TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

L’Europe, ce « machin », sert-elle vraiment à quelque chose ?

L'Editorial de Jean da Luz



Européen convaincu, je suis consterné par L’inefficacité de l’Europe dans la gestion de la crise sanitaire qui menace de saigner à blanc l’industrie touristique de la désunion européenne. L’ONU, ce « machin », disait le général de Gaulle. Force est de constater que l'Europe mérite, elle aussi, ce sobriquet… face à la débandade actuelle !


Rédigé par le Lundi 12 Octobre 2020

Voilà l’Europe d’aujourd’hui, veule et faible. Un ectoplasme qui ressemble de plus en plus à la défunte SDN (Société des nation), sans aucun pouvoir de décision, d’organisation ni de coordination... /crédit DepositPhoto
Voilà l’Europe d’aujourd’hui, veule et faible. Un ectoplasme qui ressemble de plus en plus à la défunte SDN (Société des nation), sans aucun pouvoir de décision, d’organisation ni de coordination... /crédit DepositPhoto
Le chômage partiel, les PGE, l’Ordonnance, les fonds de solidarité, les dizaines de milliards et tout le tintouin n’y pourront mais : sans l'indispensable coordination européenne pour l’ouverture des frontières, l’industrie du tourisme ne s’en relèvera pas.

Pas besoin d’être grand prêtre pour savoir que sans possibilité de voyager point de tourisme.

Sans compagnies aériennes point de tourisme. Sans simplification des mesures administratives contraignantes qui bâillonnent les départs, point de tourisme.

Sans tests PCR dans les aéroports, point de tourisme.

Sans une réforme de l'Ordonnance 2020-315, point de tourisme...

Pourquoi donc les pays de l’Union et a fortiori ceux de la zone Schengen, n’arrivent- t’ils pas à se mettre d’accord pour créer des couloirs transversaux de voyage ?

A quoi sert donc cette Europe prête à casser la tirelire et à dégainer des centaines de milliards d’euros, alors qu’elle est incapable d’un minimum de coordination administrative et politique ?

L’argent ne résoudra pas tous les problèmes. La volonté politique est la clé de la crise actuelle.

Et force est de constater que dans la cacophonie à laquelle on assiste depuis le mois de juin, les leaders européens (France et Allemagne) sont plutôt velléitaires.

Où est donc passé le couple franco allemand qui, bras dessus, bras dessous, a su surmonter les crises de l’immigration, de la dette, de la relance et qui fait pschitt face à un virus qui affaiblit et menace d’engloutir le Vieux continent ?

Même entre pays frontaliers, le courant ne passe pas...

Les couacs de cet été à la frontière espagnole montrent que, même entre pays frontaliers, le courant ne passe pas, et ce quels que soient les enjeux économiques.

Mais nous devrons aussi balayer devant notre porte.

La cacophonie corse du début du confinement et les tracasseries administratives des DOM-TOM ont prouvé, une fois de plus qu’Ubu Roi est bel et bien une oeuvre de chez nous.

Je me demande de quoi va bien pouvoir accoucher ce Sommet européen du tourisme qui se tenait ce lundi 12 octobre à Bruxelles.

Des décisions qui ne s'imposent qu’à ceux qui voudront bien les appliquer ? A quoi bon ?

Des voeux pieux qui se ramassent à la pelle (c’est de saison) et qui iront se fracasser sur les frontières cadenassées de ceux qui se disent “Cause toujours…”

Voilà l’Europe d’aujourd’hui, égoïste, veule et faible. Un ectoplasme qui ressemble de plus en plus à la défunte SDN (Société des nation), sans aucun pouvoir de décision, d’organisation ni de coordination, dans un monde où le chacun pour soit et Dieu reconnaîtra les siens, semble être devenu la règle.

Pathétique Europe !


Jean Da Luz Publié par Jean Da Luz Directeur de la rédaction - TourMaG.com
Voir tous les articles de Jean Da Luz
  • picto Facebook
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 1677 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par Gilles kuster le 13/10/2020 01:26
C'est l'ONU que Charles de Gaulle désignait comme le "machin", pas l'Europe.

2.Posté par marc verwilghen le 13/10/2020 10:21
Cher Jean
quel titre populiste l'Europe met en place un grand plan de relance dont la france et le tourisme vont profiter et sans l'Euro avec la crise actuelle le franc aurait dévalué de plus de 20% l'euro permet aussi
a la France de faire de la dette a taux négatif et cette dette sert a aider nos entreprises un peu de bon sens merci
Marc Verwilghen

3.Posté par Jean-christophe RANGON le 16/10/2020 11:55
Vous avez raison sur toute la ligne. Même notre présidence en France s'alarme de ce cette inexistence de coordination au niveau europeen.
L'Europe n'existe que pour servir le luxe et l'illusion à une caste supérieure qui de fait ne désire pas, et, pire, résiste à tout effort visant à terminer sa construction et pour cause. Leur leitmotiv pour ne pas achever le travail est sans doute - on sait ce que perd, on ne sait pas se qu'on trouvera. C'est avec raison que vous parlez d'égoïsme. Il n'y a pas de ligne fondatrice, juste un agrégat de sauterelles qui jouent à "j'attrappe les miettes avant toi" (:D) On voit bien le rôle de ses servants qui consiste à travestir envers et contre tous cette réalité afin que l'illusion perdure... Quand ils finiront le boulot, on pourra peu être avancer mais c'est pas demain la veille.....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.






QUARTIER LIBRE
vous offre

























  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • CampingMag
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance