TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

60 millions de Consommateurs épingle durement Go Voyages-Opodo

eDreams Odigeo a reçu le "Cactus d'or" de l'année 2020



Souvent attaquée dans les commentaires de nos articles et encore plus sur les réseaux sociaux, l'entreprise espagnole eDreams Odigeo s'est vu décerner le peu flatteur "Cactus d'or". La distinction consacre la société qui a le plus exaspéré ses clients en 2020. Pourquoi une telle récompense ? Voici la réponse du magazine.


Rédigé par La Rédaction le Lundi 4 Janvier 2021

eDreams Odigeo a reçu le "Cactus d'or" de l'année 2020 - Crédit photo : 60 millions de consommateurs
eDreams Odigeo a reçu le "Cactus d'or" de l'année 2020 - Crédit photo : 60 millions de consommateurs
Et voici que la nouvelle année débute de la plus mauvaise des manières pour l'entreprise espagnole eDreams Odigeo.

Alors que 2020 a ressemblé à une avalanche de réclamations à traiter en raison de la pandémie mondiale, pour bon nombre d'acteurs, certains se sont distingués par la difficulté à satisfaire les réclamations de leurs clients.

"60 millions de consommateurs" vient de délivrer le "Cactus d'or" à Go Voyages-Opodo, à savoir l’entreprise qui a le plus exaspéré ses clients en 2020.

Pour récompenser tristement l'entreprise espagnole, le magazine s'est penché sur les quelque 3 000 témoignages qui parviennent chaque mois à la rédaction.

Pourquoi eDreams Odigeo a reçu le cactus d'or ?

Le site Go Voyages-Opodo s'est particulièrement distingué car des centaines de consommateurs "nous demandent chaque semaine comment récupérer l’argent versé pour des voyages qui n’ont pas eu lieu" explique le magazine.

En l'espace d'une année, deux millions de dossiers ont été traités et pour le moment, toujours selon 60 millions de consommateurs, il est encore "difficile à dire" combien de clients sont en attentes.

"Invariablement, eDreams Odigeo rejette la faute sur les compagnies aériennes, accusées de tarder à lui verser les sommes dues. Il se plaint d’être contraint de faire de nombreuses démarches pour récupérer l’argent de ses clients.

Et comme il vend des billets d’avion qui combinent souvent plusieurs vols, il réclame des remboursements auprès de différents transporteurs : certains arrivent, d’autres pas… Un infernal capharnaüm.
"

Pour le magazine, le problème étant que le service client n’a été renforcé que tardivement, mais aussi qu'il est quasiment impossible de joindre un être humain, provocant une exaspération colossale et la constitution de groupes de victimes sur les réseaux sociaux.

Lu 3805 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.






































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • TravelManagerMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance