TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Afrique de l'Ouest : le Quai d'Orsay met en garde contre le virus Ebola

Uen fièvre hémorragique contagieuse se répand depuis la Guinée



La Guinée et les pays alentours sont touchés par une vague de fièvre hémorragique contagieuse, transmise par le virus Ebola. Mortelle dans près de 9 cas sur 10, elle se transmet à l’homme à partir des animaux sauvages et se propage ensuite dans les populations par transmission interhumaine. Le Quai d'Orsay déconseille aux voyageurs de se déplacer ou de séjourner dans les zones touchées.


Rédigé par La Rédaction le Mercredi 26 Mars 2014

Une fièvre hémorragique contagieuse, transmise par le virus Ebola, est en train de se répandre dans plusieurs pays d'Afrique de l'Ouest.

Elle "a fait son apparition en Guinée forestière, région de Guinée-Conakry, dans les préfectures de Macenta, Guékédou et Kissidougou, et a entraîné des décès", indique le Ministère des Affaires Etrangères dans ses Conseils aux Voyageurs.

Le Quai d'Orsay met en garde les touristes français se rendant en Guinée, mais aussi en Guinée-Bissao, au Sénégal, au Libéria, en Côte d'Ivoire, en Sierra Leone et au Mali.

"Il est déconseillé de se déplacer ou de séjourner dans les zones touchées par la fièvre hémorragique, sauf raison impérative. Le virus se transmet à l’homme à partir des animaux sauvages et se propage ensuite dans les populations par transmission interhumaine.

Les premiers symptômes du virus dans son premier stade se rapprochent d’un état grippal avec des fièvres, douleurs, diarrhées, vomissements. Le virus entre ensuite dans la phase proprement dite de fièvre hémorragique.

La contamination se fait par des contacts directs avec du sang, des sécrétions, des organes ou des liquides biologiques de personnes infectées.

Par mesure de précaution et en cas de séjour en Guinée Conakry, il convient de respecter strictement des règles d’hygiène, et de s’abstenir de consommer de la viande de chasse.
"

Selon l'Organisation Mondiale de la Santé, le virus Ebola est mortel dans près de 90% des cas. "On ne dispose d’aucun traitement ni vaccin, que ce soit pour l’homme ou pour l’animal".

Lu 970 fois
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >






































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • CampingMag
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance