TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Georges Azouze : "Mes années Costa furent une grande aventure personnelle"

L'interview de Georges Azouze



Entre Georges Azouze et Costa Croisières, 35 ans d’histoire partagée, un sacré morceau de vie ! Chef des ventes, directeur des ventes au moment de la fusion avec les croisières Paquet, directeur commercial, directeur général de la filiale Costa France puis Président depuis janvier 2002. Durant ces années, il a participé au formidable développement de la croisière sur le marché français. A la tête de la compagnie italienne en France, il en a même été le principal artisan. Aujourd’hui, en atteignant l’âge de la retraite, il s’éloigne de « sa » compagnie Costa Croisières sans vraiment la quitter. Il devient son Conseiller sur le marché français. Georges Azouze devient aussi le nouveau président de l’Association Française des Seniors du Tourisme (AFST). Il remplace à ce poste Michel Messager, président fondateur.


Rédigé par le Mercredi 6 Octobre 2021

George Azouze : "Difficile de résumer toutes ces années en quelques mots. Je garde la passion du métier. Depuis le premier jour, elle ne m’a jamais quittée" - DR
George Azouze : "Difficile de résumer toutes ces années en quelques mots. Je garde la passion du métier. Depuis le premier jour, elle ne m’a jamais quittée" - DR
TourMaG.com - Dans un précédent entretien à TourMaG.com vous avez déclaré qu’en arrivant chez Costa, vous étiez parti de zéro. Que retenez-vous de toutes ces années ?

Georges Azouze :
Difficile de résumer toutes ces années en quelques mots. Je garde la passion du métier. Depuis le premier jour elle ne m’a jamais quittée.

Je retiens des émotions partagées, la fierté du chemin parcouru, du travail accompli. Nous avons donné naissance à un vrai marché.

C’est un métier prenant, compliqué parfois. Les années se sont succédé sans jamais se ressembler. Il y avait toujours de nouveaux caps, de nouvelles destinations, de nouveaux concepts, de nouveaux bateaux. Ce fut une émotion permanente, et une très belle aventure humaine et industrielle.

Je retiens de belles rencontres professionnelles, des relations étroites avec mes partenaires. Pour certains, je les ai vu grandir.

Je garde en mémoire les mentors de mes débuts et mes patrons qui m’ont fait confiance et m’ont fait grandir. J’ai aussi une pensée pour les équipes et l’ensemble de mes collègues qui m’ont accompagné pendant ces années. Certains ont eu aussi de beaux parcours.

TourMaG.com - Vous avez aussi connu des épreuves…

Georges Azouze :
En effet j’ai aussi traversé des épreuves, connu des crises et affronté du gros temps.

Dans ces moments difficiles, j’ai constaté la solidité de mon équipe et une vraie solidarité des gens du métier. Oui, dans les moments difficiles, j’ai eu le soutien de l’ensemble de la profession et de nos clients. Ce soutien indéfectible nous a permis de repartir.

TourMaG.com - Que dites-vous à ceux qui fustigent les paquebots de grande capacité parce qu’ils représentent un tourisme de masse qu’ils rejettent ?

Georges Azouze :
Ce qui me gêne, c’est la perception que peuvent avoir certains consommateurs, médias et leaders d’opinion sur les paquebots de grande capacité. Ils ne les connaissent pas, ou ils en ont une image faussée.

Ces vingt dernières années l’offre croisière a évolué de façon fulgurante et spectaculaire et ça continue.

Les détracteurs ne perçoivent pas la multitude d’opportunités et d’expériences différentes et complémentaires que ces bateaux offrent aux clients et qu’on ne voit pas à bord des bateaux de plus petite capacité.

Sur un bateau de grande capacité, qu’ils soient en couple, en famille, en groupe d’amis, quels que soient leur âge et leurs envies, les clients découvrent tout un univers pensé pour eux.

Par exemple, sur le Costa Smeralda mis en service en janvier 2020, l’amateur d’art trouve un véritable musée dédié sur 600 m2 au design italien de 1930 à nos jours.

La famille avec bébé dispose d’un baby club à partir d’un mois. Tous bénéficient d’une expérience gastronomique démultipliée : 13 restaurants, 13 cartes différentes, 19 bars…

70 entreprises italiennes du design à la renommée indiscutable ont travaillé sur ce paquebot. On peut dire qu’il est l’ambassadeur du savoir-faire et de l’hospitalité italienne.

En termes de coûts, moins de 500 euros la semaine, et d’expériences vécues à bord de nos grands resorts flottants nous pouvons tenir la dragée haute à bien des formules de vacances. Le rapport qualité / prix / expérience est spectaculaire. Les clients sont satisfaits. Il suffit de voir leur taux de fidélité.

TourMaG.com - Et que dites-vous aux écologistes qui militent pour un tourisme durable, un respect de l’environnement ?

Georges Azouze
: Savent-ils que dans le domaine maritime, du porte-container au bateau de croisière, l’utilisation du Gaz naturel Liquéfié (GNL) est la tendance actuelle. Cette énergie fossile, la plus vertueuse au monde, réduit les émissions polluantes et les particules fines.

Le groupe Carnival - dont fait partie Costa Croisières - a été le premier armateur à investir depuis de nombreuses années en recherche et développement et le premier à mettre en service un paquebot équipé du GNL.

Les bateaux tels que le Costa Smeralda mis en service en janvier 2020 et le Costa Toscana qui sera livré en décembre 2021 sont de véritables « smart cities » (villes intelligentes).

Ils sont autosuffisants en eau grâce une installation de désalinisation. Les débits sont réduits de près de 50% sur tous les appareils, des machines à laver aux douches.

Les plastiques traditionnels et les emballages à usage unique sont bannis au profit de l’autodégradant. Les lumières LED sont utilisées pour l’éclairage. 100% des déchets sont triés, recyclés, réutilisés ou récupérés.

A tous niveaux, les exemples sont multiples. Nos bateaux utilisent les technologies de pointe. Les détracteurs écologistes ont des a priori, des idées fausses, une approche superficielle. Savent-ils que nous développons aussi un tourisme solidaire !

TourMaG.com - Des exemples ?

Georges Azouze :
Depuis 2017 nous luttons contre le gaspillage alimentaire et le réduisons de plus de 50%. Nous avons optimisé les recettes des plats servis, incité nos clients à ne pas gaspiller.

Avec les excédents nous fournissons des repas aux associations humanitaires qui en ont besoin. En France nous sommes partenaires de la Banque alimentaire qui a désigné l’Armée du Salut à Marseille. Selon nos itinéraires, nous fournissons aussi la Guadeloupe, la Martinique, la Réunion.

Avant la pandémie, en 2017, nous avions distribué 200 000 repas. Pour les brigades du bord, les cuisiniers qui préparent les portions en plus de leurs heures de travail, c’est une vraie fierté. Dans ma carrière, cela a été un fait marquant.

TourMaG.com - Vous passez un nouveau cap en prenant votre retraite sans vraiment quitter Costa Croisières… Quelle est votre nouvelle mission ?

Georges Azouze :
C’est en effet un moment charnière, un moment de changement naturel, un indiscutable passage de témoin.

Je continue à travailler pour ma compagnie mais dégagé de l’opérationnel. J’ai un contrat de consultant, une mission de conseil sur le marché français. J’apporte mon expérience et mes compétences pour assurer une continuité.

TourMaG.com - Que mettez-vous dans votre nouvelle feuille de route ?

Georges Azouze :
Après deux années de crise, c’est le moment de générer de la demande, d’aller à la reconquête du marché et de la clientèle, d’imaginer de nouvelles actions.

Nous devons continuer à faire de la pédagogie, à développer les arguments de ventes auprès de nos partenaires agents de voyages.

La communication institutionnelle est valorisante et incontournable mais elle a ses limites. Il y a d’autres façons, comme mettre en lumière des aspects inédits ou méconnus de la compagnie, raconter de belles histoires comme la « saga de Costa » que vous avez mise en lumière dans TourMaG.com.

Dire que Costa est une compagnie qui a de vraies valeurs humaines. A bord, nous avons tous les métiers. Nous regroupons 70 nationalités. Nous cultivons l’universalité et respectons la diversité. Cette universalité que nous retrouvons dans notre clientèle est une valeur intéressante à développer.

Dire que Costa apporte un développement économique aux pays qu’elle traverse. Les escales génèrent une véritable chaîne humaine et font travailler beaucoup de monde. Entre les populations locales et la compagnie, il y a une sorte de charte avec les producteurs locaux. Nous apportons aussi de l’emploi dans certains pays. Nous recrutons par exemple des Réunionnais et des Mauriciens dans l’Océan Indien, des Martiniquais et des Guadeloupéens aux Antilles françaises.

Dire que la croisière est un facteur de développement touristique. Je connais des villes qui ont développé leur tourisme grâce à la croisière. Un exemple ? Marseille qui n’était pas une grande ville touristique. La croisière lui a beaucoup apporté. L’escale fut une vitrine non négligeable.

Vous voyez nous avons beaucoup à dire. Notre rôle est de communiquer, d’informer. Nous agissons et innovons beaucoup plus que ce que nous disons.

TourMaG.com - Le mot de la fin ?

Georges Azouze :
Mes années avec Costa furent une grande aventure personnelle avec beaucoup d’émotions, de grands moments exaltants et stimulants. J’ai reçu beaucoup d’encouragements et de témoignages de fidélité de la part des clients.

Après toutes ces années, je ne m’en lasse pas. C’est très valorisant de vendre du rêve !

Et ce qui se prépare dans ma compagnie est enthousiasmant. La recherche permanente d’amélioration nous laisse présager une très belle suite.

Je fais pleinement confiance aux équipes actuelles pour continuer à développer le concept de la croisière, je leur souhaite autant de plaisir que j’en ai eu dans toute ma carrière.

George Azouze nouveau président de l'AFST

En cette période « charnière », Georges Azouze prend la présidence de l’Association Française des Seniors du Tourisme (AFST). Elle réunit un millier d’adhérents venus de tous les métiers du secteur. Il remplace à ce poste le fondateur Michel Messager qui devient président d’honneur.

TourMaG.com - Pourquoi l’AFST ?

Georges Azouze :
C’est une suite logique et naturelle. J’y retrouve avec beaucoup de plaisir les partenaires d’antan, des personnes avec qui j’avais développé des relations professionnelles. C’était de belles rencontres, de belles amitiés.

L’AFST est une association utile, un lien entre ceux qui sont en activité et leurs anciens. Je suis persuadé que par ces temps compliqués pour toute l’Industrie, l’expérience et les compétences des seniors peuvent être utiles pour le retour à une vie normale.

TourMaG.com - Votre programme ?

Georges Azouze :
Poursuivre ce que Michel Messager a entrepris. La transmission est pour moi une action importante. C’est d’ailleurs dans l’esprit de ma nouvelle mission Costa.

Les seniors apportent un éclairage, une compétence, une expérience dont les plus jeunes ont besoin. Le Tutorat que développe l’AFST auprès des jeunes et nouveaux entrepreneurs, et ce en partenariat avec l’APST, en est une illustration. Personne ne sait que plus de 250 jeunes entreprises ont en bénéficié et encore 55 au moment où je vous parle !

Dans les écoles de tourisme et auprès des professeurs je souhaite développer les témoignages, les expériences de destinations, les concepts, les tendances de façon plus virtuelle, en développant la visioconférence. Et nos experts se tiennent à la disposition des écoles.

TourMaG.com - Dès votre arrivée à l’AFST vous avez commencé un véritable tour de France…

Georges Azouze :
Oui, mon challenge est aussi de recruter une nouvelle génération de seniors, de nouveaux adhérents, de dynamiser et étoffer les régions. Je vais aller à la rencontre des adhérents présents et futurs. Et les convaincre de nous rejoindre.

L’AFST est un endroit de convivialité, de sorties, de voyages. Elle cultive aussi une vocation de solidarité et de partage en menant des actions auprès de personnes défavorisées. C’est très prenant.

Je voudrais plus de présence sur les réseaux sociaux et théâtraliser tout ce que l’AFST fait qui reste un peu en cercle fermé.

Michèle Sani Publié par Michèle Sani Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Michèle Sani
  • picto email

Lu 3134 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par Clement le 07/10/2021 14:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Georges, j’ai collaboré 9 ans à tes côtés ! J’étais tout petit, et tu as fait de moi un véritable professionnel de la mer. Je suis fier d’avoir été formé par ton savoir et ton expérience. Tu nous as guidé vers l’excellence, et mes années Costa resteront à jamais celles d’une merveilleuse expérience et de fabuleuses rencontres… alors, là encore je n’ai qu’une chose à te dire, nous sommes fiers d’avoir été ton équipage… et en ce sens : MERCI

2.Posté par Antoine LACARRIERE le 07/10/2021 17:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un mec bien. Un pro qui sait s’entourer et motiver les autres.
Quelqu’un de légitime dont la parole est souvent claire.
Très fier d’avoir été son concurrent pendant quelques années.
Je lui souhaite le meilleur pour la suite.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus









































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias