TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Exclusif : vers des voyages DOM-TOM réservés aux seules personnes vaccinées ?

La levée des motifs impérieux dans les outre-mer sera intimement liée à la vaccination contre le coronavirus



Les Antilles et plus globalement les territoires d'Outre-mer, pourraient bien être les parents pauvres de la reprise touristique en métropole. Depuis fin janvier 2021, les motifs impérieux sont obligatoires pour se rendre sur place et depuis, les professionnels n'ont aucune visibilité sur leur levée. Malgré la demande du président de la CCI Îles de Guadeloupe, Patrick Vial-Collet, le cabinet de Sébastien Lecornu, le ministre des Outre-mer n'est pas en mesure de donner des dates ou un planning sur le retour des voyageurs.


Rédigé par le Lundi 3 Mai 2021

La levée des motifs impérieux dans les outre-mer serra intimement liée à la vaccination contre le coronavirus - Crédit photo : Depositphotos @val.suprunovich
La levée des motifs impérieux dans les outre-mer serra intimement liée à la vaccination contre le coronavirus - Crédit photo : Depositphotos @val.suprunovich
Il y a près d'un mois, nous vous relations le spleen des professionnels du tourisme des DOM-TOM, craignant d'être les dindons de la farce à la reprise du voyage.

"J'ai peur que d'autres destinations long-courriers ouvrent avant nous et que les Français se détournent des Antilles. Il y a un protectionnisme extrême du gouvernement face aux variants, sauf qu'ils sont désormais sur le territoire," déplorait alors Olivier Falise, le directeur d'Antilles Exception.

Pour le moment, les décisions gouvernementales ne donnent pas tort, au directeur d'Antilles Exception. Alors que les métropolitains peuvent dorénavant partir en Europe et dans "les pays verts", il ne leur est pas possible de se rendre dans les Outre-mer. Vous avez dit bizarre ?

"Il est important d'avoir un calendrier visible pour tout le monde, avec la date de la fin des motifs impérieux, afin que nous nous préparions à la réouverture," demandait Patrick Vial-Collet.

Malheureusement, après un échange avec le cabinet de Sébastien Lecornu, le ministre des Outre-Mer, les professionnels du tourisme risquent de naviguer encore en plein brouillard, sans trop de visibilité.

Outre-mer : une levée des motifs impérieux dépendante des variants et de la vaccination

Si concernant, le déconfinement, il n'y a pas la nécessité d'élaborer un planning, celui-ci se faisant naturellement une fois à la date d'échéance, sur les motifs impérieux, la réponse est plus vague.

"Aujourd'hui, nous n'avons pas de perspectives, car les conditions pour lesquelles nous avons mis en place ces restrictions existent toujours, c'est-à-dire qu'il y a toujours la menace des variants et des services hospitaliers fragilisés," nous explique le cabinet du ministre.

Et l'évaluation de cette pression hospitalière n'est pas chose aisée. Par exemple, sur le site de l'Agence Régionale de Santé de Guadeloupe, le dernier rapport hebdomadaire date du 16 février 2021.

Toutefois, sur le site de nos confrères du Parisien, nous apprenons que "quelque 674 personnes positives ont été enregistrées du 19 au 24 avril et la tension hospitalière s’aggrave fortement, a expliqué la directrice générale de l’ARS Guadeloupe, Valérie Denux."

Dans le même temps, la Guadeloupe a accueilli récemment une bien mauvaise nouvelle, puisque le 1er cas du variant indien a été détecté sur le territoire.

Comment envisager l'avenir proche alors que les variants ne sont pas amenés à disparaître que ce soit en France ou dans le monde ? Pour l'exécutif, la clé reste la vaccination aussi bien en France métropolitaine que dans les Outre-mer.

"C'est la campagne de vaccination qui nous permettra de lever les restrictions et les motifs impérieux, à l'image de la Polynésie française, et de l'expérimentation menée auprès des touristes américains," révèle le cabinet de Sébastien Lecornu.

Ainsi, depuis le 1er mai 2021, les voyageurs en provenance des Etats-Unis peuvent se rendre en Polynésie à condition d'être vaccinés.

Le gouvernement local a identifié les marchés à "risque épidémique limité", comme les USA, alors que la France et l'Europe sont considérées comme des "pays à risque épidémique élevé" et les déplacements restent restreints aux trois motifs impérieux.

Outre-mer : vers une réouverture aux seuls vaccinés ?

"C'est un premier test qui permet de voir si ça fonctionne et de faire entrer des touristes dans un territoire français sans forcément accélérer les contaminations.

En parallèle de cette expérimentation, il est mis en place un certificat de vaccination permettant de se déplacer entre différents pays,
" nous précise l'équipe proche du ministre.

Si la Polynésie va essuyer les plâtres, les conclusions de l'exercice permettront sans doute de généraliser à l'ensemble des DOM-TOM l'expérience, et pas seulement à partir de la clientèle américaine.

Demain, le tourisme ilien repartira sans doute, dans un premier temps, avec les voyageurs vaccinés contre le coronavirus. Des réunions ont lieu actuellement sur la question, même si pour le moment rien n'a été décidé.

"C'est effectivement ce vers quoi nous allons, partout en France et pas seulement dans les Outre-mer. Ceci même si rien ne dit que ce modèle sera retenu...

Il n'y aura pas de chantage, mais il faut bien comprendre que la seule manière de sortir de cette crise sanitaire reste la vaccination, aussi bien pour les personnes qui rentreront sur le territoire que celles qui y vivent,
" nous annonce une source gouvernementale proche du dossier.

Si le vaccin deviendra le sésame pour voyager vers les Outre-mer, il se pose la question d'une campagne de vaccination qui ne décolle pas.

Malgré les doses en quantités et une logistique adéquate, les habitants des DOM-TOM semblent peu enclins à se faire vacciner. Et pourtant, cela est est possible aux plus de 18 ans, même sans facteur de risque, dans les territoires ultra-marins, sauf à la Réunion.

A la Guadeloupe 46 878 doses ont été injectées, pour 395 700 habitants, contre 44 720 en Martinique qui comptent 376 400 habitants, des chiffres atones.

"Un travail de sensibilisation est à faire, pas seulement de la part du gouvernement dont la parole peut parfois être contredite. Il y a un frein culturel à lever, pour que chacun comprenne l'importance de se faire vacciner."

Vous l'aurez compris, sans vaccination point de salut pour le tourisme ilien... La sortie de crise n'est pas pour maintenant.

Romain Pommier Publié par Romain Pommier Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Romain Pommier
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 39924 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par Mario AMO le 04/05/2021 10:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A quand la fin des motifs impérieux en Polynésie française sachant que les USA sont ouvert aux tourisme depuis le 1er Mai 21?
Injustice vis à vis de la France Les USA ont une densité énorme de population aussi bien la France pourquoi tant de barrière en France ?
Et concernant les Natifs de Polynésie ne peut on pas leur laisser rentrer chez eux sans motifs impérieux pour rendre visite à leur enfants ou parents?

2.Posté par THIERRY PRENGERE le 04/05/2021 11:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'obligation d'être vacciné pour aller dans les DOM, impliquera une obligation pour les habitants des DOM qui veulent partir d'être aussi vaccinés. Une injustice de plus pour ces départements. Tous les variants sont ou seront présents dans tous les cas, alors avec ou sans voyageur, cela ne changera pas le résultat final. Les DOM ont la double peine, car le taux de vaccination y est deux fois inférieur à la métropole. Une injustice qui va laisser des traces...En attendant les agences de voyages non réceptives ont tout intérêt à s'installer en métropole pour pouvoir continuer à travailler. Les opérateurs de voyages sont privés de toute activité par l'administration mais ne peuvent bénéficier du dispositif d'aide des sociétés fermées par décision administrative !! Il n'y a pas d'égalité au sein de la République.

3.Posté par Tuyet le 04/05/2021 15:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A quand l'autorisation des domiens vivants dans l'hexagone pour rentrer chez eux double peine loin de leurs familles le gouvernement permet aux Européens de voyager avec juste un test pcr Sans motifs impérieux et nous ? Trouvez vous cela normal ? Dans ces conditions pourquoi dire que la vaccination n'est pas obligatoire pour au final mettre la pression pour le faire

4.Posté par Tuyet le 04/05/2021 15:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A quand l'autorisation des domiens vivants dans l'hexagone pour rentrer chez eux double peine loin de leurs familles le gouvernement permet aux Européens de voyager avec juste un test pcr Sans motifs impérieux et nous ? Trouvez vous cela normal ? Dans ces conditions pourquoi dire que la vaccination n'est pas obligatoire pour au final mettre la pression pour le faire

5.Posté par Philippe le 04/05/2021 16:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il serait irresponsable de lever trop rapidement les motifs impérieux pour se rendre dans les territoires d'Outre-mer car la situation sanitaire y est très préoccupante et le taux de vaccination encore très faible à ce jour. La protection des populations locales doit être la priorité absolue notamment face aux nouveaux variants et ce avant toute considération économique à court terme purement mercantile.

6.Posté par Mourouguin le 04/05/2021 16:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ça fait trois fois que je recule mon billet

7.Posté par Tambouchett le 04/05/2021 18:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Moi de même sa fait 3 fois.
Que je ne peux aller voir ma mère de 90 ans pas vu depuis 5 ans

8.Posté par HIMIDI le 04/05/2021 22:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Moi aussi prévu vacances pour aller voir ma famille, j'ai besoin de m'assurer de la faisabilité du voyage avant de faire ma réservation, a cause de leur motif impérieux mais je peux difficilement me projeter et mes congés ne sont pas à rallonge. J'ai trop besoin d'aller voir ma famille. Je suis personnelle soignante et je voudrais retourner à mes sources pour me régénérer.

9.Posté par Boddah le 05/05/2021 04:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La Floride est en tête des contaminations aux USA pourtant, les Foridiens et les Américains dans leur ensemble même non vaccinés mais présentant un pcr négatif peuvent voyager en Europe.
Dans le même temps, les citoyens Français des DOM-TOM même vaccinés ne peuvent toujours pas se rendre dans l’hexagone!!
Quel pays autorise à des citoyens étrangers ce qu’il refuse à ses propres ressortissants???

10.Posté par BEATRICE le 05/05/2021 11:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et ne parlons pas de la Nouvelle-Calédonie dont on se demande qui décide là-bas...impossible de voir sa famille depuis bientôt 2 ans et les échéances d'ouverture sont repoussées systématiquement d'un trimestre à chaque intervention du gouvernement!!!Lamentable!!!Pitoyable et pourtant zéro malade en réanimation!!!

11.Posté par Dada le 05/05/2021 17:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La situation sanitaire est fragile en outre-mer certes mais on peut pas continuer à traiter le cas des français d'origine outre-mer résidant dans l'hexagone comme les cas des touristes. Combien de français de l'hexagone accepterait durant de nombreux mois qu'on leur interdise d'aller voir leur famille, leurs parents veillissants? La seule condition pour se rendre en outre-mer c'est que nos parents soient malades ou décédés. Prend on en compte l'impact psychologique? C'est un traitement totalement discriminatoire. Aucun décideur ne réagit à cela !!!! Hallucinant !!!!

12.Posté par Marif le 05/05/2021 20:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En février 2021, je me suis fait refouler par la police de l’air et des frontières car mon motif « aller voir mes parents âgés » n’était pas assez impérieux. À la même époque, il était possible de circuler sans motif impérieux sur tout le territoire français y compris là où le covid flambait. Il était possible d’aller en Corse, en Italie ou en Espagne ... avec un test PCR négatif. Cherchez l’erreur...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus











































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • TourMaG Travel Media Group
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • TravelManagerMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance