TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Air France : la Cour d'appel de Paris confirme le caractère déloyal des pratiques de Travel Planet

Dans un arrêt publié le 16 septembre 2020



C'est la sixième décision à ce jour dans l'affaire qui oppose Travel Planet à Air France et, une nouvelle fois, elle a été rendue en faveur de la compagnie tricolore.


Rédigé par le Vendredi 25 Septembre 2020

La compagnie reprochait à l'agence spécialisée dans le tourisme d'affaires de ne pas respecter les règles IATA qui réservent la maîtrise du prix du billet d'avion à la compagnie aérienne - DR : Air France
La compagnie reprochait à l'agence spécialisée dans le tourisme d'affaires de ne pas respecter les règles IATA qui réservent la maîtrise du prix du billet d'avion à la compagnie aérienne - DR : Air France
La Cour d’appel de Paris a confirmé le 16 septembre 2020, la décision du Tribunal de Commerce de Lille dans toutes ses dispositions, dans l'affaire qui oppose Air France à Travel Planet.

La compagnie reprochait à l'agence spécialisée dans le tourisme d'affaires de ne pas respecter les règles IATA qui réservent la maîtrise du prix du billet d'avion à la compagnie aérienne.

Le 20 mai 2018, Air France avait notifié à Travel Planet France la révocation pour faute du mandat, à effet au 31 juillet 2018.

Pour rappel, le Tribunal de Commerce de Lille avait condamné, le 16 octobre 2018, Travel Planet au paiement de 100 000 € à titre de dommages et intérêts en faveur d’Air France.

Travel Planet avait alors interjeté appel à l’encontre de cette décision.

Dossier est en cours de traitement par les services de l’autorité de la concurrence

La Cour d’appel de Paris précise : « force est de constater que le processus de réservation et de facturation invoqué par le SARL Travel Planet France à l'appui de son appel caractérise une pratique suivant laquelle l'agent de voyages modifie à sa guise, pour des raisons commerciales qui n'appartiennent qu'à lui, le prix des billets de transport de la compagnie aérienne.

Or, une telle pratique contrevient manifestement aux principes déjà mentionnés rendus obligatoires par la réglementation IATA et que la SA Air France lui oppose à bon droit.

Ce manquement délibéré à la règle de l'intangibilité du prix du billet caractérise un grave manquement de le SARL Travel Planet France à ses obligations contractuelles à l'égard de la SA Air France.

La résiliation prononcée par la SA Air France est donc fondée sur de justes motifs et se trouve dénuée d'abus.
»

Contacté par nos soins, Tristan Dessain-Gelinet, CEO de Travel Planet, ne baisse pas la garde pour autant : "ce que dit la Cour d'appel c'est que même si un contrat est déséquilibré, nous devons respecter ce contrat. Dont acte.

Mais il y a un autre sujet de fond derrière cette décision qui est : est-on mandataire de la compagnie ou non ? Il est clairement établi que nous ne sommes pas mandataires de la compagnie aérienne...
".

Or en ce point aussi, l’arrêt de la Cour d'appel confirme le jugement du Tribunal de Lille concernant le statut mandataire.

Ce qu'attend désormais le patron de Travel Planet, qui réalise 40% de son chiffre d'affaires au Royaume-Uni, c'est la décision de l'Autorité de la concurrence, saisie il y a un an et demi. "Nous avons eu une audience en juillet et nous attendons dans les semaines à venir une décision".

La décision de la Cour d'appel de Paris est "la sixième décision rendue à ce jour dans cette affaire, et toutes ont été rendues en faveur d’Air France", nous précise de son côté la compagnie.


Céline Eymery Publié par Céline Eymery Rédactrice en Chef - TourMaG.com
Voir tous les articles de Céline Eymery
  • picto Facebook
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 7190 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par Millithiba le 28/09/2020 10:10
Question vraiment très complexe... Et qui en soulève bien d'autres :

1)Y a t'il un caractère déloyal de la part des compagnies à squizzer les partenaires que sont les agences de voyages en proposant des tarifs bien inférieurs en direct sur internet ? ( Dans n'importe quel autre type de vente, un grossiste n'est pas censé vendre en direct ses produits au consommateur final, sous peine de se voir lâché par ses revendeurs ) .

2) Pourquoi les agences de voyages sont-elles dans l'obligation de mentionner avec précision le montant exact des frais de dossier qu'elles appliquent alors même que dans aucun autre type de point de vente ( jardinerie, grande surface par exemple,...) la marge dudit point de vente n'est affichée ?
Même le consommateur trouverait étonnant de se retrouver avec un double affichage lorsqu'il achète ses carottes chez Leclerc :. prix d'achat / prix de vente.
Pourtant depuis la mise en place des frais de service c'est ce qu'on impose légalement aux agences de voyages : dévoiler le montant de leur marge.

Voilà voilà... maintenant posez-vous la bonne question de savoir pourquoi à un moment donné certaines agences en arrivent à essayer de contourner des règles qui vont systématiquement en faveur des compagnies aériennes et qui sont à la limite de la concurrence déloyale.
Les agences de voyage sont les p**** des compagnies , cela fait des années que je le dis et ce n'est pas près de changer.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.






























  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • CampingMag
  • Partez en France
  • Partez en France
  • Ditex