TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Avec ses "bulles vertes", Millésime Privé passe en mode slow tourisme

S'imprégner de l'histoire d'un territoire grâce à la mobilité douce



Déjà en phase de test l'an dernier, les "bulles vertes" co-conçues par l'agence réceptive Millésime Privé et GreenSpot, spécialisée dans les infrastructures et solutions de recharge pour véhicules électriques, vont se multiplier cet été en Aquitaine. Cinq nouveaux projets verront le jour d'ici le début du mois de juillet. Mais qu'est-ce qu'une bulle verte ? Frédéric Nau, le fondateur du concept, également patron de Millésime Privé, nous explique tout sur cette nouvelle expérience de tourisme slow, durable et apprenant.


Rédigé par le Mardi 8 Juin 2021

L'écostation se compose d'un espace de détente, de bornes de recharge accélérée pour véhicule électrique, de rangements pour le matériel et d'une borne d'informations sur le parcours - DR : La Bulle Verte
L'écostation se compose d'un espace de détente, de bornes de recharge accélérée pour véhicule électrique, de rangements pour le matériel et d'une borne d'informations sur le parcours - DR : La Bulle Verte
Convaincu que le tourisme de demain rimera avec durable, découverte, rencontres ou encore "slow", Frédéric Nau, le fondateur de l'agence réceptive Millésime Privé s'est associé à Olivier Pelisse, le président-fondateur de GreenSpot, qui intervient sur les infrastructures et solutions de recharge pour véhicules électriques, pour développer le concept de "Bulle Verte".

Conçue comme une éco-station de services, chaque bulle verte propose un ou plusieurs itinéraires à la découverte d'un site touristique, d'un territoire, d'une commune ou encore d'un domaine viticole.

Les visiteurs suivent un parcours comprenant des points d’intérêts, en se déplaçant à l'aide de moyens de transport "décarbonés" : vélo électrique, trottinette électrique tout-terrain, vélo cargo, véhicule électrique de type méhari, etc. "On peut même imaginer une bulle verte à pied, pour une randonnée pédestre en montagne par exemple, précise Frédéric Nau.

Ces bulles vertes permettent aux visiteurs de s'immerger complètement autour d'un lieu par des circuits découverte créés sur-mesure autour de l'histoire de ce site d'accueil. Cela va permettre de mettre en avant et de faire découvrir son histoire, mais aussi son environnement, son patrimoine, ses produits, poursuit-il.

Notre objectif est de créer avec ces bulles vertes, un tourisme de sens, un tourisme apprenant pour que, lorsque le visiteur termine son tour, il comprenne mieux le vin qu'il va déguster, le produit qu'il va goûter, et qu'il s'imprègne du lieu qu'il visite".

La bulle verte, un concept sur-mesure

Avant son départ, le visiteur se rend sur le lieu de visite, où il se voit remettre son véhicule électrique, ses équipements et va flasher un QR Code sur son smartphone pour découvrir son itinéraire.

Une application dédiée va ensuite le guider tout au long de son parcours, en fonction des points d'intérêts, avec un contenu texte, photo, audio, vidéo, etc.

Après la balade, il revient à l'écostation, qui se compose d'un espace de détente, de bornes de recharge accélérée pour véhicule électrique, de rangements pour le matériel et d'une borne d'informations sur le parcours.

Il peut aussi choisir de poursuivre la découverte, avec une visite du domaine viticole, une dégustation de produits locaux, un atelier autour du vin ou encore un pique-nique.

La force de ces bulles vertes, c'est qu'elles peuvent s'adapter dans de nombreux sites. "Il s'agit d'un concept sur-mesure, chaque expérience est bâtie avec le site d'accueil, en fonction de l'identité du lieu. Nous faisons "avec et pour", et pas "à la place de".

Nous n'arrivons pas avec une solution déjà toute faite, nous étudions la topographie, la forme de tourisme souhaitée, et puis nous définissons les différents points d'intérêt. Le but étant d'impliquer au maximum les acteurs locaux, des producteurs aux loueurs de vélos, en passant par les sites touristiques
", ajoute Frédéric Nau.

Cinq nouvelles bulles vertes mises en service dès cet été

Frédéric Nau est le fondateur de Millésime Privé et de La Bulle Verte, l'Exploration Tranquille - DR
Frédéric Nau est le fondateur de Millésime Privé et de La Bulle Verte, l'Exploration Tranquille - DR
Entre le 15 juin et le 5 juillet, cinq nouvelles bulles vertes seront lancées dans la région bordelaise : 4 dans des domaines viticoles, la 5e au Cap-Ferret, au lieu-dit "La Vigne" pour découvrir la presqu'île du Cap avec des trottinettes électriques tout-terrain.

Si les expériences mises en place dans des domaines viticoles peuvent être proposées à l'année, celle au Cap-Ferret sera accessible uniquement cet été (jusqu'à fin septembre), avec différents itinéraires : lever de soleil et plage ; nature dans les Landes ; tradition ostréicole.

"Dans la mesure où nous exploitons cette expérience en direct, nous allons tester un nouveau modèle économique, où nous allons démontrer que l'on peut en faire une activité rentable et saisonnière pour des acteurs locaux, pour au-delà imaginer créer une bulle verte pour les quatre saisons, avec des supports de mobilité différents. Je pense notamment à la montagne, explique son co-fondateur.

Pour 2022, nous avons déjà une quinzaine de dossiers ouverts, que nous commencerons à préparer à partir de septembre pour une mise en service à partir du premier trimestre 2022, à Bordeaux, Cognac, en Occitanie, dans les Alpes".

Car si le projet a démarré en Aquitaine, il a vocation à se développer au niveau national, avec même des premiers échanges pour l'île de La Réunion !

Pour cela, la Bulle Verte a intégré cette année trois accélérateurs de start-up : le Village by CA Aquitaine du Crédit Agricole à Bordeaux, l'Open Tourisme Lab d'Occitanie à Nîmes et l'Alpes Tourisme Lab porté par la région Auvergne-Rhône-Alpes et le Cluster Montagne.

"Pour ce dernier, nous avons fait partie des sept start-up retenues pour essayer d'imaginer de nouvelles formes de tourisme pour la montagne, pour accompagner le changement climatique et proposer des solutions pour les quatre saisons.

Nous avons déjà un certain nombre de contacts avec des stations dans les Alpes, qui sont intéressées par cette forme de tourisme qui permet aussi d'attirer une clientèle de proximité pour des courts séjours ou des week-ends
", ajoute Frédéric Nau.

Contribuer à une meilleure répartition des flux touristiques

Pour le site pilote - les Vignobles Raguenot au Château des Tourtes, en plein cœur du vignoble de Blaye - le concept de Bulle Verte lui a permis d'attirer une nouvelle clientèle.

"Ces personnes ont été attirées plutôt par l'expérience, mais le circuit étant construit autour de l'histoire de la propriété, en parallèle, ils ont continué par une visite des installations, une dégustation et 100% des gens qui sont venus tester la Bulle Verte ont acheté du vin, commente le co-fondateur.

On voit bien que le concept est inclusif, qu'il permet d'augmenter le panier moyen et d'apporter des revenus complémentaires pour le domaine". En effet, 100% des revenus générés par les visites reviennent au site d'accueil, qui gère son offre seul, pour le moment.

Les associés de la Bulle Verte se rémunèrent sur l'installation de départ, la redevance annuelle de l'utilisation de la marque, la mise à disposition d'outils dont l'application dédiée, et peuvent proposer des prestations de services complémentaires avec un prestataire externe pour la maintenance préventive des supports de mobilité.

Autre atout pour les territoires, notamment les communes ou les communautés de communes : la Bulle Verte peut permettre une meilleure répartition des flux touristiques. "Prenez l'exemple de Saint-Emilion. En été, il est impossible de s'y garer.

Mais un visiteur qui ferait l'expérience d'une bulle verte située à quelques kilomètres du village, sur un domaine viticole et se rendrait à vélo dans Saint-Emilion vivrait une expérience bien différente
", illustre Frédéric Nau.

Avec leur concept, les deux co-fondateurs entendent bien faire de la bulle verte est une marque repère, synonyme de slow tourisme, de tourisme d'expérience et de découverte, mais aussi de tourisme rassurant, une réponse au Covid, avec balade au grand air, en famille.

Pour pourquoi pas, à terme, proposer des road trips 100% décarbonés, de bulle verte en bulle verte...

Anaïs Borios Publié par Anaïs Borios Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Anaïs Borios
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 2410 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus







QUARTIER LIBRE
vous offre

































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • TourMaG Travel Media Group
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • TravelManagerMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias