TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


Air France : Transavia, la grande gagnante des manœuvres de Benjamin Smith ?

La low cost poursuivra sa croissance à deux chiffres en 2019



Alors que la low cost du groupe Air France-KLM a réalisé une année 2018 historique, la direction veut poursuivre son développement en 2019, visant une nouvelle croissance à deux chiffres. Une expansion qui passera par l'achat de nouveaux avions, et donc des accords avec le SNPL.


Rédigé par le Dimanche 24 Février 2019

L’année 2019 devrait être synonyme pour la compagnie low cost de décision sur le renouvellement de sa flotte © Transavia
L’année 2019 devrait être synonyme pour la compagnie low cost de décision sur le renouvellement de sa flotte © Transavia
Petit à petit, Transavia devient la marque forte du groupe Air France-KLM.

La présentation, mercredi 20 février 2019, des résultats annuels du groupe franco-hollandais a, une fois de plus, permis de s’en rendre compte.

En 2018, la filiale low cost a réalisé des chiffres historiques, avec notamment une croissance de 12,2% et un bénéfice net record de 139 millions d’euros, en croissance de 17,8%.

Son résultat d’exploitation est lui aussi en hausse de 21 millions d’euros, à hauteur de 139 millions d’euros.

Pour la seconde année consécutive, la compagnie est donc rentable, avec une marge d’exploitation à 9,1% et un trafic qui s’établit à 15,8 millions de passagers, en hausse de plus de 7% par rapport à 2017.

« Tous les indicateurs de performance sont au vert », résume un communiqué envoyé par la direction, qui revient aussi sur les accords salariaux trouvés avec toutes les catégories de personnels en décembre dernier.

« Transavia France a réalisé une très belle année 2018. Toutes les équipes ont contribué à cette performance au service de nos passagers.

Nous sommes fiers car nous réussissons à allier tarifs abordables, service client de qualité, innovations et performances économiques. En un mot, Transavia montre que le low cost à la française est possible ! »
, résume sa P-DG, Nathalie Stubler.

En 2019 : encore plus loin

Ces excellents résultats poussent la direction du groupe à encourager encore plus sa filiale à bas coûts.

« Transavia doit et va maintenir un développement agressif », a glissé Benjamin Smith en conférence de presse, la semaine dernière.

En 2013, le nouveau P-DG, autrefois numéro 2 d’Air Canada, avait lancé et développé, avec succès, la filiale low cost Air Canada Rouge.

D’après les prévisions d’Air France-KLM, la croissance de Transavia se poursuivra en 2019 au rythme soutenu de 9 à 11%.

La filiale française proposera 9 millions de sièges, soit une offre en hausse de 17% avec l’ouverture de 14 nouvelles routes.

Notamment sur la deuxième base qu’est Nantes qui « se développera fortement avec 2 nouveaux avions basés, permettant d’offrir un million de sièges et une croissance de 70% », précise un communiqué envoyé par Transavia le 20 février.

Et ensuite ?

Alors que cinq nouveaux appareils doivent rejoindre la flotte de la filiale française de Transavia dans l’année à venir, un investissement additionnel devrait permettre de mettre en service quatre autres Boeing 737-800.

Mieux, l’année 2019 devrait être synonyme pour la compagnie low cost de décision sur le renouvellement de sa flotte.

D’après ce que croit savoir Airinsight, cela pourrait passer par la commande, lors du prochain salon du Bourget, d’une centaine de Boeing 737 MAX (MAX 8 et MAX 10) pour des livraisons à partir de 2021.

D’ici un an, la flotte de l’entité française aura par ailleurs rattrapé celle de sa cousine hollandaise et, surtout, approchera toujours plus le plafond de 40 avions, fixé par des accords en 2014 passés entre la direction d’Air France et le SNPL, voulant limiter l’expansion de la low cost.

Comment, alors que le syndicat de pilotes vient d'approuver la proposition salariale faite par la direction pour mettre fin à un conflit social de plusieurs mois, cet accord va-t-il pouvoir évoluer ?

D’après une source interne, il s’agit d’une priorité du P-DG. « Benjamin Smith veut développer Transavia autant que possible : 80, 100, 150 ou 200 avions si le marché le permet.

Tout ce qui s’est passé ces dernières semaines sur Joon, Hop, et les accords salariaux avec le SNPL sont une manière pour Ben Smith de lâcher du lest pour pouvoir, dans le futur, faire ce qu’il veut de Transavia »
, nous résume-t-on.

Pierre Georges Publié par Pierre Georges Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Pierre Georges
  • picto Instagram
  • picto Twitter
  • picto email

Lu 13980 fois

Notez



1.Posté par Lecalot le 25/02/2019 10:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bien évidemment c'est le but des accords sociaux passés à AF. Développer le Low Cost avec Transavia en Moyens Courriers Europe/méditerranée et développer un outil Low Cost Long Courrier par rachat et regroupement de Low Cost LC existantes en France et Union Européenne et en GBI autour de Virgin. MICHEL

2.Posté par GROUPIE le 25/02/2019 11:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ENFIN !!! Il était temps

3.Posté par jean pierre le 25/02/2019 11:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il serait pas mal que cette cie filiale air france/transavia dans son développement futur achète des airbus a320 au lieu d'acheter du matériel américain boing!!!!au moins celà ferait travailler nos usines!!!!

4.Posté par Arnaud le 25/02/2019 13:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Jean Pierre, les BOING comme vous dites ont 40% des composants qui viennent d'Europe !!!

5.Posté par Jeff le 25/02/2019 13:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Boeing est l'autre grand gagnant de cette stratégie...Avec un Transavia en forte croissance doté d'une flotte de B737, et KLM dont la flotte est également Boeing, on voit mal comment AF pourra rester avec ses Airbus A320 en cas de renouvellement de flotte.
Tous les grands groupes européens ont uniformisé leur flotte moyen courrier: 100% Airbus A320 pour toutes les filiales de Lufthansa et de British Airways-Iberia.

6.Posté par jean pierre le 25/02/2019 14:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
oui mais lorsque l'on représente la France ou la Hollande il serait souhaitable d'avoir des avions made in Europe comme airbus,méme si des composants des boeing sont fabriqués en europe à 40 %? et faire comme lufthansa et british airways-iberia qui ont des A320,là aussi nous pouvons nous comparer avec 2 grands pays et pas les petits pays bas!!!

7.Posté par Eric le 25/02/2019 20:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Changer le nom de Transavia en Air Trans !

Le choix des Avions Boeing ou Airbus doit s envisager sur un plan economique (formation, maintenance, coût sur le plan opérationnel) et non politique.
Une flotte de B737 et A320 chez Transavia serait une erreur.

8.Posté par MD80 le 25/02/2019 21:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est malheureux à dire mais le B737 est le meilleur choix pour transavia. Plus de sièges et plus de volume dans les soutes qu'un A320... car contrairement à Easy Jet qui a privilégié Airbus, la grande majorité des lignes de Transavia au départ d'Orly sont pour le Maghreb et le Moyen Orient (Liban et Israel), destinations connues pour le nombre (et le poids) phénoménal de bagages.

9.Posté par Pancho le 25/02/2019 23:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Balivernes. British Airways n'utilise presque pas d'Airbus. Ils sont des clients de Boeing depuis toujours. Leur soeur Iberia en effet est presque exclusivement Airbus.
La Lufthansa a pas ne flotte panachée.
Cette histoire d'uniformité de ka flotte c'est du passé. Il faut presque adapter des avions soécifiqhes pour chaque destination.
Dans le monde la majorité des low-costs utilisent le Boeing 737

10.Posté par jean pierre le 26/02/2019 09:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ce n'est pas parce que dans le monde on utilise des boeing 737 en low coasts que nous sommes obligé de faire pareil et ne pas utiliser l'airbus 320 neo avion européen,je suis sur que les toulousains et les hambourgeois préféreraient que la compagnie transavia ne fasse pas venir ses avions de seatle,il est vrai que transavia était hollandaise en premier et que le parc d'avion transavia est plus hollandais que français,mais les 2 pays indiqués sont européens alors un peu d'effort

11.Posté par eurofans le 26/02/2019 09:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et la low cost long courrier c est pour quand?

12.Posté par Jetword le 26/02/2019 11:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En réponse a Pancho : Bonjour.

Renseignez vous quant à la quantité d Airbus chez BA.
1 A318
42 A319
74 A320
19 A321
12 A380
En attente : 18 A350-1000 + 18 en option.
Cordialement.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Hotel&LodgePRO.biz
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hotel&LodgePRO, Le trait d'union entre hôtelier et fournisseurs.

TourMaG.com DMCmag.com Hotel&LodgePRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips