TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



Birmanie : une « pépite » du tourisme asiatique pour Asia

voyage d’études Asia



La Birmanie est probablement la destination la plus méconnue d’Asie du Sud-Est. Elle traîne une réputation sulfureuse due à son régime militaire musclé et aux droits de l’homme allègrement foulés aux pieds par la junte militaire et son trium virat qui dirige le pays de main de fer. Pourtant, on aurait tort de s’arrêter à cette première impression, comme ont pu constater les professionnels qui participaient à un voyage d'études organisé par Asia. Interview de Franck Oukil, délégué commercial Sud Est et Béatrice Baconnais, managing director de Diethelm Travel et réceptif d’Asia à Rangoon.


Rédigé par Propos recueillis par Jean DA LUZ à Rangoon le Mardi 15 Mai 2007

Franck Oukil, délégué commercial Sud Est et Béatrice Baconnais, managing director de Diethelm Travel et réceptif d’Asia à Rangoon
Franck Oukil, délégué commercial Sud Est et Béatrice Baconnais, managing director de Diethelm Travel et réceptif d’Asia à Rangoon
TourMaG.com – Quel est le « plus » de la Birmanie par rapport à d’autres destinations en Asie du Sud-Est ?

Béatrice Baconnais & Franck Oukil :
« C’est incontestablement un des derniers pays d’Asie qui n’a pas encore été « découvert ». C’est une destination qui propose une extrême variété. Elle a tout pour elle, pourrait-on dire, sauf les touristes (*) : Rangoon et son quartier colonial, le côté culturel avec Bagan et ses milliers de temples ; les quartiers lacustres du lac Inle avec ses ethnies et même le balnéaire avec Ngapali.

Le tout avec une trame de fond religieuse et bouddhiste omniprésente. La Birmanie est une véritable synthèse par rapport à d’autres pays enclavés d’Asie du Sud, dont elle a tous les atouts. On peut dire aussi qu’elle est une destination en soi, par rapport au Cambodge, par exemple.
On peut y ajouter une authenticité qu’on ne retrouve plus guère ailleurs. Une authenticité que recherchent de plus en plus les touristes à la recherche de nouveaux horizons… »


T.M.com – Il n’y a aujourd’hui aucun vol direct pour Rangoon mais seulement des via Bankok, Doha, Singapoure, etc. Pensez-vous que cela nuit à l’essor de la destination ?

B.B & F.O.
: « Ce n’est pas le transport aujourd’hui qui pénalise la destination. Si le développement touristique se confirme nous pensons que les transporteurs répondront. La Birmanie est relativement bien desservie et le réseau est important via d’autres hubs.

Par ailleurs, au niveau des vols domestiques nous disposons actuellement de 3 compagnies intérieures (Yangon Airways, Air Mandalay, Bagan Air) fiables avec des appareils français ou européens (ATR) offrant capacité, sécurité et fiabilité technique.

Au niveau des groupes on n’a pas à s’en plaindre : les avions décollent et atterrissent à l’heure et les équipages sont expérimentés. Il existe même 1 vol Inley/Napali quotidien en haute saison. On peut dire par conséquent que le maillage aérien domestique est suffisant et que ça marche… »


T.M.com – Cela permet-il de pallier le réseau routier qui laisse à désirer ?

B.B & F.O.
: « En effet, le réseau routier est moyen mais la plupart des liaisons aériennes qui affichent des tarifs corrects, sont là pour y remédier.

Cela donne des vols de très courte durée (1/2 heure de moyenne) entre les points d’intérêt touristique qui peuvent faire économiser parfois plusieurs dizaines d’heures de voiture à nos clients.

L’autre variante est envisageable avec le bateau. On peut imaginer des transferts Pagan/Mandalay en bateau, ce qui permet de mieux découvrir la destination avec une croisière de 2 jours et une nuit, par exemple. »


T.M.com – Quel est votre avis sur le parc hôtelier. Le jugez-vous suffisant et d’un bon niveau ?

B.B & F.O.
: i[« Au niveau de la capacité, il est vrai qu’il nous faudrait un peu plus d’hôtels en haute saison. Il faut juste prendre ses précautions et ne pas s’y prendre au dernier moment pour réserver.

(cliquer pour agrandir) L'équipe du voyage de formation Asia, liste en dessous
(cliquer pour agrandir) L'équipe du voyage de formation Asia, liste en dessous
Malgré l’absence de grandes chaînes, ce que l’on peut dire en ce qui nous concerne c’est que nos circuits « Tentations »]i (Cf brochuresenligne.com) sont dotés d’une bonne hôtellerie au dessus de la moyenne pour un prix correct.

Qualitativement, on peut trouver en Birmanie des hôtels de charme qui n’ont rien à envier à ceux de Bali. Dans tous les cas on est loin ici des hôtels chinois à 2 étoiles.
A ce potentiel il faut ajouter la qualité de service, naturelle, grâce à la gentillesse de la population et à son sens de l’accueil. »


T.M.com – La Birmanie est-elle davantage une destination Groupes ou individuelle ?

B.B & F.O.
: « Cela marche très bien en groupes. En individuel cela se développe aussi mais ça pourrait être davantage exploité au niveau des niches : lunes de miel, trekking…

Peut-être ne l’avons nous pas suffisamment mise en avant en tant que destination à part entière, segment où elle pourrait trouver sa place en la positionnant comme un produit balnéaire tel Les Maldives… »


T.M.com – A qui faut-il vendre cette destination et comment la présenter ?

B.B & F.O.
: « La Birmanie est en mesure d’accueillir les touristes sans rien avoir à envier à ses voisins : richesse, diversité, aspect cultuel…
C’est incontestablement une destination pour des clients qui ont déjà voyagé en Asie. Il faut la vendre aux « découvreurs » et à ceux qui sont en quête d’authenticité d’accueil, de naturel et de gentillesse.

Nous sommes ici encore dans la « fraîcheur » tout en ayant un niveau de prestations correctes. La Birmanie comblera les voyageurs qui veulent poursuivre leur découverte du continent asiatique car il y a incontestablement un coté exclusif dans cette destination. »


T.M.com – Que dire aux clients qui s’inquiètent de l’image de ce pays dirigé par une dictature militaire et peu respectueux des droits de l’homme ?

B.B & F.O.
: « C’est un pays qui a un régime difficile mais on se rend compte, une fois sur place, que ce n’est pas un pays fermé. On ne trouve pas d’hommes armées aux 4 coins de la rue et on n’y est pas surveillé comme cela peut être le cas pour d’autres destinations…

Ensuite, c’est une question de choix : soit on boycotte le pays au risque de le marginaliser et de le voir se replier sur lui-même, ou alors on décide de venir et de faire en sorte que, peu à peu, l’argent du tourisme irrigue et améliore le niveau de vie de la population.

C’est l’option que nous avons choisie, sachant qu’aujourd’hui beaucoup de Birmans vivent déjà directe ou indirectement du tourisme. Nous pensons que ce pays a un énorme potentiel touristique et qu’il est en mesure de se positioner dans le peloton de tête des destinations touristiques d’Asie du Sud-Est. »


(en pièce attachée, les statistiques de fréquentation du réceptif Diethelm Travel)

(*) photo : l'équipe du voyage de formation Asia : Christelle Laurens (Asia Marseille), Béatrice Gomes (Th. Cook Marseille), Isabelle Liagre (Asia Lyon), Eva Slimani (Groupes), Laurianne Roure (Prod), Hélène Lebrec (Technique), Frank Oukil (Commercial Sud Est), Liess Guerni (Resa), Frédéric Vétu (Aérien) et Mwe Mwe, guide Diethelm Travel

Béatrice Gomes : un lieu où tout est calme et sérénité...

Birmanie : une « pépite » du tourisme asiatique pour Asia
Béatrice Gomes, agent de comptoir chez Thomas Cook Voyages, Marseille, était du voyage. Nous lui avons demandé ses impressions à propos de la Birmanie, pays qu’elle visitait pour la première fois.

« J’imaginais la Birmanie comme un régime repressif, totalitaire, un peu comme la Corée du Nord. En tant que visiteur, j’ai eu exactement l’impression contraire. J’ai été agréablement surprise car j’ai découvert une destination avec un art et une douceur de vivre remarquables. Calme et sérénité, ce sont pour moi les maîtres mots qui caractérisent le mieux le pays. A aucun moment on ne se sent agressé même à Rangoon, aux heures de pointe. Il y a aussi beaucoup de respect et de curiosité polie de la population à l’égard des touristes.

La Birmanie, je ne l’ai vendue qu’une fois en agence. Ce n’est pas une destination qu’on nous demande car les clients ont une apréhension. A nous de la proposer et de faire en sorte de les convaincre.

Désormais, lorsqu’on me demandera l’Asie du Sud Est, je proposerais aussi la Birmanie, destination à la fois culturelle, cultuelle et balnéaire, puisqu’on peut achever un séjour par une nuit à Ngapali.
Je suis persuadée qu’on peut aussi vendre le pays à des personnes qui recherchent un véritable dépaysement voire un choc culturel. Par exemple à des clients qui ont déjà fait le Vietnam et le Cambodge et qui sont à la recherche d’authenticité, de nouvelles sensations et de découverte. »

La destination progresse de 10 à 15% par an

Olivier Chiffert, directeur de la production d'Asia, rappelle que la Birmanie a accueilli 13 400 visiteurs français en 2004. En 2006, ce chiffre s'élèevait à 16 000, dont 4000 commercialisés par les TO adhérents du CETO.
En ce qui concerne Asia, la destination a représenté 950 Pax en 2006 et devrait connaître une progression de 32% cette année. Les circuits "Tentations" représentent 60% des ventes contre 30% pour les individuels et 10% pour les groupes ponctuels.
"Le marché français, ajoute-t-il, est en pourcentage l'un des plus importants sur la destination..."

Lu 21865 fois

Tags : amadeus
Notez



1.Posté par Charlotte - OT Oman le 15/05/2007 14:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La Birmanie est un destination EXCEPTIONNELLE que j'ai eu la chance de découvrir cet hiver. C'est un pays incontournable pour les amateurs de sentiers battus (même si plusieurs régions sont encore interdites aux touristes. Personnellement je conseille le trek de 3 jours entre Kalaw et Inlé, mon meilleur moment !) et en se renseignant un minimum, on se rend compte qu'il n'y a pas de quoi avoir peur.
Quand on connaît la situation politique et une fois sur place, on donnerait tout ce qu'on a aux personnes que l'on rencontre tellement leur joie de vivre et leur curiosité est touchante...
Jamais de ma (courte!) vie je n'ai été aussi bouleversée par un peuple et déchirée de le quitter, même à mon retour de mon séjour de 8 mois en Chine !
Un voyage marquant.

Charlotte
ps: à conseiller aux clients : emmener un maximum de stylos, cahiers, shampooings pour les enfants...

2.Posté par Frederic le 15/05/2007 16:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
Je trouve votre article absolument monstrueux. Que vous accordiez tant de place a un pays aussi beau qu'il soit mais si répressif m'étonne et m'interpelle.
Vous semblez vous libérer du fléau en mentionnant le régime répressif en quelques lignes au début de l'article.. Mais votre attitude est renforcée par Charlotte qui a l'horrible courage de nous dire qu'en fait la junte est bien car il n'y a pas de grandes chaînes de tourisme ou d'hôtels. C'est pousser le l'égoïsme au niveau le plus ignoble.
Avez vous oublier Aung San Suu Kyi élue et arrêtée depuis. Son courage vient d'être salue par Gordon Brown, futur Premier Ministre de la Grande Bretagne dans son dernier livre "Courage" ou il parle de 8 personnes dans le monde qui ont tout abandonne pour ne pas trahir un principe. Aun San Suu Kyi a refuse de rentrer en Grande Bretagne pour voir une dernière fois son mari mourant car elle savait qu'une fois partie du pays elle ne pourrait pas y rentrer....
Et vous invitez les gens a aller la-bas.....Ne dites pas un jour comme certains l'ont fait après la deuxième guerre mondiale "oh on ne savait pas!!"
Toutes les organisations des droits de L'homme (je croyais que la France était le le phare en la matière) conseillent de ne pas y aller.
Vous trouverez aussi aujourd'hui dans The Guardian un article sur la Birmanie. Les villageois sont déplacés ou simplement tues parce qu'ils vivent dans des régions riches en ressources naturelles. Clickez sur World News . Vous y trouverez aussi les sites des organisations qui luttent pour créer une démocratie.
Alors avant de vous décidez lisez bien et rappelez vous qu'aller en Birmanie et apporter des crayons et shampoings ne font que maintenir ces pauvres gens dans un état de misère impose par une junte militaire.
Il y a de nombreux sites. Si vous tapez Aun San Suu Kyi , elle a un site . Vous pouvez aussi vous informer sur www. burmacampaign.org.uk
Que la France a change depuis que je l'ai quitte et pas pour le meilleur.
Frédéric, Un français d'angleterre.

PS: en ces temps ou la censure ou l'auto censure est de rigueur, j'espère que vous me publierez.

3.Posté par Rédaction le 15/05/2007 17:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour !
Je reviens de plusieurs jours de séjour en Birmanie et je confirme tout ce qui est avancé par les pros. Bien entendu, je n'ignore pas la situation politique ni celle des droits de l'homme. Mais je ne partage pas du tout votre avis : boycotter la destination c'est enfoncer un peu plus les Birmans dans le désespoir et la misère. Aujourd'hui, de plus en plus d'entre eux vivent du tourisme et tant pis si les dirigeants actuels en profitent également. Pour votre information, la donne politique est en train de changer et beaucoup d'observateurs dans le pays estiment que ce dernier est à un tournant. Aidons les Birmans à le négocier de notre mieux, ils n'y trouveront que des avantages.
Cordialement

4.Posté par Carole le 15/05/2007 18:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon email pour renforcer les propos de Frédéric sur la Birmanie et le tourisme. Je ne prone pas le boycott mais je trouve que les témoignages parlant des avantages du tourisme pour le peuple birman opprimé et absolument pas libre sont navrants, naifs et prouvent votre manque de connaissance et d'information sur le pays. surtout quand vous dites que la population est si chaleureuse et qu'on ne voit pas de soldats. Je souhaite juste vous rappelez que la PEUR EST DEVENUE UNE HABITUDE DANS CE PAYS DEPUIS PLUS DE 40 ANS. donc la junte n'a pas besoin de mettre des soldats partour. Il y a aussi le réseau d'information. tout est quadrillé et la population le sait. Je ne dramatise pas, loin de là. Si vous voulez voyager et être utile à la Birmanie et à son peuple, soyez informé avant de partir et ainsi ouvrir les yeux sur ce beau décor que la junte a créée consciemment pour s'enrichir et se légitimiser. En tout cas, cela marche parfaitement. Aller sur le site web d'INFO BIRMANIE

5.Posté par Carole le 15/05/2007 18:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je continue... je disais donc qu'INFO BIRMANIE a un site web ou vous pouvez trouver des rapports et infos accessibles sur la situation birmane pour si vous choisissez d'y aller au moins LISER UNE PEU POUR ETRE UN TOURISTE RESPONSABLE, CONSCIENT ET ECLAIRE. mais sachez tout de meme que 100% de votre argent ira a la junte.

Carole
www.info-birmanie.org

6.Posté par Rédaction le 15/05/2007 18:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Carole !

Si vous ne pronez pas le boycott c'est que vous êtes d'accord que la meilleure façon d'aider le peuple birman est d'y aller. TourMaG.com est un site qui s'adresse aux pros, nous ne faisons pas de politique. Cela ne nous empêche pas de connaître la situation dans le pays, c'est d'ailleurs comme ça que commence l'introduction de l'article : faudrait que vous lisiez avant de critiquer : "...son régime militaire musclé et aux droits de l'homme allègrement foulés aux pieds par la junte militaire et son trium virat qui dirige le pays de main de fer."
Merci quand même de votre témoignage, mais je ne crois pas que la plupart de ceux qui partent en voyage en Birmanie ignorent la situation sur place.
Cordialement

7.Posté par frederic le 15/05/2007 19:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
Et merci d'avoir publie mon e-mail.
Le site Anglais m'a donne le nom du site Français qui a été nomme par Carole.
S'il vous plaît allez sur le site avant de prendre une décision sur un éventuel voyage la-bas
Il est www.info-birmanie.org

8.Posté par laurence le 18/05/2007 14:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour avoir lu fin 2006 un article dans Courrier International ,annonçant la fin de ce régime proche, mais pas forcément en douceur ! je ne propose pas la destination,actuellement, justement, pour que les candidats au voyage mal informés ( si bien sûr ! c'est bien souvent nous qui attirons l'attention sur la situation politique de certains pays !), ne se retrouvent pas , soit face à une annulation de leur départ, pour cause de troubles, soit à vivre une situation trouble...et nous,face à nos responsabilités ! ....Revenons au problème su Sri Lanka où seule la France aurait une attitude de "retrait", ! tout à fait dernièrement, il y a eu des évènements à l'aéroport et des soucis sur des départs de vols Emirates, si je ne me trompe pas ?

9.Posté par Morlanne Françoise le 01/06/2007 22:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si l'on devait voyager que dans les pays politiquement corrects nous aurions beaucoup de mal à nous déplacer . Alors que ceux qui ont envie d'ailleurs ne se limitent pas au gouvernement. Pensons plus aux gens merveilleux de ce pays lumineux - partageons et mélangeons nos cultures et notre spiritualité -
Cette aventure là est essentielle . La Birmanie est un des pays d'Asie touché par la grâce - une référence pour moi tant sur le plan culturel qu'humain. Avis aux amateurs ou aux initiés !!



PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hôtel&Lodge PRO, Le Hub des pros de l'hébergement.

TourMaG.com DMCmag.com Hôtel&Lodge PRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips