TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


A-valoir Prod'-Distrib' : chacun chez soi et les sous seront bien gardés…

L'Edito de Jean da LUZ



La grenade est-elle dégoupillée entre Distributeurs et Producteurs ? Les escarmouches au lendemain de la publication de l’Ordonnance sur l'à-valoir ont fait place à un véritable différend qui se creuse de jour en jour. Le texte censé "sauver" l’industrie du voyage ressemble de plus en plus à une bombe à retardement. Reste à savoir qui sautera en premier…


Rédigé par le Jeudi 16 Avril 2020

La pierre d’achoppement c’est la question de la solvabilité et des garanties - DR : DepositPhotos
La pierre d’achoppement c’est la question de la solvabilité et des garanties - DR : DepositPhotos
L’Ordonnance sur l'à-valoir devient une affaire qui fâche.

Normal, il est question de gros sous. Les sous des acomptes, mais aussi des soldes des voyages réglés par les clients, détenus par les agences de voyages pour des voyages qui ne pourront avoir lieu de sitôt.

Et dont on ne sait pas s’ils auront même lieu un jour. En effet, d’ici 18 mois, délai au-delà duquel les clients pourront demander le remboursement, beaucoup de "liquide" aura coulé sous les ponts. Et pas que du liquide…

Bref, l’Ordonnance dont tout le monde revendiquait la paternité, devient peu à peu un véritable bâton merdeux parce qu’elle engendre des dégâts collatéraux imprévus…

Et cela ne va pas s’arranger dans les jours et les semaines à venir.

Pourquoi ? Parce que les Producteurs crucifiés lundi soir par Emmanuel Macron, qui a confirmé l’arrêt des voyages en dehors de l’Europe, savent que c’en est fini de leur saison.

Ils vont ramer, sinon écoper jusqu’en septembre prochain, dans le meilleur des cas. D'autres moins chanceux devront attendre l’année d’après. Un écueil temporel sur lequel certains se fracasseront aussi, inévitablement.

Or, beaucoup de voyagistes ont avancé de l’argent pour régler des prestations. D'autres se sont saignés aux quat’ veines et mis la rate au court-bouillon pour rapatrier leurs clients. Ils y ont laissé de l’énergie et beaucoup d’argent.

Lavons notre linge sale en famille...

Voilà qui permet de mieux contextualiser le dernier courrier de René-Marc Chikli, patron du Seto, adressé aux Réseaux (LIRE).

Côté Réseaux, les arguments ne manquent pas. Ils sont du même acabit. Mais la pierre d’achoppement, c’est la question de la solvabilité et des garanties.

Les agences sont responsables de l’argent des consommateurs. D'ici 18 mois, si elles n’ont pu faire voyager leurs clients, elles seront tenues de rembourser. Il sera difficile alors de réclamer le retour de l’argent aux TO…

En effet, que se passera-t-il en cas de défaillance du voyagiste ? Bien entendu, il y a la garantie APST mais sera-t-elle en mesure de résister à une nouvelle lame de fond près celle de Thomas Cook ?

Il est primordial que les consommateurs, déjà passablement énervés par l’Ordonnance de l’à-valoir, puissent retrouver leur dû. Il y va de l’image et de la réputation de toute une industrie.

Les professionnels doivent et ont intérêt à trouver des compromis pour éviter que les Pouvoirs publics ne finissent par mettre leur nez dans un litige qui doit rester strictement socio-professionnel. Certains réseaux ont avancé des propositions et sont prêts au dialogue.

Alors... Lavons notre linge sale en famille !

Jean Da Luz Publié par Jean Da Luz Directeur de la rédaction - TourMaG.com
Voir tous les articles de Jean Da Luz
  • picto Facebook
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 4767 fois

Notez



1.Posté par Baladi le 18/04/2020 09:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Analyse sèche et acérée comme une lame ! Tout est dit en peu de mots ! Oui des lendemains qui déchantent pour la profession! Sic transit gloria Mundi
baladi

2.Posté par BUKHARI Françoise le 21/04/2020 15:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le problème est simple :
1/ Laisser les agences libres d'opter ou non pour cette fichue ordonnance mi-figue, mi raisin, mais encore faut-il qu'elles n'utilisent pas les acomptes de leurs clients à d'autres fins ... car elles devront peut-être finalement les rembourser !
2/ Nous préférons de loin opter pour le remboursement immédiat de nos clients et hiberner ! Nous savons par expérience que les voyages complexes ne sont jamais faciles à repositionner surtout dans la période que nous traversons (incertitude quant aux infrastructures et aux transporteurs qui vont survivre, offre inférieure à la demande, clients dans une situation précaire ayant besoin de trésorerie, etc ...)
3/ Le problème se trouve au niveau des transporteurs qui retiennent les acomptes et ne veulent pas rembourser les billets non-volés ou les billets des vols qui vont encore s'annuler. Vous avez beau faire pression sur l'IATA, l'association n'en demeure ni plus ni moins qu'une banque et si les compagnies ne passent pas les ordres de remboursement, rien ne se produira. Il faut donc établir la liste des compagnies aériennes qui ne jouent pas le jeu et beaucoup de soucis vont être réglés et les tensions disparaître !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >



Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
AirMaG
CruiseMaG
La Travel Tech
Partez en France
Voyages Responsables
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

AirMaG Brochures en ligne CruiseMaG DMCmag La Travel Tech
Partez en France TourMaG Voyages Responsables Welcome to the travel