TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Clément Mousset (CFC) : "J'aimerais que le gigantisme, pour un temps, se mette en pause..."

L'interview de Clément Mousset, co-fondateur de la Compagnie française de Croisières



Alors que la croisière en France est toujours en cale sèche et que les commandes de navires vont augmenter de 40% d'ici 2027, comment le secteur gère-t-il cette contradiction ? La taille des navires en cours de construction rend-elle obsolète ce produit dans l'esprit des consommateurs ? Les impressions d'un expert du secteur, Clément Mousset, par ailleurs co-fondateur de la Compagnie française de Croisières.


Rédigé par La Rédaction le Jeudi 5 Novembre 2020

Le Symphony of the Seas a quitté le chantier naval STX de Saint-Nazaire le 24 mars 2018. Propriété de Royal Caribbean Cruises Ltd, il mesure 362 mètres de long et 66 mètres de large pour 228 000 tonneaux de jauge brute, vaut un milliard d’euros et peut accueillir plus de 8 000 personnes à son bord, dont 2 200 membres d’équipage - DR
Le Symphony of the Seas a quitté le chantier naval STX de Saint-Nazaire le 24 mars 2018. Propriété de Royal Caribbean Cruises Ltd, il mesure 362 mètres de long et 66 mètres de large pour 228 000 tonneaux de jauge brute, vaut un milliard d’euros et peut accueillir plus de 8 000 personnes à son bord, dont 2 200 membres d’équipage - DR
TourMaG.com - Les problèmes des grands croisiéristes opérant en France démontrent que la croisière à l’heure de la Covid-19 reste un produit compliqué ?

Clément Mousset
: Les problèmes rencontrés aujourd’hui par les croisiéristes basés en France sont les mêmes que tous ceux opérant à travers le monde, mais de là à dire que c’est un produit compliqué je trouve que vous y allez fort...

Je pense que tout ce qui touche de près ou loin à l’industrie du tourisme est actuellement extrêmement compliqué.

Et je nous sais tous solidaires les uns des autres et je sais que c’est en discutant que nous arriverons à établir des protocoles sanitaires fiables et efficaces au sein de l’industrie du tourisme… Il en va de notre survie !

TourMaG.com - La taille des navires actuels et de ceux à venir, malgré les précautions et les protocoles semble rédhibitoire, qu’en pensez-vous ?

Clément Mousset :
Vous savez, lorsque j’étais à la tête de CMV au tout début du premier confinement, j’étais ultra optimiste sur la reprise de la croisière tout en précisant bien que c’est avec des compagnies comme la nôtre - avec des navires de petites capacités - que l’industrie reviendrait en premier lieu car, justement, les deux épisodes à bord des Diamond Princess et Zaandam ultra médiatisés ont mis très injustement le projecteur sur la croisière, incitant une fois encore les anti-croisières à monter au créneau…

Alors bien sûr, en France, on ne connait pas le nom des deux compagnies qui opèrent ces deux navires (et c’est bien dommage par ailleurs), mais par contre c’est ce qu’ont retenu les gens : "les gros paquebots avec les cas de Covid".

Mais vous savez, la croisière est aujourd’hui probablement l’environnement le plus sécurisé de toute l’industrie touristique autant sur le plan sanitaire que sur le plan sécurité. Je le redis, tous autant que nous sommes dans l’industrie, nous n’avons pas attendu le Covid pour faire de l’hygiène notre préoccupation numéro 1 !

Que les réfractaires montent sur un navire et qu’ils se rendent compte par eux-mêmes que tout est fait pour que l’environnement soit le plus sain possible !

Le Covid-19 n’est pas le premier virus et ne sera pas le dernier ! Je voudrais par ailleurs rendre hommage à nos amis de Ponant et de CroisEurope qui ont été les premiers à repartir et renvoyer une image positive à notre marché, ainsi qu’à MSC et Costa, qui n’ont pas hésité pour travailler durement pour rendre leurs navires ultra sécurisés.

Une fois encore, je suis un idéaliste, mais je pense que si on pouvait se réunir TOUS ensemble et convenir d’un protocole commun à toute la croisière, nous gagnerions des semaines.

"Les passagers reviendront et ce sera plus fort que jamais..."

la croisière est aujourd’hui probablement l’environnement le plus sécurisé de toute l’industrie touristique autant sur le plan sanitaire que sur le plan sécurité... /crédit DR
la croisière est aujourd’hui probablement l’environnement le plus sécurisé de toute l’industrie touristique autant sur le plan sanitaire que sur le plan sécurité... /crédit DR
TourMaG.com - La croisière telle qu’on la connaît actuellement (gigantisme, tourisme de masse…) est-elle obsolète pour les années à venir ?

Clément Mousset
: Je suis très loin de le penser. Je suis d’un naturel très optimiste et malgré tout assez lucide sur les armateurs et surtout sur les actes d’achat des passagers.

Une fois que tout ceci sera derrière nous, les navires - quelle que soit leur taille - retrouveront tous leurs adeptes ! Grands ou petits paquebots, les passagers seront de retour !

Est-ce que je le déplore maintenant ? A mon niveau, j’ai œuvré dans différentes compagnies avec des navires tous très différents.

Et j’admets qu’ils ont tous de merveilleux avantages, même si je reconnais aujourd’hui mon faible pour les petites structures, qui me rappellent la convivialité légendaire des premiers navires de croisières...

Aujourd’hui, la mer me manque et je donnerai n’importe quoi pour passer 10 jours en mer, fussent-ils sur un navire gigantesque, car être à bord ça n’a pas de prix !

TourMaG.com - Mer & Marine a fait dernièrement un bilan du carnet de commandes mondial de navires, soit 118 unités livrables à court terme entre 2020 et 2023. Comment les armateurs pourront-ils gérer l'"accident" industriel qui se prépare ?

Clément Mousset
: Je vois très bien l’article auquel vous faites référence. Cependant, attention, ce n’est pas 2023 mais 2027, cela dit le chiffre reste énorme puisque c’est près d’un tiers de la flotte mondiale (avant COVID) en plus, et 40% de lits supplémentaires.

J’applaudis d’ailleurs la stratégie de Carnival Corporation d’épurer sa flotte aujourd’hui en bradant littéralement certains de ses navires.

Ils préparent l’avenir car, je le redis, les passagers reviendront, mais il leur faudra un peu de temps. Ils se préparent pour revenir plus forts que jamais.

"En France, les deux leaders poursuivront leur croissance"

Par orgueil, certains ne veulent pas toucher leur flotte pour garder leur rang, mais le retour à l’activité sera d’autant plus compliqué. Les coûts d’immobilisation d’un navire sont pharaoniques !

Ceci étant dit, je trouve incroyable la mise sur cale de navire de 7 000 passagers en pleine pandémie du Covid. Oui on doit préparer l’avenir, mais il serait également judicieux d’envoyer des signaux aux passagers qui pleurent depuis des années la disparition des navires de petite capacité (hors luxe)...

Et très sincèrement, même si je n’y crois guère, qu’est-ce que ça aurait comme gueule si l’un des quatre grands armements annonçait : "nous modifions notre plan de commande, pour un navire de 5/6000 pax, nous allons finalement construire deux navires de 2000 passagers !"

Rêver n’est pas encore interdit, et bien que je l’espère, je ne me fais aucune illusion... Mais ça enverrait au marché une très belle image de prise de conscience que le gigantisme, pour un temps, se met en pause.

TourMaG.com - La croisière a-t-elle un avenir et comment pourrait-elle évoluer dans les mois et les années à venir ?

Clément Mousset
: "Bien sûr qu’elle a un avenir... et un bel avenir ! Nous mettons nos vies entre parenthèses - et croyez bien que j’en sais quelque chose - mais tous autant que nous sommes, nous reviendrons, et plus fort encore, car cette aventure nous fait prendre conscience de beaucoup de choses et elle évoluera ainsi que nos passagers.

En France, les deux leaders poursuivront leur croissance, mais il y aura d’autres protagonistes, croyez-moi !

A chaque crise, la croisière en tire un avantage, c’est le moment pour le marché français de montrer que plusieurs opérateurs peuvent, ensemble, permettre de rejoindre l’Allemagne et le Royaume-Uni en tête du peloton !

Lu 2815 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • CampingMag
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance