e classe et des tarifs plafonnés en 2e pour leurs déplacements loisirs. »


Les affaires sont sur de bons rails…

Caroline Lelievre Publié par Caroline Lelievre Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Caroline Lelievre
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email


Lu 1479 fois

Tags : train
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus





































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias