TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Flash back : le Sovereign of the seas, héritier du France et 1er méga-ship moderne des Caraïbes

le navire a été vendu à la casse



Le Sovereign of the seas (RCCL) lancé en 1988 a été en son temps le plus grand navire au monde. Le paquebot vient d'être vendu à la casse, en raison de la faillite de Pullmantur Cruises liée à la crise sanitaire du Covid 19. Retour sur son histoire.


Rédigé par François Défontaine le Mardi 27 Octobre 2020

Le Sovereign of the Seas, lancé en 1988, était le plus grand navire à passagers en service dans le monde au moment de son lancement - Photo Wikipedia
Le Sovereign of the Seas, lancé en 1988, était le plus grand navire à passagers en service dans le monde au moment de son lancement - Photo Wikipedia
En 1982, Royal Caribbean Cruise Line, alors armateur de 3 navires, les Song of Norway, Nordic Prince et Sun Viking inaugure son nouveau navire le Song of America.

Le problème c’est que lors de sa commande quelques années plus tôt, l’ancien France n’avait pas encore fait ses débuts pour la Norwegian Caribbean Line sous le nom de Norway et RCCL n’avait pas imaginé un pareil succès. C’est pourquoi, le Song of America – trop petit - restera l’unique navire de Royal Caribbean à n’avoir jamais eu de navire jumeau. Cependant il inspirera fortement la classe Sovereign.

Le Sovereign of the Seas, se devait de devenir le plus gros navire de croisière du monde – un titre que Royal Caribbean n’a de cesse, depuis lors, de vouloir conserver.

Le premier des navires commandés aux Chantiers de l’Atlantique l’a été en 1985 sous le nom de « projet A29 », il a été question qu’il se nomme « song of the world », mais il deviendra très vite Sovereign, le premier des « of the seas » dont le suffixe est toujours d’actualité, puisque le prochain « Wonder of the Seas » est actuellement en construction aux mêmes chantiers et devinez quoi… il sera lui aussi, le plus gros navire jamais construit au monde !

Les trois navires de cette classe ont tous été construits à Saint-Nazaire

Les trois navires de cette classe ont tous été construits à Saint-Nazaire, aux Chantiers de l'Atlantique.

Premiers "méga-ships" modernes à être construits, ils ont également été les premiers navires de croisière à inclure un atrium à plusieurs étages avec des ascenseurs en verre, que le concepteur du navire, Njål Eide, a appelé le "Centrum", une des prouesses technologiques donc RCCL a toujours été friande.

Ils avaient également un pont unique entièrement consacré aux cabines avec balcon privé au lieu de cabines avec vue sur l'océan, une première là encore.

Le Sovereign of the Seas, lancé en 1988, était le plus grand navire à passagers en service dans le monde au moment de son lancement, battant le record détenu par le SS Norway (ex France) jusqu'à ce qu’en 1990, le Norway récupère ce titre après avoir été rénové et se voir ajouter deux ponts supplémentaires augmentant son poids et sa capacité.

C’est pourquoi, en 1991, Royal Caribbean International a lancé le second navire de la classe, mais légèrement modifié, le Monarch of the Seas, puis en 1992, son troisième et dernier navire jumeau, Majesty of the Seas. Ils ont ouvert l’ère des nouveaux géants des mers, successeurs nazairiens du Normandie et du France.

Le 3 décembre 1990, alors que le Monarch est à 15 jours de ces premiers essais en mer et 3 mois de sa livraison, il est la proie des flammes et 1/3 de sa partie avant sera totalement détruite.

Seul survivant de la classe, le Majesty of the Seas

Les chantiers établiront la prouesse de reconstruire et livrer le navire avec simplement 6 mois de retard et installeront ainsi un rapport de confiance avec l’armateur aujourd’hui encore fidèle client de Saint Nazaire.

Après leurs débuts, d'autres grandes compagnies de croisières ont également suivi le mouvement, construisant des navires qui présentaient un grand nombre de caractéristiques et de dimensions similaires à celles de la classe Sovereign.

Carnival Cruise Lines a lancé la classe Fantasy en 1990 (assez vilaine disons-le), comparable en taille à la classe Sovereign et dotée d'un atrium à plusieurs étages avec des ascenseurs en verre.

Princess Cruises a également contré en lançant deux navires en 1990 et 1991 pour concurrencer la classe Sovereign, le Crown Princess et le Regal Princess. Ils disposaient également d'un atrium et de deux ponts consacrés à des cabines avec balcon privé. Depuis lors, les navires deviennent toujours plus grands.

Aujourd’hui, seul survivant de la classe, le Majesty of the Seas, ancien plus gros navire du monde, fait un tiers de la taille des navires de la classe Oasis donc le Wonder sera la dernière unité.

En 2007, Monarch of the Seas est devenu le premier grand paquebot de croisière au monde à être commandé par une femme, encore une « nouveauté » offerte par Royal Caribbean, la Suédoise Karin Stahre Janson, qui fut la seule jusqu'en 2010.
Devenu obsolète dans sa flotte démesurée, Royal Caribbean a transféré en 2008 le Sovereign of the Seas puis en 2013, le Monarch of the Seas à sa filiale espagnole Pullmantur.

Le projet de transfert du Majesty of the Seas à Pullmantur en 2016 avait été annoncé en novembre 2014 mais abandonné en juillet 2015, officiellement pour continuer à servir RCCL, mais plus officieusement, Pullmantur perdant déjà beaucoup d’argent n’était visiblement pas capable de remplir un autre navire.

En juillet 2020, les deux premiers navires, Sovereign et Monarch, ont été vendus à la casse, en raison de la faillite de Pullmantur Cruises liée à la crise sanitaire du Covid 19.

Aujourd’hui, seul survivant de la classe, le Majesty of the Seas, ancien plus gros navire du monde, fait un tiers de la taille des navires de la classe Oasis dont le Wonder sera la dernière unité.

Lu 1672 fois
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • CampingMag
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance