TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e



La case de l’Oncle Dom : En France, on grève d’abord, on discute (parfois), après…

L’édito de Dominique Gobert



Aujourd’hui, Journée Mondiale de l’eau, c’est surtout la journée du grand bazar en France. Curieusement on finit par s’y habituer, ça fait même partie de notre folklore culturel. Il est vrai que chez nous, comme dans les bons westerns, on tire d’abord, on discute ensuite…


Rédigé par le Mercredi 21 Mars 2018

Le droit de grève en France est un droit fondamental et il est absolument hors de question de le contester. Seulement, et là on peut quand même se poser la question : la grève, dans notre pays est-elle le seul moyen de négocier de la part des syndicats ? - ficelle_© Schlierner - Fotolia.com
Le droit de grève en France est un droit fondamental et il est absolument hors de question de le contester. Seulement, et là on peut quand même se poser la question : la grève, dans notre pays est-elle le seul moyen de négocier de la part des syndicats ? - ficelle_© Schlierner - Fotolia.com
Nous sommes un pays de liberté. Y compris de la liberté d’expression dont je ne vais surement pas renier, bien au contraire. En même temps, nous sommes au 21ème siècle, le monde évolue…

Président Macron, le plus jeune Président de la 5ème République a jugé que notre pays devait, pour survivre dans ce monde, se « transformer ». A tort ou à raison, pas question ici de juger.

Je remarque quand même que chez nos voisins européens les mouvements de grève sont bien moindres que chez nous. Ainsi, en Allemagne par exemple, chez nos Teutons favoris, on réforme aussi. Largement même. Seulement, entre réformateurs et organisations syndicales, on discute, on négocie… et finalement, on avance.

Nous, en France, on tire d’abord. Eventuellement, on discute après.

Bien sûr le droit de grève en France est un droit fondamental et il est absolument hors de question de le contester. Seulement, et là on peut quand même se poser la question : la grève, dans notre pays est-elle le seul moyen de négocier de la part des syndicats ?

J’avoue me poser la question !

Dominique Gobert - DR
Dominique Gobert - DR
Nul doute qu’aujourd’hui, ça risque d’être le grand bazar, dont pâtirons bien évidemment bon nombre de travailleurs, de nombreuses entreprises et de citoyens qui veulent vivre le mieux possible.

Tiens, par exemple, les contrôleurs aériens qui, sans vouloir entrer dans une polémique stérile, ne sont pas parmi les plus à plaindre des salariés de la Fonction Publique. Ben, pour eux, cette grève (de ce côté-là ils sont très forts) est une occasion à ne surtout pas manquer.

Dans ce cas d’ailleurs, nous ne resteront pas dans un conflit franco-français : la DGAC a, en effet, demandé aux compagnies aériennes opérant à Paris notamment, de réduire leurs vols de 30%.

Ça en jette au niveau international !

Et, si j’en juge par les différentes déclarations syndicales, pour revendiquer « une hausse des salaires, le respect de la fonction publique, de ses emplois et du statut général des fonctionnaires » ! (Source FO) !

Eh, bien évidemment, ils contestent le projet gouvernemental de « transformation publique ».

Marrant, en revanche, de constater que les infirmiers et autres personnel hospitalier restent plutôt discrets, eux qui ont toutes les raisons de réclamer un meilleur traitement.

Quant à la SNCF, que dire ? Bien sûr, alors que les organisations syndicales ont mis en place un « super plan » de grèves durant trois mois, aujourd’hui sera en quelque sorte, une « journée supplémentaire » !

Fallait surtout pas la louper. Alors que, chez cette bonne vieille institution, si les réformes sont en marche, il reste plus de 90 « réunions programmées » afin d’arriver à des accords honorables…

Encore une fois, on ne discute pas, on grève !

Du coup, maintenant que le « calendrier » est connu, bon nombre de trains jusqu’au mois de juin prochain, ne sont plus réservables…

Et, s’il existe pénurie de trains, qu’en sera-t-il des tarifs ?

Bonne question, merci de l’avoir posée…

Lu 1187 fois

Tags : grèves, Macron, SNCF
Notez



1.Posté par Christian Jean le 22/03/2018 09:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

Quel bel exemple de formatage de la pensée "populaire" vous nous offrez la M. Gobert....

Une parabole de Salomon, s'exprime ainsi : "audacter calumniare, semper aliquid haeret"
(calomnie hardiment, il en reste toujours quelque chose) ...

Et à propos si "Président Macron, le plus jeune Président de la 5ème République" annonçait que au nom de "l'égalité" de traitement il aurait recours aux ordonnances pour mettre un terme aux avantages des entreprises de presse très gâtées fiscalement (TVA à 2,1 %, déductibilité de la provision pour investissement, exonération de CET- ex-taxe professionnelle, exonération d’ISF des titres de presse…)
Et toujours dans un soucis "d'égalité" mettre un terme au statut fiscal des journalistes (avec ou sans carte de presse puisqu'il s'applique aussi aux rédacteurs, photographes, critiques dramatiques et musicaux et même aux directeurs de journaux)…
Pour mémoire : Déduction d' un premier montant de 7 650 euros de leur rémunération nette de cotisations sociales, puis la déduction forfaitaire de 10 % sur le montant restant.).

Etes-vous réellement certain que vous attendriez que la mesure soit appliquée pour manifester votre mécontentement ? ...

Cordialement.

2.Posté par François Filloux le 22/03/2018 09:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L’Allemagne , l’Allemagne , toujours l’Allemagne ? https://www.lesechos.fr/03/03/2016/lesechos.fr/021740004386_le-nombre-de-jours-de-greve-en-allemagne-au-plus-haut-depuis-10-ans.htm

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure

















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.

TourMaG.com DMCmag.com TourMaGEVENTS.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips