TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


En 2019, l'aéroport de Paris Beauvais veut remettre les gaz avec Ryanair

+4% de croissance en 2018



L’aéroport picard spécialisé dans les vols à bas coûts compte beaucoup sur l’ouverture éventuelle d’une base Ryanair pour voir son trafic, qui a amorcé une reprise en 2018, grimper en flèche. Les discussions avec les Irlandais sont en cours.


Rédigé par le Mardi 26 Mars 2019

Après Marseille, Bordeaux et Toulouse, Ryanair installera-t-elle une base à Beauvais ? © Ryanair
Après Marseille, Bordeaux et Toulouse, Ryanair installera-t-elle une base à Beauvais ? © Ryanair
2019 sera-t-elle, pour l’aéroport de Paris Beauvais, l’année du second souffle ?

Après un an de crise de gouvernance, la Sageb, la société gestionnaire, a nommé en mars 2019, François Rubichon, ancien haut dirigeant d’Aéroports de Paris (ADP), à la tête du conseil de l’aéroport picard.

Et pour ce dernier, aucun doute : la priorité est au développement de la plateforme.

Son but : convaincre Ryanair d’y ouvrir une nouvelle base pour rebooster le trafic durablement. Car la compagnie aérienne irlandaise à bas coûts martèle depuis un an son intention d’ouvrir quatre bases en France, d’ici à la fin de l’année 2019, pour à terme, doubler son trafic dans l’Hexagone.

Et après Marseille Provence, Toulouse Blagnac et Bordeaux Mérignac, Paris Beauvais, déjà dépendant à 80% du trafic de la compagnie aérienne, sera probablement la prochaine.

« La base Ryanair est un sujet et on travaillera avec eux pour développer le projet », reconnait François Rubichon, dans les colonnes du Parisien.

Pour l’instant, les discussions se poursuivent entre la Sageb et Ryanair.

« Nous le ferons en bonne entente avec les riverains », précise le nouveau patron de Paris Beauvais.

Un développement qui passerait par une éventuelle modification du couvre-feu actuel (de minuit à 5 heures, au lieu de 23 heures à 5 heures) et qui fait bondir l’Association de défense de l’environnement des riverains de l’aéroport de Beauvais-Tillé (Adera), très opposée à l’installation d’une base Ryanair dans l'Oise.

Reprise après deux années compliquées

D’autant qu'après deux années marquées par de fortes baisses de trafic, l’aéroport de Paris Beauvais a, en 2018, renoué avec la croissance.

D’après les récents chiffres révélés par l’Union des aéroports français (UAF), près de 3 800 000 passagers ont été enregistrés par l’aéroport en 2018, soit une progression de près de 4%, classant l’aéroport en 10e position du palmarès français.

Lire aussi : Aéroport de Beauvais : trafic et rentabilité plantés sur le tarmac...

« Les nouvelles lignes vers Malte et Prague ouvertes par Ryanair, l’arrivée de la 6e compagnie Laudamotion qui dessert Vienne, la hausse de l’emport moyen sur les lignes existantes ou encore des statistiques touristiques en augmentation sont autant de critères ayant favorisé cette croissance de l’aéroport beauvaisien », décrypte sa direction dans un communiqué de presse.

Des cadeaux à Ryanair

Ni vraiment local, ni vraiment parisien, le modèle de l’aéroport de Beavais Tillé, situé à 75 kilomètres de la capitale, semblait pourtant avoir atteint ses limites ces dernières années.

Entre crise des annulations de vols, réductions de fréquence de Ryanair et rentabilité en berne, la plateforme picarde a vu ses activités passagers chuter de 9% en 2017.

En 2017 aussi, via sa chambre régionale des Hauts-de-France, la Cour des comptes avait harponné les pratiques de l’aéroport, pointant une gestion commerciale faite « d’avantages importants et injustifiés », « parfois irréguliers » et « d’accords illicites » conclus avec Ryanair.

Lire aussi : L'aéroport de Beauvais accusé d'accords illicites avec Ryanair

« Atypique, le modèle économique de l’aéroport de Paris Beauvais a toujours été sous le feu des critiques.

Ainsi en est-il souvent des réussites spectaculaires ! »
, nous avait expliqué la direction de l’époque, rappelant que l’exploitation de l’aéroport n’avait jamais nécessité de recours à des « subventions d’équilibre ».

Pierre Georges Publié par Pierre Georges Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Pierre Georges
  • picto Instagram
  • picto Twitter
  • picto email

Lu 7296 fois

Notez



1.Posté par ADERA le 27/03/2019 10:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur,
Permettez-moi de réagir à votre article puisque vous nous mentionnez alors que nous n'avons eu aucun contact. Le couvre-feu actuel est de minuit à 5 heures et qu'il est proposé de le décaler sur la période de 1 heure à 6 heures. L'ADERA, association représentant les riverains de cet aéroport est en effet opposée à la modification d'exploitation proposée.
1. Nous nous opposons à ce que le trafic puisse être étendu après minuit jusqu'à 1 heure le matin. Les nuits qui commencent à minuit sont déjà courtes et le bruit de nuit est nocif pour la santé des personnes exposées. Le bruit est la deuxième cause environnementale de décès prématuré en Europe, après la pollution de l'air à laquelle les avions contribuent également. Comme tous les français, les riverains d'aéroport souhaitent pouvoir se reposer la nuit.
2. Toujours pour préserver le sommeil des riverains, nous ne voulons pas que les appareils basés puissent partir trop tôt, 7 heures serait raisonnable...sachant qu'aujourd'hui les rotations ne commencent pas avant 8 heures le matin.
3. Le bruit ce ne sont pas que les avions. L'aéroport de Beauvais-Tillé est au milieu d'une commune enserré entre Beauvais et Tillé. Les passagers se garent dans la commune et réveillent les habitants avec leurs valises roulant sur la chaussée… de petites choses ont des effets importants inattendus…
des valises toute la nuit dans Tillé c'est insupportable.
Le transport de masse a modifié les habitudes des voyageurs. La baisse du coût des billets en fait un moyen de déplacement moins cher qu'un autocar. Est-il raisonnable de passer un week-end à Barcelone ou Faro lorsqu'on sait que l'impact sur la planète par les émissions des gaz à effet de serre sera considérable, que la pollution de l'air et notamment les particules ultra-fines émises viendront polluer les poumons des habitants de la région et que le bruit polluera les riverains de l'aéroport?
Il faut une prise de conscience de l'impact des transports sur la planète et la santé publique pour que les habitudes puissent évoluer. Les élus n'y participent pas en voulant à tout prix développer des activités ayant des effets irréversibles et qui n'ont un impact économique local qu'infime.
Je vous remercie de bien vouloir publier mon commentaire.
Avec mes salutations distinguées,
Dominique Lazarski, Présidente de l'ADERA

2.Posté par Lahjouji le 28/03/2019 04:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les horaires sont toujours été réguliers

3.Posté par Animals le 28/03/2019 23:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour répondre à la personne de l'Adéra:

1. Il ne semble pas être question de vols programmés après minuit, mais d'avions qui puissent avoir la permission de regagner leur base après minuit uniquement en cas de retards (causés souvent par des raisons indépendantes de la volonté des compagnies aériennes ou aéroports comme la météo, les grèves du contrôle aérien comme en France en mai et juin 2018, les volcans, etc.). De ce que j'ai lu, il n'est toutefois pas question de programmer des vols en horaire après minuit. Un déroutement pour un avion basé, car l'aéroport fermerait, veut dire des centaines de passagers bloqués et à rapatrier (et une question sécuritaire pour ceux qui resteront bloqués à l'aéroport de Beauvais), des vols du lendemain retardés voir annulés, des équipages dormant à l'hôtel et à rapatrier, et indemniser les passagers avec le règlement 261/2004. Vous qui parlez d'impact environnemental, on repassera aussi sur les centaines de km en plus à cause du déroutement de l'avion, ainsi que les bus mandatés entre aéroports pour rapatrier des passagers bloqués... sans compter un atterrissage/décollage de plus, qui gêneront d'ailleurs d'autres riverains des aéroports de déroutement.
Il n'est en passant pas tout à fait prouvé la proportion de pollution de l'air par les avions, qui sont par essence des transports en commun avec des optimisations d'espace ramenant la pollution par passager beaucoup plus faible qu'on le laisse croire. Le transport terrestre par rail n'est par ailleurs pas neutre en terme de pollution (production d'électricité, voir de gazole pour les locomotives thermiques, production lourde de ballast, séparation des territoires pour la faune, j'en passe et des meilleurs...)

2. Une base ne veut pas dire des vols de nuit, Ryanair programme ses vols à Marseille, Bordeaux ou Toulouse (ses bases françaises) au pire pour des retours à 23h15 mais la plupart du temps aux alentours de 22h30, pour des départs le matin vers 6h30, et non 5h ce qui serait commercialement n'aurait pas de sens je pense.

3. Il me semble que l'aéroport de Beauvais n'est pas au milieu d'une commune, mais sur son côté. Les passagers se garant dans la commune profitent des parkings "sauvages" que les riverains veulent bien proposer pour se faire de l'argent de poche...(pas de plainte des riverains là dessus ?) si les passagers se garaient sur les parkings officiels (tout aussi économiques puisque c'est un des avantages de cet aéroport pas cher), il n'y aurait pas de nuisances sonores des roulettes des valises dans le village attenant :-))))) il faudrait être un peu honnête dans votre argumentaire.

"Est il raisonnable de passer un week-end à Barcelone ou Faro ?" oui...
Les émissions de gaz à effet de serre sont considérables sur beaucoup d'autres activités humaines avant même celle du transport aérien. Est il donc raisonnable de travailler à 80km de chez soi pour tous les franciliens (qui n'ont pas beaucoup le choix) ? est il raisonnable de faire ses courses avec des produits qui font des milliers de km ? est il raisonnable de s'habiller de vêtements provenant d'autres continents ?, est il raisonnable d'aller respirer l'air de la mer en été ? est il raisonnable d'avoir une maison secondaire ? est il simplement raisonnable de se reproduire et peupler la terre de façon exponentielle ? il convient plutôt d'essayer de trouver des évolutions positives (y compris pour le bruit, vous avez raison) pour toutes ces questions sans remettre en cause un mode de vie.
Quant à l'impact économique infime, je ne souhaite pas que vous ayez à vivre la fermeture de ce bel outil, l'impact sera substantiel pour votre région.

Bien cordialement

4.Posté par MAURICE le 18/06/2019 17:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous habitons hameau de HOUSSOY LE FARCY commune de TROISSEREUX. Nous en avons ras le bol de cet aéroport BEAUVAIS TILLE. Nous avons construits AVANT l'aéroport. Avant c'était le calme maintenant c'est l'enfer du bruit de la nuisance ces avions trop présents trop bruyants qui survolent sans cesse notre maison, qui nous réveillent en pleine nuit qui ne respectent même pas les horaires de NUIT.Exemple très récent, aujourd'hui MARDI 18 JUIN 2019, ce matin des grondements importants toute la matinée de ces avions qui décollent celà devient insupportable pour nous les riverains on se croirait à ORLY. Le gouvernement nous parle sans cesse d'ECOLOGIE, mais c'est de la blague, l'AEROPORT est une ENORME NUISANCE : sonore, pollution, et pas écolo avec le kerosene. Il faut partir en vacance pour oublier tout ce vacarme.... MERCI BEAUCOUP ENTRE AUTRE Madame CAYEUX vous qui êtes si fière de votre aéroport, quelle ineptie.. Ce sondage disant que les habitants AGGLO BEAUVAIS sont contents de l'aéroport ?? C'est quoi cette énorme blague, 807 habitants NON CONCERNES par les nuisances sur TOUS LES HABITANTS DE L'AGGLO environ 90 000 habitants. SAUF ERREUR DE MA PART.Non Madame le Maire vous n'habitez surement pas près de cet aéroport celui ci étant votre fierté, et ben je vous demande d'habiter à HOUSSOY LE FARCY tout le temps et vous comprendrez ce que nous vivons chaque jour.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
La Travel Tech
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

TourMaG.com DMCmag.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips