TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



La case de l’Oncle Dom : IATA… ratata, haro sur les agences de voyages !

L’édito de Dominique Gobert



On le soupçonnait depuis longtemps. C’est maintenant quasi avéré : IATA, cette invention hybride (c’est tendance) conçue par les compagnies aériennes, est en train de bouter les agences de voyages hors de son paysage…


Rédigé par le Dimanche 11 Novembre 2018

La dernière PACONF (oui, c’est un nom bizarre, mais qui va plutôt pas mal), réunissant les représentants des agences de voyages et les compagnies aériennes, via IATA, a décidé d’imposer unilatéralement et sans discussions ses nouvelles règles - Copyright Depositphotos.com
La dernière PACONF (oui, c’est un nom bizarre, mais qui va plutôt pas mal), réunissant les représentants des agences de voyages et les compagnies aériennes, via IATA, a décidé d’imposer unilatéralement et sans discussions ses nouvelles règles - Copyright Depositphotos.com
Ce n’est pourtant pas une surprise.

Après avoir profité, durant des décennies, de la distribution réalisée par les agences de voyages et les voyagistes, les compagnies aériennes entendent bien, maintenant, « reprendre la main » et imposer leurs propres règles. Drastiquement.

Il suffit de le constater et c’est sûrement ce qui va se passer dès le 1er janvier prochain, lors du passage au nouveau BSP…

LIRE : "Indirectement, IATA va se passer des agences de voyages"

La dernière PACONF (oui, c’est un nom bizarre, mais qui va plutôt pas mal), réunissant les représentants des agences de voyages et les compagnies aériennes, via IATA, a décidé d’imposer unilatéralement et sans discussions ses nouvelles règles.

En clair, les compagnies aériennes (IATA pour simplifier) se sont arrogées tous les pouvoirs afin de décider de l’accréditation (ou non) des agences de voyages distributrices de tickets d’aéroplanes.

Dominique Gobert - DR
Dominique Gobert - DR
Ce qui revient à dire que, sans aucune négociation et son bon vouloir, chaque agence de voyages distributrice sera soumise aux fourches caudines dictées par IATA.

Et, ainsi plus question, comme par le passé, d’autoriser un médiateur à intervenir, en cas de litige, entre les deux parties. IATA fait ce qu’elle veut et quand elle le veut, circulez, y’aura plus rien à voir.

En même temps, on peut aussi se demander si les compagnies aériennes, en créant cette sorte d’hydre qu’est IATA, ne sont pas en train de se tirer une balle dans le pied (ou les ailes, ou ce que vous voulez).

Et, ainsi que nous le rappelle Michel de Blust, président de l'Ectaa, lequel se bat tel un chien contre les nouvelles exigences des compagnies aériennes, les agences de voyages distributrices sont de plus en plus enclines à laisser tomber IATA pour se réfugier dans les bras des consolidateurs, lesquels s’en trouvent également ravis.

Sauf que, une fois de plus, en cas de « faillite » d’un de ces nouveaux acteurs, les compagnies aériennes vont cruellement se mordre les doigts de pieds.

Une agence qui plante le BSP, ça fait quelques centimes perdus, soit en France environ 0,03% du BSP total. Tandis qu’un consolidateur qui faillirait, je vous laisse imaginer…

Et puis, pour une agence distributrice, c’est non seulement bien moins compliqué, finalement pas plus cher (ou si peu) et pas de risque « d’erreur administrative » comme IATA en a la bonne coutume !

Cela signifierait-il que l'association a décidé de se passer de la distribution traditionnelle et, accessoirement, de remplir les avions de ses adhérents ?

Michel de Blust, fin diplomate, en doute encore.

Eh bien, cher Michel, je crois que vous êtes encore très naïf. Bien sûr que les compagnies aériennes, sans qui les voyages n’existeraient pas (et elles ont raison sur ce point), cherchent de plus en plus le beurre et l’argent du beurre.

Bien sûr qu’elles cherchent, par tous les moyens, à distribuer « en direct ». Elles sont déjà en train de se débarrasser des GDS (encore une de leurs créations) au profit d’une nouvelle « norme », NDC. Laquelle, tôt ou tard, reviendra à distribuer chaque compagnie en direct et quasi de la main à la main !

C’est d’ailleurs ce qu’ont largement compris, depuis des lustres, certains « consolidateurs » que j’aime bien !

Ils ont eu une vision bien avant l’heure !

Dominique Gobert Publié par Dominique Gobert Editorialiste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Dominique Gobert
  • picto email


Lu 915 fois

Tags : Blust, BSP, ECTAA, IATA
Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hôtel&Lodge PRO, Le Hub des pros de l'hébergement.

TourMaG.com DMCmag.com Hôtel&Lodge PRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips