TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone



Air France : A. de Juniac va administrer un remède de cheval à un grand malade...



Comme on s’y attendait, le Pdg d’Air France n’a pas annoncé de suppression d’emplois dans un premier temps, mais tous les accords d’entreprise seront dénoncés et renégociés pour une plus grande productivité. Parallèlement, la compagnie va revoir son réseau moyen courrier et adapter sa flotte en conséquence.


le Jeudi 12 Janvier 2012

Alexandre de Juniac prévoit d’expliquer aujourd’hui vendredi son plan en détail à l’ensemble du personnel au cours d’une web conférence. Il va falloir convaincre... /photo dr
Alexandre de Juniac prévoit d’expliquer aujourd’hui vendredi son plan en détail à l’ensemble du personnel au cours d’une web conférence. Il va falloir convaincre... /photo dr
Alexandre de Juniac, le Pdg d’Air France a dévoilé, hier, au comité d'entreprise son plan à trois ans destiné à renouer avec l’équilibre financier.

Un plan qui, comme prévu, se déroulera en deux étapes : une vaste réduction du budget de fontionnement avant les élections, suivie par une réorganisation structurelle, probablement plus douloureuse pour le personnel, après l’échéance électorale…

La base de travail du nouveau Pdg est simple : Air France va accuser une perte d’exploitation de 700 millions d’euros sur un exercice 2011 raccourci , d’avril à décembre. A ceci s’ajoute un endettement record dépassant les six milliards d’euros.

Sur le plan opérationnel, Air France va donc réduire la voilure avec une augmentation de la capacité offerte réduite à la portion congrue : 5% seulement sur trois ans - une quasi-stabilité de l‘offre.

Le réseau court/moyen courrier devra redevenir rentable en trois ans, « quitte à avoir recours à la sous-traitante dans certains cas ».

Cette initiative aura des conséquences sur la flotte. La compagnie prévoit de revoir le calendrier de livraison d’appareils et d’annuler certaines options de commandes.

Aucune augmentation de salaires en 2012 et 2013

Alors que le plan d’investissements de 2009 à 2011 avait été de 6 milliards d’euros, il sera réduit d’un milliard pour la période 2012 à 2014, soit cinq milliards.

La réduction des coûts impactera également le personnel. Les salariés n’auront aucune augmentation générale de salaires en 2012 et 2013.

Parallèlement, l’embauche sera gelée, les frais généraux réduits et des efforts de productivité seront demandés. Ceci devrait permettre d’économiser un deuxième milliard d’euros.

Ces efforts portant sur l’activité et le personnel permettront ainsi de réduire l’endettement de 6 milliards d’euros à 4,5 milliards.

Mais ce « serrage de ceinture » ne sera pas suffisant. L’objectif du plan est bien « le retour à une profitabilité satisfaisante qui nécessitera une amélioration très importante de la productivité ».

Pour ce faire, le nouveau patron d’Air France n’y va pas par quatre chemins : les accords collectifs de tous les métiers du groupe doivent être remis à plat et renégociés avec les représentants du personnel, afin de retrouver de la compétitivité.

L’objectif est là aussi de gagner un milliard d’euros.

Alexandre de Juniac prévoit d’expliquer aujourd’hui vendredi son plan en détail à l’ensemble du personnel au cours d’une web conférence. Il va falloir convaincre....

Lu 3219 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 30 Septembre 2022 - 09:39 L’espace dernier havre de paix ?






































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias