TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Frederic Revol (La Compagnie) : "La réciprocité vers les Etats-Unis est très importante pour nous"

Reprise des vols vers les Etats-Unis



La Compagnie, la petite compagnie française attendait ce moment depuis le début de l’année. Doucement, elle reprend ses vols vers New York en espérant un assouplissement rapide des mesures sanitaires dans le sens USA France. Revue de détails qui n'en sont pas forcément..


Rédigé par Christophe Hardin le Dimanche 13 Juin 2021

Paris - New York : "Nous allons opérer huit rotations sur le mois de juin et nous allons peu a peu monter en puissance pour aller nous l’espérons à un vol quotidien à la rentrée" - DR
Paris - New York : "Nous allons opérer huit rotations sur le mois de juin et nous allons peu a peu monter en puissance pour aller nous l’espérons à un vol quotidien à la rentrée" - DR
L’aéroport d’Orly reprend peu à peu des couleurs, à l’approche de l’été. L’affichage d’une destination comme New York sur les panneaux de départ ce samedi 12 juin, en était une preuve encourageante.

C’est en effet à cette date que La Compagnie a recommencé à desservir New York en vols réguliers.
Frederic Revol, le Directeur Commercial de La Compagnie, s’était déplacé pour assister au départ et, en quelque sorte à la renaissance du transporteur en ce début juin. L’occasion de lui poser quelques questions et de faire le point.

TourMaG.com - C’est le grand jour aujourd’hui : La Compagnie reprend les vols vers New York et vous redémarrez doucement. Combien de fréquences proposez-vous par semaine ?

Frederic Revol :
Nous allons opérer huit rotations sur le mois de juin et peu a peu monter en puissance pour arriver, nous l’espérons, à un vol quotidien à la rentrée.

On est sur une situation très fluide. La France, comme vous le savez, a annoncé que les ressortissants américains sont autorisés à rentrer sur notre territoire, pourvu qu’ils soient vaccinés.

Malheureusement, nous n’avons pas encore la réciproque et avons donc de grandes attentes des discussions actuelles au G7.

Nous savons que les Français vont insister auprès du Président Biden pour qu’il y ait cette réciprocité, ce "retour d’ascenseur". C’est, bien sûr très important pour une petite compagnie comme la nôtre...

Un vol quotidien à la rentrée ?

TourMaG.com - Les remplissages au départ de France sont donc assez faibles ?

Frederic Revol :
Je vais être très franc : aujourd’hui nous avons 17 passagers dont la plupart sont Américains. Deux passagers français n’ont malheureusement pas pu embarquer car il n’avaient pas tous les documents nécessaires...

C’est une situation actuellement très difficile à gérer. Le refus d’embarquement est de notre responsabilité et il faut maitriser une situation administrative qui évolue en permanence, des formulaires qui changent régulièrement et qui ne sont pas tous très clairs.

Vous connaissez en France notre amour pour les formulaires ? Je discutais avec quelques-uns de nos passagers américains qui "s’amusaient" du nombre de papiers qu’ils doivent apporter à l’enregistrement à l’heure ou on peut avoir sa carte d’embarquement sur son téléphone.

Il faut donc que la situation avance. Le tourisme, le voyage ne peut repartir qu’a partir du moment où il est fluide. Toute cette complexité peut faire peur à une grande partie de la clientèle. Pour nous, c’est un vrai besoin sur l’axe Paris-New York et Nice-New York que nous reprenons début juillet.

"Difficile d’avoir des assurances de la part d’ADP..."

La Compagnie - DR
La Compagnie - DR
TourMaG.com - Sur vos vols retours sur l’axe New York-Paris, les remplissages sont bons ?

Frederic Revol :
Absolument. Nous sommes complets sur les vols retours du mois de juin. Il ne reste que quelques sièges.

Nous avons vu très clairement deux phénomènes. D’abord cette envie de voyager des Américains. J’en veux pour preuve cette opération que nous avons monté pour la Saint-Valentin en février 2021.

Nous avons remplacé le billet à offrir à son amoureuse ou amoureux par un bon pour voyager dans les deux ans. Il s'en est ensuivi un engouement fantastique de la part des Américains, alors qu’aucune annonce de reprise des vols n’avait été faite.

C’est là que nous avons compris qu’ils étaient prêts à voyager. Qu’ils étaient déjà dans les starting-blocks. Et effectivement le jour de l’annonce de la reprise de nos vols, les réservations ont bondi et les vols que nous attendions avec un taux de remplissage de 50% sont aujourd’hui complets !

Voilà donc notre message au Président Biden : "Vos concitoyens ont envie de voyager en Europe et bien évidemment les Européens souhaitent aussi aller aux Etats Unis".

TourMaG.com - Est-ce que des dispositions sont prises pour accueillir ces passagers américains dans de bonnes conditions à l’arrivée sans une trop longue attente. Avez-vous eu des assurances de la part d’ADP ?

Frederic Revol :
Difficile d’avoir des assurances de la part d’ADP, tributaire comme nous, opérateur, des décisions gouvernementales. Nous avons l’avantage d’être 100% business class et donc de faire bénéficier à tous nos passager d’un circuit de "fast track" qui s’appelle "Accès N°1" au sein d’ADP.

Le fait que que nos passagers qui rentrent en Europe doivent être vaccinés, devrait permettre d’accélérer le circuit. Pour rappel, un passager américain qui arrive en France doit être vacciné et présenter un test PCR au départ. A l’arrivée ce sera selon ce que disent les documents officiels, une vérification aléatoire.

On espère donc que les choses se passeront bien et nous verrons cela ce lundi avec l’arrivée de notre premier vol qui est complet avec 76 passagers américains ou ressortissants français vivant aux Etats Unis et que j’aurai le plaisir d’accueillir.

Nice : 3 fréquences en juillet prochain

TourMaG.com - Parlons de Nice à présent. Les vols reprennent donc en juillet.

Frederic Revol :
À Nice, nous reprenons effectivement les vols le 2 juillet au départ de Newark et le 3 juillet au départ de Nice avec deux fréquences la première semaine et trois fréquences par la suite.

Les premières tendances quant aux remplissages sont plutôt positives et nous bénéficions de vrais supports de la part des acteurs de la région que ce soit la région, l’aéroport et la chambre de commerce pour faire en sorte qu’il y ait un accueil et un engouement à accueillir nos passagers américains.

TourMaG.com - Avec l’américaine Delta vous êtes donc les deux seuls transporteurs à relier Nice directement aux USA.

Frederic Revol :
Oui effectivement Delta est un acteur historique et opère trois vols par semaine. Nous sommes arrivés à Nice en 2019 et le succès a été phénoménal. Nous voulions le renouveler en 2020….Vous savez ce qu'il s'est passé et nous attendons énormément de 2021 et nous serons prêts début juillet pour accueillir l’ensemble de nos passagers.

TourMaG.com - La Compagnie reprend donc sa marche en avant. Nous avions essayé il y a quelques mois, avec Christian Vernet le PDG de La Compagnie, d’avoir quelques confidences sur cette troisième destination que vous souhaitez ouvrir en Europe. Une annonce est pour bientôt.

Frederic Revol :
Comme on dit "stay tuned". C'est une question de jours. Vous savez nous sommes une petite compagnie avec 115 salariés et cette taille nous permet d’être réactifs. A la fermeture des US mi-mars nous ne nous sommes pas endormis.

Nous nous sommes adaptés en opérant des vols charters pour des équipes de sports, des clients privés. Compétitions en Australie, mariage aux Caraïbes, notre bel avion bleu est allé sur des destinations où on ne nous attendait pas.

Et nous allons continuer à nous adapter en réfléchissant à quelles seraient les destinations sur lesquelles notre produit 100% "Smart business class" qui est notre nouvelle image pourrait correspondre.

Je vais donc vous demander encore quelque jours de patience pour connaître le nom de cette nouvelle destination sur laquelle nous aurons le plaisir de voler à partir de cet hiver.

TourMaG.com - Smart Business Class ? Votre nouveau concept ?

Frederic Revol :
Smart correspond en fait à notre ADN, c’est-à-dire être petit et adaptable et qui correspond à notre clientèle qui peut voyager pour ses affaires ou pour aller voir la famille ou pour un évènement ponctuel comme un anniversaire de mariage.

Smart c’est se réinventer. On est sorti du concept "Boutique Airline" qui finalement nous limitait un peu.

Le coté smart c’est comment avoir un bon produit uniquement classe affaire dans un avion avec seulement 76 passagers qui offre une bonne distanciation et tout cela sans payer le prix fort.

Et si vous êtes voyageur d’affaire, que vous soyez dans une grosse boite ou votre propre patron soyez smart ! Continuez à voyager en classe affaire pour le repos pour le confort, pour le wifi à bord, pour travailler sans pour autant en payer le prix fort.

TourMaG.com - La dernière étude publiée par la Chaire Pégase estime que les voyageurs d’affaires devraient remplacer 38% de leurs déplacements professionnels en avion par des visioconférences. Cela vous inquiète ?

Frederic Revol :
Bien sur qu'un marché qui est en récession ou en prévision de récession c’est toujours inquiétant.

Pour autant, nous pensons que la transformation de notre produit avec les Airbus A321, notre produit à bord, le wifi, le concept de Bistronomie nous permet de nous positionner sur un marché business qui lui est résilient.

C’est le business des PME. Si vous êtes une grande entreprise, effectivement un "Teams", un "Skype" peut faire l’affaire parce que vous pouvez communiquer avec votre succursale.

Quand vous êtes une PME, pas de voyage "égal" pas de business. Nous sommes donc convaincus qu’il y aura quand même une partie non négligeable de ce marché et notamment celui des PME qui sera à la recherche de voyages pour aller chercher de nouveaux marchés.

D’ailleurs quand vous discutez avec les réseaux de distributions, vous voyez très bien que certains d’entre eux sont en train d’amorcer une transformation pour être moins focalisés sur les très grands groupes mais beaucoup plus sur ces PME parce que c’est un marché qui n’a pas voyagé pendant un an et demi et dont les acteurs nous disent très clairement "moi dès que les US rouvrent je veux voyager et je veux voyager avec vous".

Cette attente-là, il faut que notre ami le Président Biden le comprenne également. Ce n’est pas uniquement de touristes dont il s’agit de faire revoyager mais aussi des passagers business pour faire tourner l’économie américaine.

TourMaG.com - Avec les projets que vous évoquez, est-ce que deux machines c’est suffisant ou envisagez-vous d’acquérir de nouveaux avions dans les mois qui viennent ?

Frederic Revol :
On va toujours rêver d’en avoir plus mais nous gardons la tête froide. Avec nos actionnaires qui nous ont soutenu pendant toute la période de la pandémie.

Un troisième et quatrième avion, c’est une réflexion en cours mais il faut faire attention à ne pas faire comme certaines compagnies qui ont eu des ambitions supérieures à leur capacités et disparues aujourd'hui.


Lu 2955 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par Pierre le 15/06/2021 09:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Depuis que le vaccin existe et les tests requis pour contrer la pandémie ne pas autoriser les voyages aux usa c’est mépriser l’individu , mépriser les familles qui ne peuvent se réunir , ce n’est pas digne d’une démocratie . C’est mépriser toute une chaîne de personnes qui dépendent de ces décisions pour pouvoir vivre . Il.n’y a que les dictatures pour imposer des décisions illogiques et ne pas prendre en compte l’intérêt de milliers de citoyens qui pour sortir de cette crise se sont faits vacciner . Le président Français l’ a compris pour accueillir les américains , le président américain manifestement joue la politique partisane et non la logique . Mauvais point sur ce dossier pour lui .

2.Posté par delepin le 15/06/2021 13:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il parait logique qu il y ait réciprocité dans les echanges.
Depuis des mois on nous serine qu avec les vaccins nous retrouverions notre liberté de circuler.
IL n en est rien. Que des contraintes et des drames familiaux aux quatre coins du monde.
Les citoyens ont besoin de circuler c est la base des échanges, virus ou pas.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus







































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias