TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Hydrogène : Airbus présente ses concepts des premiers avions commerciaux "zéro émission"

Les avions "0 émission" d'Airbus devraient voler en 2035



Crise sanitaire, économique ou pas, l'aérien ne pourra pas faire l'impasse sur sa révolution verte. Ayant bien saisi l'importance de rendre l'industrie plus durable et respectueuse de l'environnement, Airbus vient de dévoiler ses concepts d'avion à l'hydrogène qui voleront à l'horizon 2035 et sans aucune émission, dont un turboréacteur d'une capacité de 120 à 200 passagers.


Rédigé par La Rédaction le Lundi 21 Septembre 2020

Les avions "0 émission" d'Airbus devraient voler en 2035 - Crédit photo : Airbus
Les avions "0 émission" d'Airbus devraient voler en 2035 - Crédit photo : Airbus
Malgré la crise sanitaire ayant cloué tous les avions au sol et qui obscurcit l'avenir du secteur, l'aérien se cherche un avenir plus vert et durable. Et il n'a pas le choix d'opérer sa transition écologique, étant donné la pression des partis politiques et populaires qui ne cesse de monter.

Si les compagnies ont mis en place des politiques de compensation du carbone émis plus ou moins louables, la réponse pourrait bien venir du constructeur européen.

Airbus a dévoilé, ce lundi 21 septembre 2020, ces trois concepts commerciaux d'avion "zéro émission".

"Il s’agit d’un moment historique pour l’ensemble du secteur de l’aviation commerciale, et nous entendons jouer un rôle de premier plan dans la transition la plus importante que notre industrie ait jamais connue.

Notre vision d’un avenir “zéro-émission” pour l’aviation est audacieuse, et les concepts que nous dévoilons aujourd'hui livrent au monde un aperçu de notre ambition en la matière,
" a déclaré Guillaume Faury, lePDG d’Airbus.

Pour mener à bien cette mission, le constructeur va s'appuyer sur l'hydrogène, un carburant sur lequel le gouvernement français compte bien s'appuyer, pour rendre notre économie moins polluante.

Et le patron d'Airbus de poursuivre.

"Je suis convaincu que l'hydrogène, utilisé aussi bien dans les carburants synthétiques que comme source d'énergie primaire, peut permettre de réduire significativement l'impact climatique de l'aviation."

Le patron d'Airbus met le gouvernement face à ses responsabilités sur la question de l'hydrogène

Pour atteindre son objectif "zéro émission", le constructeur va s'appuyer aussi sur un fuselage et un ensemble de technologie entièrement revus. Ainsi, le fameux prototype Flying-V de KLM a insipiré l'un des projets du constructeur.

Un concept d’aéronef à fuselage intégré, d'une capacité pouvant aller jusqu’à 200 passagers), propose un fuselage exceptionnellement large offrant de multiples possibilités, notamment pour l’aménagement de la cabine.

La voilure se fond dans le fuselage principal de l’appareil et qui présente un rayon d’action comparable à celui du concept de turboréacteur. D'ailleurs ce dernier, au visuel plus classique (capacité de 120 à 200 passagers), sera capable d’effectuer des vols intercontinentaux de plus de 3500 km et alimenté par une turbine à gaz modifiée fonctionnant à l’hydrogène, au lieu du kérosène, par combustion.

Pour finir, le concept (jusqu’à 100 passagers) utilisant un moteur turbopropulseur au lieu d’un turboréacteur, sera lui destiné aux vols court-courriers, en raison de son rayon d'action limité à 1800 km.

"Ces concepts nous permettront d’explorer la conception et l’aménagement du premier avion commercial zéro émission climatiquement neutre, que nous souhaitons mettre en service d’ici à 2035," a déclaré Guillaume Faury.

"La transition vers l’hydrogène comme source d’énergie primaire, solution retenue pour ces concepts, exigera une action décisive de tout l’écosystème aéronautique.

Ensemble, avec le soutien des gouvernements et des partenaires industriels, nous pouvons relever ce défi et promouvoir les énergies renouvelables et l’hydrogène afin d’assurer au secteur aéronautique un avenir durable.
"

Une conclusion qui remet aussi le gouvernement face à ses responsabilités, puisqu'il devra tenir ses engagements pour développer une filière de production d'hydrogène propre et en capacité d'alimenter le territoire français.

Lu 1314 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • CampingMag
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance